Culte : le livre « Beautiful people » d’Alicia Drake

Article publié le 13 janvier 2016

Share :

Texte : Violaine Schütz

Chronique érudite, fouillée et incisive de l’envers de la mode, à travers le parcours des jeunes Karl Lagerfeld et Yves Saint Laurent, ce livre n’est pas seulement un tissus racoleur de ragots sur un milieu qui fascine, mais l’analyse fine de la quête folle, obsessionnelle et parfois tragique du beau qui joue en backstage.

L’histoire : La journaliste britannique Alicia Drake, brode, à travers une enquête qui a nécessité des années de recherches compliquées et de multiples rencontres avec les acteurs et témoins du milieu, le portrait croisé de deux génies à l’aube de leur succès. En 1954, le concours du Secrétariat international de la laine couronne deux jeunes inconnus talentueux, ambitieux et originaux : Yves Saint Laurent, dix-huit ans, et Karl Lagerfeld, vingt et un ans, amis à leurs débuts avant de devenir des frères ennemis. Chacun à leur manière, avec intelligence, féminité, style, sensibilité et humour, ils vont briser les codes du luxe et faire les tendances. Mais Alicia tisse surtout à travers les lignes le récit passionnant d’une époque aussi riche, sulfureuse, hédoniste que dangereuse : les années 70 et 80. Entre disputes, potins, anecdotes croustillantes, fêtes survoltées, excès, bals costumés, amourettes, overdoses, suicides, sexe, créativité se profile aussi le risque du sida, les ravages de la drogue, la dérive dans l’argent facile et la transformation « industrielle » d’un art. The Beautiful fall  (son titre en anglais) décrit une ascension fulgurante mais surtout une décadence, une chute, un déclin, dans un essai dantesque qui se lit avec la même avidité qu’un roman. L’attrait principal de ces 600 pages réside dans sa galerie de figures, tissées avec la même finesse que les couturiers dont elle parle. On s’attache ainsi à des êtres aussi fascinants et glamour que le vénéneux dandy Jacques de Bascher, amant de Karl et d’Yves, Pierre Bergé, Loulou de la Falaise, Betty Catroux, Buffet, Warhol, Helmut Newton, Guy Bourdin, David Hockney, Barthes, Paloma Picasso, Andrée Putman, Bianca Jagger, Jerry Hall, Mick Jagger, Talitha Getty ou encore Fabrice Emaer patron du Palace qui perdit sa clientèle quand il apporta son soutien à Mitterrand…

L’anecdote : A sa sortie en 2006, le livre a fait scandale dans le milieu de la mode pour en avoir révélé les coulisses et l’intimité de ses héros. Lagerfeld a même voulu obtenir la condamnation de l’auteure pour atteinte à sa vie privée. Le créateur estimait que cet ouvrage présentait un caractère « voyeur et indécent », réclamant 100000 euros de dommages-intérêts en réparation du préjudice qu’il estimait avoir subi, une somme qui devait être reversée à l’association Aides. Mais en 2007, il a été débouté de son action judiciaire par un jugement rendu par la 17e chambre du tribunal de grande instance de Paris.

La citation à ressortir à un dîner :“Pour Jacques (de Basher, ndr), c’est la beauté qui justifiait la chute. La beauté rendait même l’idée d’auto-destruction possible.

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

> voir tout

Comment les mythiques Blitz Kids ont réinventé la mode et la musique

En deux petites années, entre 1979 et 1980, du côté du quartier de Covent Garden à Londres, une soirée organisée tous les mardis soir au sein du minuscule Club Blitz a changé la face de Londres, de la mode, de la pop music, lancé la vague baroque et fière des Nouveaux Romantiques, et renvoyé définitivement l’uniforme des punks au rayon vintage. Retour vers le futur.

Neith Nyer reverse tous les bénéfices de sa nouvelle collection en faveur des trans noirs brésiliens

Fondé en 2015 par Francisco Terra, le label Neith Nyer fait son retour en grande pompe avec « Globe of Death ». Une collection inaugurant le projet « Neith Nyer Artisanal », né d’une collaboration entre le designer brésilien et une flopée de créatifs, dont la totalité des bénéfices sera reversée à Casa Chama, une association brésilienne qui lutte pour faire valoir les droits des personnes noires et transgenres.

Les algorithmes peuvent-ils prévoir la mode du futur ?

Avec le basculement vers le tout-digital, la data et les prédictions s’apprêtent à jouer un rôle décisif dans la relance des secteurs de la mode et du luxe. Comme dans chaque crise, les rapports de force évoluent et le recours aux algorithmes, bien qu’encore perçus comme opposés à la création, s’intensifie. D’abord pour rassurer, ensuite pour tenter de prévoir l’avenir.

Série mode : 2 Moncler 1952, Issue d’Antidote : DESIRE

Découvrez les pièces parmi les plus marquantes de l’été 2020 dans cette série mode inédite issue du nouveau numéro d’Antidote photographié par Ferry van der Nat, avec Chanel, Balenciaga, Versace, Lacoste, Ann Demeulemeester, Rombaut. Commandez dès maintenant Antidote : DESIRE sur notre eshop au prix de 15€.

Série mode : les looks de Richard Gallo reconstitués en exclusivité pour Antidote

Publiée dans le numéro printemps-été 2020 d’Antidote, cette fashion story dédiée à Richard Gallo mêle pièces d’archives issues de son vestiaire et looks reconstitués à partir de photographies, arborés par Tyrone Dylan.

Découvrez la sixième série mode de Ferry van der Nat issue d’Antidote : DESIRE

Découvrez les pièces parmi les plus marquantes de l’été 2020 dans cette série mode inédite issue du nouveau numéro d’Antidote photographié par Ferry van der Nat, avec Versace, Balenciaga, Louis Vuitton, Marine Serre, Christian Louboutin, Miu Miu ou encore Andreas Kronthaler for Vivienne Westwood. Commandez dès maintenant Antidote : DESIRE sur notre eshop au prix de 15€.

Fresh NewsMode

lire la suite

> voir tout

Fresh NewsMode

Rencontre avec Juan Alvear, le nail artist favori des popstars