Ingie Paris : mode, art et féminité
 

Article publié le 2 février 2016

Texte : Jessica Michault

Photos : Antoine Harinthe

La marque Ingie Paris prend son envol avec une nouvelle collection très remarquée.

Le point de départ de la collection Ingie Paris Automne/ Hiver 2016 ? Une visite à l’exposition d’Andy Warhol au Musée d’Art Moderne.

Une série de photos de l’artiste, représentant des hibiscus, a été réinterprétée par Ingie Chalhoub sous la forme d’un imprimé abstrait qui mélange le motif floral au symbole étoilé de la maison. Imprimé dans les ateliers en deux couleurs, bleu royal et fuchsia, et trois tailles, il apporte une profondeur nouvelle et poétique à la collection.

Autour de ce motif, les silhouettes de la collection sont une interprétation contemporaine de l’élégance nonchalante des années 70. Toujours à l’écoute de la femme d’aujourd’hui, Ingie Paris propose des pièces de jour en maille souple, des combi-pantalons en Lurex et soie, ainsi que des manteaux mettant en valeur les courbes féminines.

« Je voulais présenter des créations pour des femmes par une femme, » dit Ingie Chalhoub de sa collection. « Cette femme se distingue et montre la voie, aidée de sa confiance en elle et d’une personnalité aux multiples facettes. »

Pour l’automne prochain, Ingie Paris accompagne donc sa muse imaginaire du matin au soir, répondant à tous ses besoins, du bureau au restaurant, d’une soirée en ville à un dîner de gala.

La journée, de nouvelles matières prennent vie dans l’univers de la marque, notamment le loden dans lequel sont coupés manteaux et vestes, donnant à la collection une élégance durable. S’inspirant de l’amour de sa fondatrice pour la couture, ses techniques apportent une sophistication nouvelle à ces formes chic, comme le plissé soleil qui habille les flancs d’une combinaison bustier, ou une robe confectionnée d’un patchwork géométrique de jacquards.

Pour le soir, les robes jouent au trompe-l’œil, donnant l’impression d’un top et d’une jupe à combiner à l’envie. Les ennoblissements sont subtils, comme cette pluie de sequins dorés qui coulent le long d’une robe ou luisent à l’encolure d’une autre.

Contrairement aux 15 minutes de célébrité prédites par Warhol, la collection Automne-hiver 2016 d’Ingie Paris capture une beauté intemporelle et démontre tout le talent de sa créatrice, qui comme l’artiste légendaire, pourrait bien continuer à fasciner durablement par ses créations.

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

Femmes politiques aux États-Unis : les nouveaux habits du pouvoir

Kamala Harris mais aussi Alexandria Ocasio-Cortez et les autres membres du Squad dont elle fait partie, rejointes par de nouvelles élues au Congrès, incarnent une nouvelle idée du soft power vestimentaire. Symboles d’une classe politique recomposée, qui n’a jamais autant compté de femmes afro-américaines et hispaniques dans ses rangs, elles prennent le contrôle sur leur apparence, dictant leurs propres critères de respectabilité et d’empowerment – tout en se distinguant de l’establishment, encore largement dominé par la culture masculine.

lire la suite

voir tout

Mode

La députée américaine Alexandria Ocasio-Cortez a récolté plus de 200 000$ en jouant à un jeu vidéo en streaming sur Twitch, pour venir en aide aux personnes touchées par le coronavirus

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.