L’interview de Yohji Yamamoto : « Si Y-3 disparaît, la mode tout entière sera endommagée »

Article publié le 30 août 2016

Photo : courtesy of Y-3

À 72 ans, le créateur japonais Yohji Yamamoto est l’un des créateurs les plus emblématiques de sa génération. Ce designer visionnaire avait compris avant et mieux que tout le monde la place capitale qu’allait occuper le sportswear sur le marché de la mode. Dans un portrait réalisé pour Y-3, il explique son amour de l’extrême, ce qui l’empêche de voyager dans l’espace et évoque sa fin idéale.

Pionnier du mouvement déconstructionniste, figure incontournable de la mode internationale et irréductible avant-gardiste, Yohji Yamamoto dirige depuis 13 ans, en parallèle de sa griffe éponyme, le label Y-3 en collaboration avec Adidas. À l’occasion de l’arrivée de la collection automne-hiver 2016 de la marque, le créateur fait l’objet d’un mini-documentaire baptisé Master of The Shadows.

« J’en avais assez de faire des vêtements de luxe », confesse le designer dans ce portrait inédit accompagné d’images de son dernier défilé parisien. « Il y a de cela 15 ans, j’ai senti que je m’étais trop éloigné de la rue, et j’avais presque perdu mon enthousiasme à l’idée de créer des vêtements ». Cette lassitude ne fut que de courte durée. Yamamoto, attiré par un vestiaire plus dynamique, comprend et anticipe l’intérêt grandissant pour le sportswear. Il décroche son téléphone et appelle directement Adidas pour leur proposer un projet inédit : la création d’une ligne collaborative. « Leur réponse ne tarda pas à arriver : « Faisons-le », c’était il y a 13 ans », raconte Yohji Yamamoto parmi d’autres anecdotes distillées au long des quelques six minutes d’interview.

Une cigarette toujours à la main, le designer japonais évoque aussi sa fascination pour l’espace mais le fait que fumer l’empêche de s’y rendre. Il évoque en suivant une éventuelle fin à Y-3, qui causerait d’après lui des dommages à la mode tout entière, et s’ouvre également sur son propre futur : « Je ne partirai peut-être jamais à la retraite, j’aurai une vie de travail, et je m’effondrerai en plein exercice. C’est ça mon rêve. »

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

H&M Innovation Metaverse Design Story, une collection inspirée par le métavers

La marque suédoise dévoile aujourd’hui sa collection H&M Innovation Metaverse Design Story, mettant en lumière des techniques et matériaux innovants, développés grâce aux nouvelles technologies et à des processus de production plus responsables. Pour ce huitième drop depuis le lancement de la série de collections H&M Innovation Stories, en avril 2021, ses créateur·rice·s opèrent cette fois-ci une collision entre esthétique cyberpunk et imprimés représentant la nature, via des images satellites de la planète Terre ou de cellules observées au microscope.

Lire la suite

La nouvelle collection 8 Moncler Palm Angels racontée par le designer Francesco Ragazzi

Pour sa nouvelle collection pour la maison Moncler, le designer milanais et fondateur du label Palm Angels, Francesco Ragazzi, continue de puiser son inspiration dans sa fascination pour la culture américaine. Lui-même directeur artistique de Moncler jusqu’en 2019, il se tourne cette saison vers le Miami hédoniste des années 90 pour lui faire rencontrer le lifestyle et l’artisanat italiens. Une collection qui prend forme à travers des pièces mêlant le vestiaire sportif américain à celui de la maison spécialiste de la doudoune, tout en s’accompagnant d’une collaboration avec le chausseur Tod’s.

Lire la suite

À découvrir : la collection 7 Moncler FRGMT, entre technicité et streetwear

Issue du nouveau numéro d’Antidote, dont le thème est « Care », cette série mode signée par le photographe Anthony Arquier met en scène les pièces issues de la collaboration entre la maison Moncler et le label Fragment, du designer japonais Hiroshi Fujiwara, pour l’automne-hiver 2022/2023.

Lire la suite

L’horloger Jaeger-LeCoultre collabore avec le typographe star Alex Trochut dans le cadre de son projet de dialogues artistiques « Made of Makers »

Dans le cadre de son programme « Made of Makers », initié cette année, l’horloger a fait appel aux talents du graphiste catalan Alex Trochut. Célèbre pour son approche expérimentale de la typographie et créateur de textes-images, ce dernier a conçu un alphabet Art Déco pour la maison suisse qui vient compléter l’offre de personnalisation de la montre Reverso, modèle emblématique de Jaeger-LeCoultre dont le boîtier pivote et sur lequel il est possible de graver ses initiales.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.