Pourquoi il ne fallait pas rater le lancement des premières boutiques parisiennes Byredo ?

Article publié le 6 octobre 2018

Share :

Photos : Julien Bernard et Berat Nalci.
Texte : Maxime Retailleau.

La marque suédoise de parfums Byredo a célébré le lancement de son dernier parfum, « Eleventh Hour », en ouvrant un pop-up store dans le quartier du Marais à Paris.

Byredo a profité de la Fashion Week parisienne pour s’implanter dans la capitale française. Après New York, Londres ou encore Stockholm, c’est au sein de l’historique rue Saint-Honoré que la marque a décidé d’installer son nouveau flagship, mercredi 26 septembre, pour présenter ses produits de soins, bougies et parfums, ainsi que sa ligne de maroquinerie lancée en 2015.

Byredo a profité de la Fashion Week parisienne pour s’implanter dans la capitale française. Après New York, Londres ou encore Stockholm, c’est au sein de l’historique rue Saint-Honoré que la marque a décidé d’installer son nouveau flagship, mercredi 26 septembre, pour présenter ses produits de soins, bougies et parfums, ainsi que sa ligne de maroquinerie lancée en 2015.

Dans la foulée, Byredo a ouvert un pop-up store samedi dernier au 11 rue Debelleyme, dans le troisième arrondissement de Paris, baptisé « Eleventh Hour », du nom du nouveau parfum créé par le fondateur de la marque, Ben Gorham. Inspirée par l’idée de survie, la fragrance a été pensée comme « une exploration axée sur l’odeur des choses finissantes, un voyage vers la fin des temps, le dernier parfum sur Terre ».

Dans la foulée, Byredo a ouvert un pop-up store samedi dernier au 11 rue Debelleyme, dans le troisième arrondissement de Paris, baptisé « Eleventh Hour », du nom du nouveau parfum créé par le fondateur de la marque, Ben Gorham. Inspirée par l’idée de survie, la fragrance a été pensée comme « une exploration axée sur l’odeur des choses finissantes, un voyage vers la fin des temps, le dernier parfum sur Terre ».

Lors du cocktail d’ouverture, les invités de Byredo et les lecteurs d’Antidote, également conviés à l’événement, ont pu découvrir ce nouveau concept-store éphémère dont l’univers est centré sur le survivalisme, à l’image d’« Eleventh Hour ». Aux côtés de la dernière collection d’eau de toilette, et de parfum pour cheveux de la marque, était ainsi dévoilé une série de produits de camping mêlant design et fonctionnalisme : on y retrouvait des couvertures, tentes, gourdes et autres thermos que Byredo a conçus en collaboration avec plusieurs grands noms de l’équipement technique dont Vargo, Stanley, Diemme ou encore Leatherman. Une offre faisant écho aux vacances de jeunesse de Ben Gorham aux abords du Lac Louise, à l’ouest du Canada, dont il chérit le souvenir des soirées passées à observer les étoiles ou à discuter avec ses proches autour d’un feu de camp.

Lors du cocktail d’ouverture, les invités de Byredo et les lecteurs d’Antidote, également conviés à l’événement, ont pu découvrir ce nouveau concept-store éphémère dont l’univers est centré sur le survivalisme, à l’image d’« Eleventh Hour ». Aux côtés de la dernière collection d’eau de toilette, et de parfum pour cheveux de la marque, était ainsi dévoilé une série de produits de camping mêlant design et fonctionnalisme : on y retrouvait des couvertures, tentes, gourdes et autres thermos que Byredo a conçus en collaboration avec plusieurs grands noms de l’équipement technique dont Vargo, Stanley, Diemme ou encore Leatherman. Une offre faisant écho aux vacances de jeunesse de Ben Gorham aux abords du Lac Louise, à l’ouest du Canada, dont il chérit le souvenir des soirées passées à observer les étoiles ou à discuter avec ses proches autour d’un feu de camp.

Du set designer Alexandre de Betak à la mannequin Toni Garrn en passant par Yoon Ahn, la créatrice du label Ambush, et Michael Amzalag, le confondateur du studio M/M, les invités au cocktail d’ouverture ont pu découvrir en avant-première ce nouveau pop-up, qui sera alimenté chaque semaine par de nouveau drops, jusqu’à la fin du mois de décembre. Déclinant toujours davantage le concept de survie et ses multiples ressorts, Ben Gorham a également fait appel au chef parisien Jean Imbert pour travailler autour d’aliments lyophilisés, afin de concevoir deux menus spéciaux à découvrir en novembre et décembre. Quant à la marque Wild and the Moon, elle développera prochainement en exclusivité une gamme d’eaux infusées, de granola et de bars énergétiques pour la marque. Autant de raisons d’aller (re)découvrir son nouveau pop-up.

Du set designer Alexandre de Betak à la mannequin Toni Garrn en passant par Yoon Ahn, la créatrice du label Ambush, et Michael Amzalag, le confondateur du studio M/M, les invités au cocktail d’ouverture ont pu découvrir en avant-première ce nouveau pop-up, qui sera alimenté chaque semaine par de nouveau drops, jusqu’à la fin du mois de décembre. Déclinant toujours davantage le concept de survie et ses multiples ressorts, Ben Gorham a également fait appel au chef parisien Jean Imbert pour travailler autour d’aliments lyophilisés, afin de concevoir deux menus spéciaux à découvrir en novembre et décembre. Quant à la marque Wild and the Moon, elle développera prochainement en exclusivité une gamme d’eaux infusées, de granola et de bars énergétiques pour la marque. Autant de raisons d’aller (re)découvrir son nouveau pop-up.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

> voir tout

Comment les mythiques Blitz Kids ont réinventé la mode et la musique

En deux petites années, entre 1979 et 1980, du côté du quartier de Covent Garden à Londres, une soirée organisée tous les mardis soir au sein du minuscule Club Blitz a changé la face de Londres, de la mode, de la pop music, lancé la vague baroque et fière des Nouveaux Romantiques, et renvoyé définitivement l’uniforme des punks au rayon vintage. Retour vers le futur.

Neith Nyer reverse tous les bénéfices de sa nouvelle collection en faveur des trans noirs brésiliens

Fondé en 2015 par Francisco Terra, le label Neith Nyer fait son retour en grande pompe avec « Globe of Death ». Une collection inaugurant le projet « Neith Nyer Artisanal », né d’une collaboration entre le designer brésilien et une flopée de créatifs, dont la totalité des bénéfices sera reversée à Casa Chama, une association brésilienne qui lutte pour faire valoir les droits des personnes noires et transgenres.

Les algorithmes peuvent-ils prévoir la mode du futur ?

Avec le basculement vers le tout-digital, la data et les prédictions s’apprêtent à jouer un rôle décisif dans la relance des secteurs de la mode et du luxe. Comme dans chaque crise, les rapports de force évoluent et le recours aux algorithmes, bien qu’encore perçus comme opposés à la création, s’intensifie. D’abord pour rassurer, ensuite pour tenter de prévoir l’avenir.

Série mode : 2 Moncler 1952, Issue d’Antidote : DESIRE

Découvrez les pièces parmi les plus marquantes de l’été 2020 dans cette série mode inédite issue du nouveau numéro d’Antidote photographié par Ferry van der Nat, avec Chanel, Balenciaga, Versace, Lacoste, Ann Demeulemeester, Rombaut. Commandez dès maintenant Antidote : DESIRE sur notre eshop au prix de 15€.

Série mode : les looks de Richard Gallo reconstitués en exclusivité pour Antidote

Publiée dans le numéro printemps-été 2020 d’Antidote, cette fashion story dédiée à Richard Gallo mêle pièces d’archives issues de son vestiaire et looks reconstitués à partir de photographies, arborés par Tyrone Dylan.

Découvrez la sixième série mode de Ferry van der Nat issue d’Antidote : DESIRE

Découvrez les pièces parmi les plus marquantes de l’été 2020 dans cette série mode inédite issue du nouveau numéro d’Antidote photographié par Ferry van der Nat, avec Versace, Balenciaga, Louis Vuitton, Marine Serre, Christian Louboutin, Miu Miu ou encore Andreas Kronthaler for Vivienne Westwood. Commandez dès maintenant Antidote : DESIRE sur notre eshop au prix de 15€.

Fresh NewsMode

lire la suite

> voir tout

Fresh NewsMode

Rencontre avec Juan Alvear, le nail artist favori des popstars