CIFF Fashion Week Paris Garage Amelot

Le salon de la mode danois CIFF s’installera à Paris pour la Fashion Week masculine

Photo : Garage Amelot.
14/06/2019.

À l’occasion de sa première incursion dans la capitale française, le CIFF organisera une série de projets spéciaux brouillant la frontière avec le monde de l’art, au Garage Amelot.

Du 21 au 24 juin prochains, la Copenhagen International Fashion Fair investira le Garage Amelot (dans le Marais, à Paris), où sera dévoilée notre nouvelle collection Antidote printemps-été 2020. Le salon y présentera, en plus des nouvelles lignes des labels qu’il représente, une série d’événements artistiques ainsi que des conférences en lien avec les valeurs qu’il défend, à savoir le soutien à la jeune création et la mise en avant de procédés innovants pour une mode éco-responsable.

Ainsi, le 21 juin, une conférence sera animée par Sophie Brocart, directrice du Prix LVMH et PDG de la maison de luxe Jean Patou, récemment relancée par le groupe de luxe avec l’aide de Guillaume Henry, anciennement aux commandes du style de la maison Carven. Le 23 juin, le designer chinois Ximon Lee profitera quant à lui de l’immense surface offerte par le lieu à l’architecture industrielle pour dévoiler sa nouvelle collection printemps-été 2020, tandis que le designer Stefan Cooke – finaliste du Prix LVMH cette année – reviendra sur ses trois premières collections au travers d’une exposition de photographies résultant d’une collaboration entre son équipe et la photographe Laura Jane Coulson.

Fameuse école de mode londonienne, la Central Saint Martins, sera également de la partie puisque quatre de ses jeunes diplômés, Sheryn Akiki, Boom Heo, Kitty Garratt et Marvin Desroc, auront l’opportunité de présenter leur travail par le biais d’une installation. Diplômée du Royal College of Art de Londres, Alice Potts exposera quant à elle ses œuvres à la croisée des mondes de la mode, de l’art et de la science. Soutenue par la fondation Onassis et exposante à la Biennale d’Athènes en 2018 avec « Sweat », la jeune femme utilise la transpiration humaine pour faire pousser des cristaux sur des tissus. Ainsi, en récupérant un demi-litre de transpiration, Alice Potts est déjà parvenue à embellir des chaussons de danse classique de cristaux, nés de fluides corporels a priori répulsifs.

Organisé pour la première fois en dehors du Danemark, le CIFF est l’un des rendez-vous phare de la mode à Copenhague, où il rassemble deux fois par an plus d’un millier de marques. Pour cette première incursion parisienne, il proposera une approche transversale et rassemblera une cinquantaine de labels. « Paris est depuis longtemps la capitale mondiale de la mode, l’endroit où tous les acteurs de l’industrie se rassemblent » explique son directeur, Kristian Andersen, qui souhaite davantage miser sur l’exportation. Dans le futur, il compte également installer un CIFF à New York et Los Angeles.

À lire aussi :