En images : la collaboration Travis Scott x Helmut Lang

Article publié le 2 février 2017

Photo : collection Travis Scott x Helmut Lang

Le rappeur d’origine texane Travis Scott signe avec le label Helmut Lang une saisissante collection capsule streetwear de 33 pièces.

Insolent de succès depuis l’année dernière, Travis Scott aka La Flame construit pas à pas sa légende naissante en multipliant les associations de choix. En un an à peine, il aura signé une collection avec Diamond Supply & Co, servi d’égérie pour la campagne Alexander Wang printemps-été 2016, sorti une mini-ligne avec le label londonien Maharishi, joué les mannequins pour la collaboration NikeLab et Riccardo Tisci, sorti un t-shirt avec BAPE, fait une apparition dans le film de campagne Saint Laurent printemps-été 2017 et fait les couvertures des magazines PAPER et Oyster. Et on ne parle que de mode… Son album Birds In The Trap Sing McKnight sorti en septembre 2016 est un carton aussi bien critique que commercial.

En 2017, La Flame semble bien décidé à poursuivre son ascension. Il y a quelques semaines, celui qui marche dans les pas de son mentor Kanye West s’est fait remarquer au premier rang du défilé Louis Vuitton. Deux jours plus tard, il avait déjà rejoint New-York pour livrer une prestation visuellement hallucinante sur le plateau de Jimmy Kimmel. Inarrêtable, on le retrouve aujourd’hui au côté d’Helmut Lang pour une capsule inspirée de son état d’origine, le Texas.

Volontairement présentée dans un esprit 90’s feutré, la collection fait la part-belle aux t-shirts, vestes, hoodies, shorts et baskets allant de l’orange au noir et blanc. La majorité des pièces sont chargées de références littéraires et graphiques aux albums Birds In The Trap Sing McKnight et Rodeo, jusqu’à apercevoir la silhouette du rappeur lui-même.

COLLECTION TRAVIS SCOTT X HELMUT LANG

La collection est disponible sur le site officiel de Helmut Lang.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Femmes politiques aux États-Unis : les nouveaux habits du pouvoir

Kamala Harris mais aussi Alexandria Ocasio-Cortez et les autres membres du Squad dont elle fait partie, rejointes par de nouvelles élues au Congrès, incarnent une nouvelle idée du soft power vestimentaire. Symboles d’une classe politique recomposée, qui n’a jamais autant compté de femmes afro-américaines et hispaniques dans ses rangs, elles prennent le contrôle sur leur apparence, dictant leurs propres critères de respectabilité et d’empowerment – tout en se distinguant de l’establishment, encore largement dominé par la culture masculine.

lire la suite

voir tout

Mode

Se sentant « sous-estimée » par son label, Teyana Taylor a annoncé se retirer de l’industrie musicale

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.