Pourquoi il ne fallait pas rater le lancement des premières boutiques parisiennes Byredo ?

Article publié le 6 octobre 2018

Photos : Julien Bernard et Berat Nalci.
Texte : Maxime Retailleau.

La marque suédoise de parfums Byredo a célébré le lancement de son dernier parfum, « Eleventh Hour », en ouvrant un pop-up store dans le quartier du Marais à Paris.

Byredo a profité de la Fashion Week parisienne pour s’implanter dans la capitale française. Après New York, Londres ou encore Stockholm, c’est au sein de l’historique rue Saint-Honoré que la marque a décidé d’installer son nouveau flagship, mercredi 26 septembre, pour présenter ses produits de soins, bougies et parfums, ainsi que sa ligne de maroquinerie lancée en 2015.

Dans la foulée, Byredo a ouvert un pop-up store samedi dernier au 11 rue Debelleyme, dans le troisième arrondissement de Paris, baptisé « Eleventh Hour », du nom du nouveau parfum créé par le fondateur de la marque, Ben Gorham. Inspirée par l’idée de survie, la fragrance a été pensée comme « une exploration axée sur l’odeur des choses finissantes, un voyage vers la fin des temps, le dernier parfum sur Terre ».


Lors du cocktail d’ouverture, les invités de Byredo et les lecteurs d’Antidote, également conviés à l’événement, ont pu découvrir ce nouveau concept-store éphémère dont l’univers est centré sur le survivalisme, à l’image d’« Eleventh Hour ». Aux côtés de la dernière collection d’eau de toilette, et de parfum pour cheveux de la marque, était ainsi dévoilé une série de produits de camping mêlant design et fonctionnalisme : on y retrouvait des couvertures, tentes, gourdes et autres thermos que Byredo a conçus en collaboration avec plusieurs grands noms de l’équipement technique dont Vargo, Stanley, Diemme ou encore Leatherman. Une offre faisant écho aux vacances de jeunesse de Ben Gorham aux abords du Lac Louise, à l’ouest du Canada, dont il chérit le souvenir des soirées passées à observer les étoiles ou à discuter avec ses proches autour d’un feu de camp.

Du set designer Alexandre de Betak à la mannequin Toni Garrn en passant par Yoon Ahn, la créatrice du label Ambush, et Michael Amzalag, le confondateur du studio M/M, les invités au cocktail d’ouverture ont pu découvrir en avant-première ce nouveau pop-up, qui sera alimenté chaque semaine par de nouveau drops, jusqu’à la fin du mois de décembre. Déclinant toujours davantage le concept de survie et ses multiples ressorts, Ben Gorham a également fait appel au chef parisien Jean Imbert pour travailler autour d’aliments lyophilisés, afin de concevoir deux menus spéciaux à découvrir en novembre et décembre. Quant à la marque Wild and the Moon, elle développera prochainement en exclusivité une gamme d’eaux infusées, de granola et de bars énergétiques pour la marque. Autant de raisons d’aller (re)découvrir son nouveau pop-up.

Les plus lus

> voir tout

Mode

La lingerie féminine s’émancipe des diktats

Une nouvelle vague de designers remet en question les standards corporels de beauté à travers leurs pièces de lingerie avant-gardistes, défaites des impératifs patriarcaux liés au male gaze.

Mode

Rencontre avec les photographes de la nouvelle campagne CK One

La campagne one future #ckone rassemble un casting de jeunes Américain·e·s aux profils variés, reflétant toute la diversité des États-Unis, immortalisé·e·s par sept étoiles montantes de la photographie. Antidote s’est entretenu avec deux d’entre elles, dont l’œuvre s’inscrit au croisement de la quête esthétique et de l’activisme : Elliot Ross et Shan Wallace.

Mode

Femmes politiques aux États-Unis : les nouveaux habits du pouvoir

Kamala Harris mais aussi Alexandria Ocasio-Cortez et les autres membres du Squad dont elle fait partie, rejointes par de nouvelles élues au Congrès, incarnent une nouvelle idée du soft power vestimentaire. Symboles d’une classe politique recomposée, qui n’a jamais autant compté de femmes afro-américaines et hispaniques dans ses rangs, elles prennent le contrôle sur leur apparence, dictant leurs propres critères de respectabilité et d’empowerment – tout en se distinguant de l’establishment, encore largement dominé par la culture masculine.

Mode

À quand un enseignement décolonial de la mode ?

Loin d’être universel, le concept de mode renvoie à une pluralité d’imaginaires, d’esthétiques et de vécus invisibilisés par une histoire coloniale qu’une nouvelle génération appelle aujourd’hui à déconstruire – notamment via l’enseignement.

Mode

Découvrez la nouvelle collection d’Antidote automne-hiver 2020/2021

Antidote présente sa nouvelle collection de vêtements, comme toujours genderfree et entièrement vegan.

Mode

Pourquoi la mode investit-elle dans l’agriculture régénérative ?

Déconnectée des enjeux de développement durable pendant des années, la mode est poussée à agir par un nombre croissant de consommateur·rice·s qui exigent transparence et responsabilité éthique. L’agriculture régénérative (ou régénératrice), qui permet de préserver la biodiversité des sols et de lutter contre le réchauffement climatique, s’inscrit dès lors de plus en plus au cœur des débats liés à la mode responsable.

lire la suite

> voir tout

Mode

Réclamant un arrêt du décompte des votes à mesure que les chances de Donald Trump d’être réélu s’amenuisent, des républicain·e·s parfois armé·e·s ont essayé de s’introduire dans des centres de dépouillement

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.