Lacoste en forme olympique

Article publié le 29 avril 2016

Texte : Edouard Risselet
Photo : courtesy of Lacoste

Felipe Oliveira Baptista lève le voile sur les tenues qu’il a imaginées pour les athlètes français en compétition aux Jeux Olympiques de Rio. Bleu, blanc, rouge, Lacoste.

Le compte à rebours a débuté. À 100 jours de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Rio 2016, Lacoste révèle ce que porteront les athlètes français sélectionnés pour la compétition.
Sous l’égide de Felipe Oliveira Baptista, directeur artistique de la griffe de sportswear, les tenues dessinées pour les cérémonies d’ouverture, de clôture, de protocole et pour le Village Olympique se distingueront sans prétention.

Bleu, blanc, rouge pour patriotisme de situation, la silhouette olympique du créateur célèbre la France avec goût, éloquence et élégance. De l’emblématique polo en maille piquée au pantalon de survêtement en toile technique, le vestiaire de Baptista rend habilement hommage aux traditions perpétuées chez Lacoste depuis sa création en 1933 tout en mettant un point d’honneur à affirmer la nouvelle identité acclamée de l’équipementier français.
La collection, inspirée de l’esthétique du sportswear des nineties, dispose entre autres d’un modèle de bob brodé d’anneaux, d’un coq et d’un crocodile oversize dont le port ne se résumera pas aux pieds du Corcovado.

Felipe Oliveira Baptista signe ici après les Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi son second dressing de l’athlète tricolore. Pendant près de quarante ans, l’allemand Adidas a habillé l’équipe de France Olympique avant que Lacoste ne devienne en 2013 et pour trois ans son fournisseur officiel. Et la flamme est encore loin d’être éteinte.

La collection sera vendue exclusivement en France à partir du 28 avril 2016.

[new_royalslider id= »20″]

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Femmes politiques aux États-Unis : les nouveaux habits du pouvoir

Kamala Harris mais aussi Alexandria Ocasio-Cortez et les autres membres du Squad dont elle fait partie, rejointes par de nouvelles élues au Congrès, incarnent une nouvelle idée du soft power vestimentaire. Symboles d’une classe politique recomposée, qui n’a jamais autant compté de femmes afro-américaines et hispaniques dans ses rangs, elles prennent le contrôle sur leur apparence, dictant leurs propres critères de respectabilité et d’empowerment – tout en se distinguant de l’establishment, encore largement dominé par la culture masculine.

lire la suite

voir tout

Mode

La députée américaine Alexandria Ocasio-Cortez a récolté plus de 200 000$ en jouant à un jeu vidéo en streaming sur Twitch, pour venir en aide aux personnes touchées par le coronavirus

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.