La romance condamnée de Valentino

Article publié le 7 juillet 2016

Texte : Jessica Michault
Photo : courtesy of Valentino

READ FULL ENGLISH TEXT HERE

Valentino vient d’annoncer le départ de Maria Grazia Chiuri, moitié du duo qu’elle formait jusqu’alors avec Pierpaolo Piccioli à la tête de la direction artistique de la maison italienne. Ils présentaient hier  leur dernière collection haute couture automne-hiver 2016 imaginée ensemble.

Pour leur dernière collection en duo, Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Piccioli ont présenté une haute couture automne-hiver 2016 aux proportions shakespeariennes. En réalité, il était impossible de ne pas établir de corrélation entre le duo et l’histoire d’amour malheureuse de Roméo et Juliette. En fond sonore du défilé, le soundtrack de l’adaptation du film de Baz Luhrmann dont son Roméo, Leonardo Di Caprio, récite avec mélancolie la prose du poète.

Après plus de deux décennies de travail à l’unisson, cette collection témoignait admirablement de la relation symbiotique construite par le duo au fil des ans. La beauté harmonieuse de ce show, conçu pour marquer les 400 ans du décès de Shakespeare, a, sans faute, mis en vedette chaque facette de ce qui a fait de cette paire un partenariat de premier choix.

Valentino haute couture fall-winter 2016

La précision puritaine de ces créations raffinées et dénuées d’artifices a fait la part belle au tissu, à la coupe et la couleur. Le choix d’ouvrir avec une silhouette austère élisabéthaine fonctionnait aussi parfaitement avec cette esthétique. Mais la maîtrise de l’ornementation du duo ne s’est pas fait oublier. Un manteau scintillant en tapisserie brodée et perlée a convaincu la fashion crowd habituellement blasée de s’affranchir de quelques applaudissements. Et le duo a même démontré sa capacité à capturer l’air du temps en faisant défiler une grande fraction de ses silhouettes en noir et blanc, l’une des tendances majeures de cette saison couture.

Valentino haute couture fall-winter 2016

Certains pourront soutenir que la collection aurait plus trouvé sa place sur la scène d’un théâtre, et il est indéniable que ces deux-là aiment créer des pièces théâtrales. Mais les foules de clients de la marque déversés sur le site du défilé vêtus des looks les plus élaborés de la paire ont prouvé l’existence d’un réel marché pour des créations à l’âme poétique, l’œil inventif et le cœur empli d’amour.

Avec le départ de Chiuri pour Dior et Piccioli toujours aux rênes de Valentino, ils pourrait devenir les propres amoureux maudits de la mode. Espérons qu’ils continueront à s’inspirer et se motiver respectivement une fois séparés. La combinaison de leur art pourrait être suffisamment puissante pour galvaniser une industrie en proie à des transformations fondamentales. Ces deux-là finiront peut-être par nous montrer la voie.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Les vêtements virtuels vont-ils hacker l’industrie de la mode ?

Dans le contexte pandémique actuel, la mode immatérielle est en pleine expansion. Des vêtements et des accessoires virtuels qu’on ne peut ni toucher, ni porter dans la vie réelle, s’échangent pour des montants allant de quelques dizaines d’euros à plusieurs milliers. Avec en ligne de mire une mode à la fois plus sustainable et plus inclusive.

Lire la suite

Le chanteur Ichon est le visage du Kiss Kiss, premier sac vegan et gender-free d’Antidote Studio.

Pour le printemps-été 2021, Antidote lance son premier sac vegan et gender-free. Baptisé Kiss Kiss, ses lignes graphiques et son allure minimaliste s’inspirent des BPM, ou battements par minute, l’unité de mesure qui exprime le rythme de la musique.

Lire la suite

De quoi les cultures « core » sont-elles le nom ?

Regencycore, cottagecore, gorpcore… Ces tendances 2.0, sitôt apparues, sitôt transformées en hashtags, défilent en nombre sur les réseaux sociaux. Quel rôle jouent-elles au sein de la mode contemporaine ?

Lire la suite

La (haute) couture : ultime refuge de la jeune création ?

Laboratoire d’expérimentation pour les un·e·s, medium pour casser les codes pour d’autres, la haute couture se renouvelle grâce à une jeune génération engagée et créative bien attachée à défendre son désir de liberté et de non-conformisme. Quitte à refuser les visions statiques et parisiano-centrées de la discipline.

Lire la suite

La lingerie féminine s’émancipe des diktats

Une nouvelle vague de designers remet en question les standards corporels de beauté à travers leurs pièces de lingerie avant-gardistes, défaites des impératifs patriarcaux liés au male gaze.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.