Découvrez la nouvelle collection Antidote Care inspirée par Leigh Bowery

Article publié le 5 avril 2019

Direction de création et photos : Yann Weber. Design graphique : Tsuvasa Saïkusa. Coordination collection : Bénédicte Kaluvangimoko. Coordination mode : Charlotte Gendron.
Looks : Antidote Care Season 3.
04/04/2019

100% vegan et upcyclée, la collection capsule Antidote Care Season 3 est disponible en exclusivité aux Printemps de la Femme et de l’Homme, à Paris.

Il y a un an, Antidote lançait ses propres collections de vêtements et ouvrait un corner au Printemps de l’Homme, à l’étage dédié aux créateurs et marques de luxe, aux côtés de Saint Laurent, Dior, Balenciaga, Burberry, Versace, Loewe et bien d’autres. Aujourd’hui, Antidote entame un nouveau chapitre avec l’ouverture d’un corner supplémentaire au deuxième étage du Printemps de la Femme : une collaboration s’inaugurant avec le lancement d’une collection capsule exclusive Antidote Care, à découvrir dans son ensemble au sein du grand magasin parisien. Elle s’inspire notamment du performeur et organisateur de soirées extravagantes Leigh Bowery, figure incontournable de la vie nocturne underground dans les années 80-90, qui se plaisait à arborer des tenues excentriques le recouvrant intégralement.

Elle est composée d’une sélection de fins de séries de tissus retravaillés sur le principe de l’upcycling, dans le prolongement des valeurs défendues par le magazine. 100% vegan, elle est fabriquée à partir de textile d’origine végétale ou de fibres synthétiques, et ne contient aucun matériau d’origine animale, soit aucune forme de fourrure, cuir, laine, cachemire, plumes ou soie.

Cette ligne comprend des blouses, robes-chemises et pantalons constitués à partir de patchworks d’un lot de pièces à rayures de différentes couleurs, redécoupées et réassemblées alors qu’elles étaient destinées à être jetées. La capsule est complétée par des crop tops, vestes, leggings et gants fabriqués à partir d’un tissu de jersey blanc : une fin de série dont il ne restait qu’une très faible quantité, destinée à être détruite avant d’être récupérée, customisée et recouverte d’imprimés floraux par nos équipes. La capsule est par ailleurs présentée dans l’une des vitrines du Printemps Haussmann, entièrement dédiée à cette collection.

Vidéo : Sérapis Joël Dirat.

La collection Antidote Care Season 3 est dès à présent disponible au deuxième étage du Printemps de la Femme, ainsi qu’au premier étage du Printemps de l’Homme, 64 boulevard Haussmann, Paris 9.

100% vegan et upcyclée, la collection capsule Antidote Care Season 3 est disponible en exclusivité aux Printemps de la Femme et de l’Homme, à Paris.

Il y a un an, Antidote lançait ses propres collections de vêtements et ouvrait un corner au Printemps de l’Homme, à l’étage dédié aux créateurs et marques de luxe, aux côtés de Saint Laurent, Dior, Balenciaga, Burberry, Versace, Loewe et bien d’autres. Aujourd’hui, Antidote entame un nouveau chapitre avec l’ouverture d’un corner supplémentaire au deuxième étage du Printemps de la Femme : une collaboration s’inaugurant avec le lancement d’une collection capsule exclusive Antidote Care, à découvrir dans son ensemble au sein du grand magasin parisien. Elle s’inspire notamment du performeur et organisateur de soirées extravagantes Leigh Bowery, figure incontournable de la vie nocturne underground dans les années 80-90, qui se plaisait à arborer des tenues excentriques le recouvrant intégralement.

Elle est composée d’une sélection de fins de séries de tissus retravaillés sur le principe de l’upcycling, dans le prolongement des valeurs défendues par le magazine. 100% vegan, elle est fabriquée à partir de textile d’origine végétale ou de fibres synthétiques, et ne contient aucun matériau d’origine animale, soit aucune forme de fourrure, cuir, laine, cachemire, plumes ou soie.

Cette ligne comprend des blouses, robes-chemises et pantalons constitués à partir de patchworks d’un lot de pièces à rayures de différentes couleurs, redécoupées et réassemblées alors qu’elles étaient destinées à être jetées. La capsule est complétée par des crop tops, vestes, leggings et gants fabriqués à partir d’un tissu de jersey blanc : une fin de série dont il ne restait qu’une très faible quantité, destinée à être détruite avant d’être récupérée, customisée et recouverte d’imprimés floraux par nos équipes. La capsule est par ailleurs présentée dans l’une des vitrines du Printemps Haussmann, entièrement dédiée à cette collection.

Vidéo : Sérapis Joël Dirat.

La collection Antidote Care Season 3 est dès à présent disponible au deuxième étage du Printemps de la Femme, ainsi qu’au premier étage du Printemps de l’Homme, 64 boulevard Haussmann, Paris 9.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

> voir tout

Mode

La lingerie féminine s’émancipe des diktats

Une nouvelle vague de designers remet en question les standards corporels de beauté à travers leurs pièces de lingerie avant-gardistes, défaites des impératifs patriarcaux liés au male gaze.

Mode

Rencontre avec les photographes de la nouvelle campagne CK One

La campagne one future #ckone rassemble un casting de jeunes Américain·e·s aux profils variés, reflétant toute la diversité des États-Unis, immortalisé·e·s par sept étoiles montantes de la photographie. Antidote s’est entretenu avec deux d’entre elles, dont l’œuvre s’inscrit au croisement de la quête esthétique et de l’activisme : Elliot Ross et Shan Wallace.

Mode

Femmes politiques aux États-Unis : les nouveaux habits du pouvoir

Kamala Harris mais aussi Alexandria Ocasio-Cortez et les autres membres du Squad dont elle fait partie, rejointes par de nouvelles élues au Congrès, incarnent une nouvelle idée du soft power vestimentaire. Symboles d’une classe politique recomposée, qui n’a jamais autant compté de femmes afro-américaines et hispaniques dans ses rangs, elles prennent le contrôle sur leur apparence, dictant leurs propres critères de respectabilité et d’empowerment – tout en se distinguant de l’establishment, encore largement dominé par la culture masculine.

Mode

À quand un enseignement décolonial de la mode ?

Loin d’être universel, le concept de mode renvoie à une pluralité d’imaginaires, d’esthétiques et de vécus invisibilisés par une histoire coloniale qu’une nouvelle génération appelle aujourd’hui à déconstruire – notamment via l’enseignement.

Mode

Découvrez la nouvelle collection d’Antidote automne-hiver 2020/2021

Antidote présente sa nouvelle collection de vêtements, comme toujours genderfree et entièrement vegan.

Mode

Pourquoi la mode investit-elle dans l’agriculture régénérative ?

Déconnectée des enjeux de développement durable pendant des années, la mode est poussée à agir par un nombre croissant de consommateur·rice·s qui exigent transparence et responsabilité éthique. L’agriculture régénérative (ou régénératrice), qui permet de préserver la biodiversité des sols et de lutter contre le réchauffement climatique, s’inscrit dès lors de plus en plus au cœur des débats liés à la mode responsable.

lire la suite

> voir tout

Mode

Réclamant un arrêt du décompte des votes à mesure que les chances de Donald Trump d’être réélu s’amenuisent, des républicain·e·s parfois armé·e·s ont essayé de s’introduire dans des centres de dépouillement

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.