Découvrez la nouvelle collection Antidote Care inspirée par Leigh Bowery

Article publié le 5 avril 2019

Direction de création et photos : Yann Weber. Design graphique : Tsuvasa Saïkusa. Coordination collection : Bénédicte Kaluvangimoko. Coordination mode : Charlotte Gendron.
Looks : Antidote Care Season 3.
04/04/2019

100% vegan et upcyclée, la collection capsule Antidote Care Season 3 est disponible en exclusivité aux Printemps de la Femme et de l’Homme, à Paris.

Il y a un an, Antidote lançait ses propres collections de vêtements et ouvrait un corner au Printemps de l’Homme, à l’étage dédié aux créateurs et marques de luxe, aux côtés de Saint Laurent, Dior, Balenciaga, Burberry, Versace, Loewe et bien d’autres. Aujourd’hui, Antidote entame un nouveau chapitre avec l’ouverture d’un corner supplémentaire au deuxième étage du Printemps de la Femme : une collaboration s’inaugurant avec le lancement d’une collection capsule exclusive Antidote Care, à découvrir dans son ensemble au sein du grand magasin parisien. Elle s’inspire notamment du performeur et organisateur de soirées extravagantes Leigh Bowery, figure incontournable de la vie nocturne underground dans les années 80-90, qui se plaisait à arborer des tenues excentriques le recouvrant intégralement.

Elle est composée d’une sélection de fins de séries de tissus retravaillés sur le principe de l’upcycling, dans le prolongement des valeurs défendues par le magazine. 100% vegan, elle est fabriquée à partir de textile d’origine végétale ou de fibres synthétiques, et ne contient aucun matériau d’origine animale, soit aucune forme de fourrure, cuir, laine, cachemire, plumes ou soie.

Cette ligne comprend des blouses, robes-chemises et pantalons constitués à partir de patchworks d’un lot de pièces à rayures de différentes couleurs, redécoupées et réassemblées alors qu’elles étaient destinées à être jetées. La capsule est complétée par des crop tops, vestes, leggings et gants fabriqués à partir d’un tissu de jersey blanc : une fin de série dont il ne restait qu’une très faible quantité, destinée à être détruite avant d’être récupérée, customisée et recouverte d’imprimés floraux par nos équipes. La capsule est par ailleurs présentée dans l’une des vitrines du Printemps Haussmann, entièrement dédiée à cette collection.

Vidéo : Sérapis Joël Dirat.

La collection Antidote Care Season 3 est dès à présent disponible au deuxième étage du Printemps de la Femme, ainsi qu’au premier étage du Printemps de l’Homme, 64 boulevard Haussmann, Paris 9.

100% vegan et upcyclée, la collection capsule Antidote Care Season 3 est disponible en exclusivité aux Printemps de la Femme et de l’Homme, à Paris.

Il y a un an, Antidote lançait ses propres collections de vêtements et ouvrait un corner au Printemps de l’Homme, à l’étage dédié aux créateurs et marques de luxe, aux côtés de Saint Laurent, Dior, Balenciaga, Burberry, Versace, Loewe et bien d’autres. Aujourd’hui, Antidote entame un nouveau chapitre avec l’ouverture d’un corner supplémentaire au deuxième étage du Printemps de la Femme : une collaboration s’inaugurant avec le lancement d’une collection capsule exclusive Antidote Care, à découvrir dans son ensemble au sein du grand magasin parisien. Elle s’inspire notamment du performeur et organisateur de soirées extravagantes Leigh Bowery, figure incontournable de la vie nocturne underground dans les années 80-90, qui se plaisait à arborer des tenues excentriques le recouvrant intégralement.

Elle est composée d’une sélection de fins de séries de tissus retravaillés sur le principe de l’upcycling, dans le prolongement des valeurs défendues par le magazine. 100% vegan, elle est fabriquée à partir de textile d’origine végétale ou de fibres synthétiques, et ne contient aucun matériau d’origine animale, soit aucune forme de fourrure, cuir, laine, cachemire, plumes ou soie.

Cette ligne comprend des blouses, robes-chemises et pantalons constitués à partir de patchworks d’un lot de pièces à rayures de différentes couleurs, redécoupées et réassemblées alors qu’elles étaient destinées à être jetées. La capsule est complétée par des crop tops, vestes, leggings et gants fabriqués à partir d’un tissu de jersey blanc : une fin de série dont il ne restait qu’une très faible quantité, destinée à être détruite avant d’être récupérée, customisée et recouverte d’imprimés floraux par nos équipes. La capsule est par ailleurs présentée dans l’une des vitrines du Printemps Haussmann, entièrement dédiée à cette collection.

Vidéo : Sérapis Joël Dirat.

La collection Antidote Care Season 3 est dès à présent disponible au deuxième étage du Printemps de la Femme, ainsi qu’au premier étage du Printemps de l’Homme, 64 boulevard Haussmann, Paris 9.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Pourquoi il ne fallait pas rater le dernier défilé Haute Couture de la maison Valentino

Pierpaolo Piccioli a présenté sa nouvelle collection de Haute Couture pour la maison romaine lors d’un défilé sur la place d’Espagne, à Rome, le vendredi 8 juillet. Pensée comme un dialogue avec Valentino Garavani, la collection-fleuve baptisée « The Beginning » faisait office de trait d’union entre le passé et le présent de la maison dans sa ville de naissance. 

Lire la suite

Antidote Fanzine x Burberry : Comment Riccardo Tisci refaçonne l’ADN de Burberry ?

Ce n’était pas encore une Maison mais plutôt une Mansion. Une very British Mansion devenue le temple vestimentaire-mais-pas-que de la culture anglaise. Une sorte de monument dont la splendeur n’effraie plus tant on y est habitué. Puis soudain, en mars 2019, une arrivée a bousculé les traditions. Celle de Riccardo Tisci, nommé chief creative officer de Burberry, après 13 années passées à la direction artistique de Givenchy et un intermezzo de quelques mois au sein de sa famille, près du lac de Côme.

Lire la suite

Retrouvez les photos de la soirée Antidote organisée durant la Fashion Week homme printemps-été 2023

Samedi 25 juin, Antidote organisait une nouvelle soirée au Silencio, à l’occasion de la Fashion Week masculine de Paris printemps-été 2023. Retour sur un événement qu’il ne fallait pas manquer, marqué par une série de DJ sets de Panteros666, Jeune Pouce et Housewife 9, entrecoupée d’une performance live du rappeur Michel.

Lire la suite

Rencontre avec le fondateur du label A-Cold-Wall* Samuel Ross, à l’occasion de la sortie de sa nouvelle sneaker

À l’occasion du lancement chez 3537 de la nouvelle Converse Sponge Crater, née de la collaboration entre le fondateur du label britannique A-Cold-Wall*, Samuel Ross, et la marque de chaussures américaine Converse, Antidote a rencontré le designer, en pleine Fashion Week masculine de Paris. À travers cet entretien, il revient sur son ambition pour le futur de Converse et de A-Cold-Wall*, évoque sa volonté d’être le plus sincère possible dans son travail quasi autobiographique et dépeint son désir d’allier approche utilitaire et esthétique conceptuelle.

Lire la suite

Mode, ego & psycho : quand l’habit fait le mood

Si l’intérêt de l’anthropologie, de la sociologie ou de la philosophie pour la mode et ses productions est documenté et relayé depuis de nombreuses années, celui que lui portent la psychologie, la psychanalyse ou encore la psychiatrie demeure étrangement dans l’ombre. Pourtant, pour peu que l’on s’y penche, force est de constater que la mode et les objets qu’elle produit pour permettre à chacun de composer sa propre « parure » – selon le terme d’usage en anthropologie – intéressent depuis plusieurs décennies les acteur·rice·s de ces disciplines. Entre la publication d’ouvrages sur les liens unissant mode et inconscient, la mise en place d’expérimentations analysant l’impact des vêtements sur nos capacités cognitives, l’intégration de vestiaires spécifiques dans le cadre de certaines thérapies, voire l’appropriation par les marques de luxe elles-mêmes de discours ayant recours au champ lexical de la psychologie, retour sur l’intérêt mutuel que se portent mode et sciences cognitives.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.