Iris Van Herpen, une créatrice hors norme

Article publié le 22 avril 2015

Dès son plus jeune âge, cette créatrice néerlandaise est passionnée par les mouvements, les formes et la matière. L’ensemble des trois se retrouve dans sa mode aujourd’hui. Formée à l’Artez – Institute of Arts d’Arnhem et chez Alexander McQueen, Iris Van Herpen a créé sa marque en 2007 et nous épate depuis avec des collections comme Criztallization, Hybrid-Holism ou Hacking Infinity, pour le printemps-été 2015. Découvrez une interview exclusive d’une créatrice hors norme ainsi que la musique qui l’inspire.

Votre vision de la mode est proche de l’univers de la sculpture voire même de l’architecture, d’où vient cette idée d’utiliser la science et la technologie dans vos créations ?

Je trouve mon inspiration dans le monde de l’art, de l’architecture, de la danse, de la science et de la technologie. La science définit la façon dont nous regardons le monde qui nous entoure et l’univers au sens large, ce qui est véritablement fascinant.

La technologie est en train de modeler notre future. En soit, ce n’est pas une source d’inspiration mais surtout un excellent outil, elle élargit mon champ des possibles et génère des collaborations.

La technologie est-elle nécessaire dans votre processus créatif ?

La technologie n’est pas nécessaire, si elle n’existait pas, je créerais quand même des vêtements. Mais je suis ravie que ça existe, je combine les technologies les plus innovantes avec l’artisanat traditionnel et grâce à cette association, j’ai une grande liberté tout en ayant un contrôle de la complexité et de la 3D.

Dans mon processus créatif, la technologie et l’artisanat vont vraiment de pair et se stimulent mutuellement. La nature m’inspire beaucoup quand j’utilise la technologie.

Selon vous, comment la technologie peut-elle être esthétique ?

La technologie en elle-même n’est pas vraiment esthétique, à mes yeux c’est un outil, un outil pour créer. Les « objets de designs » créés grâce à elle peuvent être esthétiques.

Pensez-vous que dans le futur, la mode sera de plus en plus digitalisée / technologique ?

Je pense que la technologie va de plus en plus prendre part au processus de production de la mode. Je ne pense pas qu’elle remplacera les machines à coudre de si tôt mais elle commence assurément à jouer un rôle de plus en plus important.

Pourriez-vous nous en dire plus au sujet de votre collection Printemps Eté 2015 ?

Ma dernière collection s’appelle « Hacking Infinity », et j’ai été inspirée par la Terraformation. Ce concept consiste à créer une biosphère sur une autre planète. La collection montre selon moi ce que ce nouvel endroit pourrait représenter en termes de matériaux et pour les être humains.

00.00. FKA Twigs – Hours.
4.36. Andy Stott – Talk Touch.
8.36. Breek – 1974.
13.18. The Haxan Cloak – Mara.
16.29. Sabla – Spirits.
23.56. FIS – Duckdive.
27.48. Tommy Four Seven – G.
32.56. Aphex Twin – Hedphelym.
39.01. Bjork – Black Lake.

Les plus lus

Femmes politiques aux États-Unis : les nouveaux habits du pouvoir

Kamala Harris mais aussi Alexandria Ocasio-Cortez et les autres membres du Squad dont elle fait partie, rejointes par de nouvelles élues au Congrès, incarnent une nouvelle idée du soft power vestimentaire. Symboles d’une classe politique recomposée, qui n’a jamais autant compté de femmes afro-américaines et hispaniques dans ses rangs, elles prennent le contrôle sur leur apparence, dictant leurs propres critères de respectabilité et d’empowerment – tout en se distinguant de l’establishment, encore largement dominé par la culture masculine.

lire la suite

voir tout

Mode

La députée américaine Alexandria Ocasio-Cortez a récolté plus de 200 000$ en jouant à un jeu vidéo en streaming sur Twitch, pour venir en aide aux personnes touchées par le coronavirus

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.