Série mode : la collection hiver 2021/2022 de Fendi vue par Lee Wei Swee

Article publié le 3 décembre 2021

Texte : Henri Delebarre. Photos : Lee Wei Swee. Modèle : Honest @Makers. Stylisme : Yann Weber. Casting : Alexandre Junior Cyprien. Coiffure : Damien Lacoussade. Maquillage : Louisa Trapier Manucure : Lora De Sousa. Coordinateur mode : Nikita Radelet. Production : Thomas Delage.

Immortalisée par le photographe Lee Wei Swee pour le dernier numéro d’Antidote hiver 2021-2022, la première collection de prêt-à-porter féminin de Kim Jones pour Fendi célèbre l’histoire de la maison romaine à travers une série de silhouettes monochromes, constellées de références à ses différent·e·s bâtisseur·e·s – des cinq filles d’Adele et Edoardo Fendi à Karl Lagerfeld.

Organisé en février dernier lors de la Fashion Week de Milan, le premier défilé de prêt-à-porter Fendi signé par Kim Jones depuis sa nomination à la tête des collections féminines de la maison romaine, en septembre 2020, inaugurait une nouvelle ère tout en célébrant le passé. En témoignait l’installation de vitrines construites en forme de F, autour desquelles déambulaient les mannequins présentant la vision du britannique pour la marque, qui renfermaient des fragments de colonnes ou de sculptures en clin d’œil à l’histoire de Rome, à laquelle la maison Fendi est intimement liée.
Clins d’œil à l’architecture de la ville éternelle, les tons neutres comme le camel, le beige ou le crème évoquaient tour à tour celles, minérales, des ruines du Forum Romain, du Colisée ou encore de la pierre de sa déclinaison cubique : le Palazzo della Civiltà Italiana, qui abrite aujourd’hui le QG de Fendi. Mêlées au marron, au rose poudré et au noir, ces tonalités ont dominé les collections de Fendi depuis sa fondation par Adele et Edoardo Fendi, en 1925.
Évoquant des fragments de l’ADN de la maison, édifiée par différent·e·s directeur·rice·s artistiques au fil des décennies, on les retrouvaient sur des jupes et crop tops en maille, des robes et manteaux frangés, des chemisiers en soie ornés de l’emblématique motif à rayures « Pequin », des cols et des poches arborant la surpiqûre « Selleria » empruntée à la maroquinerie ou encore des collants et doublures ornés du monogramme « Karligraphy », dessiné en 1981 par Karl Lagerfeld. Embauché par les cinq filles Adele et Edoardo dès 1965, le couturier a contribué, avec Anna, Franca, Carla, Alda et Paola Fendi, à faire de l’entreprise familiale l’une des pierres angulaires du luxe.
Hommage aux femmes de la famille Fendi, la collection hiver 2021/2022 de Kim Jones conjuguait ainsi passé et présent tout en emmenant la marque vers le futur avec des accessoires tels que le sac « Fendi First », en forme de « F » incliné, les chaussures à talons en « F » renversé (inspiré d’un dessin d’archive de Karl Lagerfeld) ou encore les bijoux-mousquetons conçus par Delfina Delettrez, fille de Silvia Venturini Fendi et représentante de la quatrième génération de la famiglia italienne.
Retrouvez ci-dessous toutes les photos de la série mode mettant en scène la collection Fendi hiver 2021/2022.
Top, jupe, sac et lunettes de soleil, Fendi.
Robe et sac, Fendi
Robe, collier et bottes, Fendi.
Robe et bottes, Fendi.

Robe, collants, sac, lunettes de soleil et mules, Fendi.

Veste, short, sac et collier, Fendi.

Robe, colliers et sacs, Fendi.

Top, jupe, sac, boucle d’oreille et mules, Fendi.

Robe, Fendi.

Les plus lus

Mode, ego & psycho : quand l’habit fait le mood

Si l’intérêt de l’anthropologie, de la sociologie ou de la philosophie pour la mode et ses productions est documenté et relayé depuis de nombreuses années, celui que lui portent la psychologie, la psychanalyse ou encore la psychiatrie demeure étrangement dans l’ombre. Pourtant, pour peu que l’on s’y penche, force est de constater que la mode et les objets qu’elle produit pour permettre à chacun de composer sa propre « parure » – selon le terme d’usage en anthropologie – intéressent depuis plusieurs décennies les acteur·rice·s de ces disciplines. Entre la publication d’ouvrages sur les liens unissant mode et inconscient, la mise en place d’expérimentations analysant l’impact des vêtements sur nos capacités cognitives, l’intégration de vestiaires spécifiques dans le cadre de certaines thérapies, voire l’appropriation par les marques de luxe elles-mêmes de discours ayant recours au champ lexical de la psychologie, retour sur l’intérêt mutuel que se portent mode et sciences cognitives.

Lire la suite

Fashion, ego & psyche: when clothes make the mood

While anthropological, sociological, and philosophical interest in fashion and its output has been well documented and conveyed for many years, psychology, psychoanalysis, and even psychiatry have remained strangely in the shadows. However, after careful consideration, one can’t help but notice that fashion and the objects it produces in order to enable people to compose their own “ornamentation” – as it is referred to in anthropology – have long been of interest to researchers in these disciplines. From the publication of works detailing the connections between fashion and the unconscious, to experiments analyzing the impact of clothing on our cognitive capacities, the incorporation of specific wardrobes in certain therapeutic treatments, and even the appropriation of the lexical field of psychology in statements made by luxury brands, let’s take a look at fashion and the cognitive sciences’ mutual attraction.

Lire la suite

Le calendrier des soirées de la Paris Fashion Week homme SS23

Voici notre guide des soirées où il fera bon voir et être vu, arriver tard et partir plus tôt que prévu.

Lire la suite

Série mode : la collection Acne Studios printemps-été 2022 vue par Antidote

Issue du nouveau numéro d’Antidote, dont le thème est « Persona », cette série mode signée par la photographe britannique Betsy Johnson met en scène la collection Acne Studios printemps-été 2022 conçue par Johnny Johansson et dévoilée en septembre 2021 à la Fashion Week de Paris sur la danseuse de l’Opéra de Paris Letizia Galloni.

Lire la suite

La collection pre-fall 2022 de Valentino, incarnée par Violet Chachki et Gottmik pour Antidote

Duo de drag-queens iconique, Violet Chachki et Gottmik se glissent dans les pièces de la collection pre-fall 2022 de Valentino conçue par Pierpaolo Piccioli pour cette série mode dichotomique, issue du dernier numéro d’Antidote, dont le thème est « Persona ».

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.