Qui avait le meilleur look à la conférence Antidote ?

Article publié le 9 mai 2017

Photos : Julien Bernard
Texte : Maxime Retailleau

Double-jeans, débardeurs upcyclés et vestes destructurées : découvrez les meilleurs looks du cocktail-conférence d’Antidote sur la mode durable, et retrouvez les quotes les plus marquantes de ses intervenants.

Pour célébrer la sortie de sa première collection, Antidote a organisé un cocktail-conférence sur le thème de la mode durable, où vous avez été nombreux à nous rejoindre. Découvrez les meilleurs looks shootés lors de l’événement.

À gauche : Sweatshirt, Antidote Care, 190€.

À droite : Crop top, Antidote Care, 110€.

Pour célébrer la sortie de sa première collection, Antidote a organisé un cocktail-conférence sur le thème de la mode durable, où vous avez été nombreux à nous rejoindre. Découvrez les meilleurs looks shootés lors de l’événement.

Sweatshirt, Antidote Care, 190€.

Crop top, Antidote Care, 110€.

Durant la conférence, Stéphanie Calvino, la fondatrice des rencontres Anti_Fashion, a souligné la nécessité de réformer l’industrie de la mode (la deuxième la plus polluante après celle du pétrole). « La massification de la production remonte au début du XXème siècle, où nous avons été formatés à consommer à outrance, et à ne pas conserver les vêtements, a-t-elle affirmé. On ne peut plus continuer à produire le textile de cette manière. »

@madamedame_ : Veste déstructurée, Antidote Care, 420€. Sweatshirt, Antidote Care, 190€.

Durant la conférence, Stéphanie Calvino, la fondatrice des rencontres Anti_Fashion, a souligné la nécessité de réformer l’industrie de la mode (la deuxième la plus polluante après celle du pétrole). « La massification de la production remonte au début du XXème siècle, où nous avons été formatés à consommer à outrance, et à ne pas conserver les vêtements, a-t-elle affirmé. On ne peut plus continuer à produire le textile de cette manière. »

@madamedame_ : Veste déstructurée, Antidote Care, 420€. Sweatshirt, Antidote Care, 190€.

Guillaume Delacroix, co-fondateur du bureau de presse DLX, a cependant insisté sur le tournant green que la mode traverse actuellement. « Il n’y a même pas un an, des magazines nous disaient qu’ils ne pouvaient pas aborder le sujet de la mode durable parce que ça n’intéressait pas les lecteurs, et que ça ne renvoyait pas d’image positive. Mais aujourd’hui, il y a une vraie prise de conscience. »

À gauche : Veste militaire, Antidote Care, 490€. Débardeur, Antidote Care, 80€.

À droite :@leahdyangeles. Chemise, Antidote Studio en collaboration avec Strongthe, 480€. Pantalon, Antidote Studio en collaboration avec Strongthe, 470€.

Guillaume Delacroix, co-fondateur du bureau de presse DLX, a cependant insisté sur le tournant green que la mode traverse actuellement. « Il n’y a même pas un an, des magazines nous disaient qu’ils ne pouvaient pas aborder le sujet de la mode durable parce que ça n’intéressait pas les lecteurs, et que ça ne renvoyait pas d’image positive. Mais aujourd’hui, il y a une vraie prise de conscience. »

@leahdyangeles : Chemise, Antidote Studio en collaboration avec Strongthe, 480€. Pantalon, Antidote Studio en collaboration avec Strongthe, 470€.

Veste militaire, Antidote Care, 490€. Débardeur, Antidote Care, 80€.

« La mode vit une transformation majeure, on ne pourra pas revenir vers des méthodes de production peu respectueuses de la planète » a complété Karen Vernet, directrice du marché Mode Homme au Printemps. L’enseigne, chez qui Antidote distribue sa collection en exclusivité, a d’ailleurs rejoint ce mouvement. « Le Printemps met progressivement en œuvre le don de certains invendus, a ainsi précisé Mélanie Pauli-Geysse, en charge du projet de Responsabilité Sociale et Environnementale. Une entreprise doit créer de la valeur économique mais peut aussi produire de la valeur partagée, porter des messages et redistribuer ses propres richesses. »

À gauche : @edmunro. Veste destructurée, Antidote Care, 420€. Débardeur, Antidote Care, 80€. Double short, Antidote Care, 120€.

À droite : Bolero, Antidote Studio en collaboration avec Applecore, 220€. Crop top, Antidote Care, 110€. Double short, Antidote Care, 120€.

Le mot de la fin revenait ensuite à Steven Alexis, qui a cofondé le label streetwear Applecore avec Moriba-Maurice Koné en 2015. « Pour tous les designers qui se sont lancés ces dernières années, la conscience de la nécessité d’une mode durable est innée. On ne ressent même plus le besoin de le revendiquer, de communiquer dessus. » Une nouvelle génération de designers s’annonce ainsi prête à prendre la relève avec une démarche plus green, responsable et durable , faisant écho à la démocratisation de la prise de conscience écologique ayant marqué les dernières décennies.

@atome_crochue : Crop Top, Antidote Care, 120€. Double jeans, Antidote Care, 210€.

« La mode vit une transformation majeure, on ne pourra pas revenir vers des méthodes de production peu respectueuses de la planète » a complété Karen Vernet, directrice du marché Mode Homme au Printemps. L’enseigne, chez qui Antidote distribue sa collection en exclusivité, a d’ailleurs rejoint ce mouvement. « Le Printemps met progressivement en œuvre le don de certains invendus, a ainsi précisé Mélanie Pauli-Geysse, en charge du projet de Responsabilité Sociale et Environnementale. Une entreprise doit créer de la valeur économique mais peut aussi produire de la valeur partagée, porter des messages et redistribuer ses propres richesses. »

@edmunro : Veste destructurée, Antidote Care, 420€. Débardeur, Antidote Care, 80€. Double short, Antidote Care, 120€.

Bolero, Antidote Studio en collaboration avec Applecore, 220€. Crop top, Antidote Care, 110€. Double short, Antidote Care, 120€.

Le mot de la fin revenait ensuite à Steven Alexis, qui a cofondé le label streetwear Applecore avec Moriba-Maurice Koné en 2015. « Pour tous les designers qui se sont lancés ces dernières années, la conscience de la nécessité d’une mode durable est innée. On ne ressent même plus le besoin de le revendiquer, de communiquer dessus. » Une nouvelle génération de designers s’annonce ainsi prête à prendre la relève avec une démarche plus green, responsable et durable , faisant écho à la démocratisation de la prise de conscience écologique ayant marqué les dernières décennies.

@atome_crochue : Crop Top, Antidote Care, 120€. Double jeans, Antidote Care, 210€.

Bomber, Antidote Studio en collaboration avec Sankuanz, 650€. Débardeur, Antidote Care, 80€. Short en jean, Antidote Care, 130€. Jogging, Antidote Care, 150€.

@leentokyo : Veste, Antidote Studio en collaboration avec Strongthe, 880€.

La première collection Antidote est disponible en exclusivité au premier étage du Printemps de l’Homme, 64, Boulevard Haussmann, Paris 9.

À gauche : @leentokyo.
Veste, Antidote Studio en collaboration avec Strongthe, 880€.

À droite : Bomber, Antidote Studio en collaboration avec Sankuanz, 650€. Débardeur, Antidote Care, 80€. Short en jean, Antidote Care, 130€. Jogging, Antidote Care, 150€.

La première collection Antidote est disponible en exclusivité au premier étage du Printemps de l’Homme, 64, Boulevard Haussmann, Paris 9.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Les vêtements virtuels vont-ils hacker l’industrie de la mode ?

Dans le contexte pandémique actuel, la mode immatérielle est en pleine expansion. Des vêtements et des accessoires virtuels qu’on ne peut ni toucher, ni porter dans la vie réelle, s’échangent pour des montants allant de quelques dizaines d’euros à plusieurs milliers. Avec en ligne de mire une mode à la fois plus sustainable et plus inclusive.

Lire la suite

Le chanteur Ichon est le visage du Kiss Kiss, premier sac vegan et gender-free d’Antidote Studio.

Pour le printemps-été 2021, Antidote lance son premier sac vegan et gender-free. Baptisé Kiss Kiss, ses lignes graphiques et son allure minimaliste s’inspirent des BPM, ou battements par minute, l’unité de mesure qui exprime le rythme de la musique.

Lire la suite

De quoi les cultures « core » sont-elles le nom ?

Regencycore, cottagecore, gorpcore… Ces tendances 2.0, sitôt apparues, sitôt transformées en hashtags, défilent en nombre sur les réseaux sociaux. Quel rôle jouent-elles au sein de la mode contemporaine ?

Lire la suite

La (haute) couture : ultime refuge de la jeune création ?

Laboratoire d’expérimentation pour les un·e·s, medium pour casser les codes pour d’autres, la haute couture se renouvelle grâce à une jeune génération engagée et créative bien attachée à défendre son désir de liberté et de non-conformisme. Quitte à refuser les visions statiques et parisiano-centrées de la discipline.

Lire la suite

La lingerie féminine s’émancipe des diktats

Une nouvelle vague de designers remet en question les standards corporels de beauté à travers leurs pièces de lingerie avant-gardistes, défaites des impératifs patriarcaux liés au male gaze.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.