Qui avait le meilleur look à la conférence Antidote ?

Article publié le 9 mai 2017

Photos : Julien Bernard
Texte : Maxime Retailleau

Double-jeans, débardeurs upcyclés et vestes destructurées : découvrez les meilleurs looks du cocktail-conférence d’Antidote sur la mode durable, et retrouvez les quotes les plus marquantes de ses intervenants.

Pour célébrer la sortie de sa première collection, Antidote a organisé un cocktail-conférence sur le thème de la mode durable, où vous avez été nombreux à nous rejoindre. Découvrez les meilleurs looks shootés lors de l’événement.

À gauche : Sweatshirt, Antidote Care, 190€.

À droite : Crop top, Antidote Care, 110€.

Pour célébrer la sortie de sa première collection, Antidote a organisé un cocktail-conférence sur le thème de la mode durable, où vous avez été nombreux à nous rejoindre. Découvrez les meilleurs looks shootés lors de l’événement.

Sweatshirt, Antidote Care, 190€.

Crop top, Antidote Care, 110€.

Durant la conférence, Stéphanie Calvino, la fondatrice des rencontres Anti_Fashion, a souligné la nécessité de réformer l’industrie de la mode (la deuxième la plus polluante après celle du pétrole). « La massification de la production remonte au début du XXème siècle, où nous avons été formatés à consommer à outrance, et à ne pas conserver les vêtements, a-t-elle affirmé. On ne peut plus continuer à produire le textile de cette manière. »

@madamedame_ : Veste déstructurée, Antidote Care, 420€. Sweatshirt, Antidote Care, 190€.

Durant la conférence, Stéphanie Calvino, la fondatrice des rencontres Anti_Fashion, a souligné la nécessité de réformer l’industrie de la mode (la deuxième la plus polluante après celle du pétrole). « La massification de la production remonte au début du XXème siècle, où nous avons été formatés à consommer à outrance, et à ne pas conserver les vêtements, a-t-elle affirmé. On ne peut plus continuer à produire le textile de cette manière. »

@madamedame_ : Veste déstructurée, Antidote Care, 420€. Sweatshirt, Antidote Care, 190€.

Guillaume Delacroix, co-fondateur du bureau de presse DLX, a cependant insisté sur le tournant green que la mode traverse actuellement. « Il n’y a même pas un an, des magazines nous disaient qu’ils ne pouvaient pas aborder le sujet de la mode durable parce que ça n’intéressait pas les lecteurs, et que ça ne renvoyait pas d’image positive. Mais aujourd’hui, il y a une vraie prise de conscience. »

À gauche : Veste militaire, Antidote Care, 490€. Débardeur, Antidote Care, 80€.

À droite :@leahdyangeles. Chemise, Antidote Studio en collaboration avec Strongthe, 480€. Pantalon, Antidote Studio en collaboration avec Strongthe, 470€.

Guillaume Delacroix, co-fondateur du bureau de presse DLX, a cependant insisté sur le tournant green que la mode traverse actuellement. « Il n’y a même pas un an, des magazines nous disaient qu’ils ne pouvaient pas aborder le sujet de la mode durable parce que ça n’intéressait pas les lecteurs, et que ça ne renvoyait pas d’image positive. Mais aujourd’hui, il y a une vraie prise de conscience. »

@leahdyangeles : Chemise, Antidote Studio en collaboration avec Strongthe, 480€. Pantalon, Antidote Studio en collaboration avec Strongthe, 470€.

Veste militaire, Antidote Care, 490€. Débardeur, Antidote Care, 80€.

« La mode vit une transformation majeure, on ne pourra pas revenir vers des méthodes de production peu respectueuses de la planète » a complété Karen Vernet, directrice du marché Mode Homme au Printemps. L’enseigne, chez qui Antidote distribue sa collection en exclusivité, a d’ailleurs rejoint ce mouvement. « Le Printemps met progressivement en œuvre le don de certains invendus, a ainsi précisé Mélanie Pauli-Geysse, en charge du projet de Responsabilité Sociale et Environnementale. Une entreprise doit créer de la valeur économique mais peut aussi produire de la valeur partagée, porter des messages et redistribuer ses propres richesses. »

À gauche : @edmunro. Veste destructurée, Antidote Care, 420€. Débardeur, Antidote Care, 80€. Double short, Antidote Care, 120€.

À droite : Bolero, Antidote Studio en collaboration avec Applecore, 220€. Crop top, Antidote Care, 110€. Double short, Antidote Care, 120€.

Le mot de la fin revenait ensuite à Steven Alexis, qui a cofondé le label streetwear Applecore avec Moriba-Maurice Koné en 2015. « Pour tous les designers qui se sont lancés ces dernières années, la conscience de la nécessité d’une mode durable est innée. On ne ressent même plus le besoin de le revendiquer, de communiquer dessus. » Une nouvelle génération de designers s’annonce ainsi prête à prendre la relève avec une démarche plus green, responsable et durable , faisant écho à la démocratisation de la prise de conscience écologique ayant marqué les dernières décennies.

@atome_crochue : Crop Top, Antidote Care, 120€. Double jeans, Antidote Care, 210€.

« La mode vit une transformation majeure, on ne pourra pas revenir vers des méthodes de production peu respectueuses de la planète » a complété Karen Vernet, directrice du marché Mode Homme au Printemps. L’enseigne, chez qui Antidote distribue sa collection en exclusivité, a d’ailleurs rejoint ce mouvement. « Le Printemps met progressivement en œuvre le don de certains invendus, a ainsi précisé Mélanie Pauli-Geysse, en charge du projet de Responsabilité Sociale et Environnementale. Une entreprise doit créer de la valeur économique mais peut aussi produire de la valeur partagée, porter des messages et redistribuer ses propres richesses. »

@edmunro : Veste destructurée, Antidote Care, 420€. Débardeur, Antidote Care, 80€. Double short, Antidote Care, 120€.

Bolero, Antidote Studio en collaboration avec Applecore, 220€. Crop top, Antidote Care, 110€. Double short, Antidote Care, 120€.

Le mot de la fin revenait ensuite à Steven Alexis, qui a cofondé le label streetwear Applecore avec Moriba-Maurice Koné en 2015. « Pour tous les designers qui se sont lancés ces dernières années, la conscience de la nécessité d’une mode durable est innée. On ne ressent même plus le besoin de le revendiquer, de communiquer dessus. » Une nouvelle génération de designers s’annonce ainsi prête à prendre la relève avec une démarche plus green, responsable et durable , faisant écho à la démocratisation de la prise de conscience écologique ayant marqué les dernières décennies.

@atome_crochue : Crop Top, Antidote Care, 120€. Double jeans, Antidote Care, 210€.

Bomber, Antidote Studio en collaboration avec Sankuanz, 650€. Débardeur, Antidote Care, 80€. Short en jean, Antidote Care, 130€. Jogging, Antidote Care, 150€.

@leentokyo : Veste, Antidote Studio en collaboration avec Strongthe, 880€.

La première collection Antidote est disponible en exclusivité au premier étage du Printemps de l’Homme, 64, Boulevard Haussmann, Paris 9.

À gauche : @leentokyo.
Veste, Antidote Studio en collaboration avec Strongthe, 880€.

À droite : Bomber, Antidote Studio en collaboration avec Sankuanz, 650€. Débardeur, Antidote Care, 80€. Short en jean, Antidote Care, 130€. Jogging, Antidote Care, 150€.

La première collection Antidote est disponible en exclusivité au premier étage du Printemps de l’Homme, 64, Boulevard Haussmann, Paris 9.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Commandez le numéro printemps-été 2024 d’Antidote

Commandez le numéro printemps-été 2024 d’Antidote.

Lire la suite

Nike réinvente son emblématique ensemble Tech Fleece pour ses dix ans

Lancée il y a tout juste dix ans, la gamme « Tech Fleece » de Nike, composée de survêtements chauds, légers et polyvalents, taillés dans un tissu technique ultra-doux, s’améliore et se réinvente dans une version plus respectueuse de l’environnement, plus chaude et plus légère, qui se décline dans des coloris inédits.

Lire la suite

Christian Louboutin s’inspire du basketball et des années 90 pour sa nouvelle sneaker « Astroloubi »

Dévoilée en juin dernier lors de la Fashion Week homme printemps-été 2024 de Paris et photographiée dans le dernier numéro d’Antidote « Now or Never », la nouvelle paire de sneakers « Astroloubi » fusionne l’esthétique de la chaussure de basket des années 1990 et les codes emblématiques de la maison Louboutin, tels que la semelle rouge carmin et les détails cloutés.

Lire la suite

La maison Fendi invite Stefano Pilati pour sa collection hiver 2023/2024 « Friends of Fendi »

Après avoir collaboré avec Donatella Versace, Marc Jacobs ou encore le label Skims de Kim Kardashian, le directeur artistique des collections féminines de la maison romaine Kim Jones a fait appel au designer Stefano Pilati, avec qui il est ami, pour concevoir une collection explorant la notion de liberté. Antidote l’a photographiée sur l’actrice et mannequin Hari Nef pour son numéro automne-hiver 2023/2024. 

Lire la suite

Rabanne x H&M : Julien Dossena et Ann-Sofie Johansson se livrent sur leur collaboration dans une interview exclusive pour Antidote

Après avoir fait appel à Stella McCartney, Donatella Versace ou plus récemment Casey Cadwallader de Mugler, le géant suédois H&M s’est associé à la maison Rabanne et à son directeur artistique, Julien Dossena, pour concevoir sa nouvelle collection capsule en collaboration avec un·e grand·e designer. En résulte des pièces à l’esthétique seventies audacieuses et festives, retranscrivant l’approche radicale et l’exploration des matières chères à Paco Rabanne.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.