Découvrez « Baby Don’t Hurt Me », la nouvelle collection Antidote Studio pour l’hiver 2021/2022

Article publié le 6 octobre 2021

Directeur de la création et photographe : Yann Weber. Mannequins : Harper Andria, Jonas Arthur, Benjamin Derlon, Rebecca Dorothy, Yasmin Eadala, Julien La Brien von Gemsjäger, Véronique Lemonnier, Axel Masse, Franco Romain. Coiffure : Chiao Chenet. Maquillage : David Lenhardt. Coordination mode : Nikita Radelet. Captation vidéo : Elsa David. Production : Solenn Roux. Assistant photo : Dan Spigelman. Musique originale : Count Baldor.

Antidote présente sa nouvelle collection Studio automne-hiver 2021/2022, comme toujours genderfree et 100% vegan.

Alors que le nouveau numéro d’Antidote Magazine — consacré à la thématique « Karma » — vient tout juste de paraître au sein d’une box ecofriendly entièrement biodégradable et comprenant des formats éditoriaux inédits, Antidote dévoile en parallèle sa nouvelle collection Studio pour l’automne-hiver 2021/2022. Baptisé « Baby Don’t Hurt Me », en clin d’œil au célèbre titre d’eurodance de Haddaway sorti en 1993, cette nouvelle collection comme toujours entièrement vegan et gender-free est disponible dès à présent sur notre eshop.

Rendant hommage et inspirée par les différentes cultures électro, et plus précisément par la sous-culture gabber qui a particulièrement influencé la mode ces trois dernières décennies, la collection « Baby Don’t Hurt Me » célèbre le pouvoir de la musique et de la danse, deux arts complémentaires et deux exutoires plus que jamais nécessaires à l’heure où les boîtes de nuit rouvrent enfin leurs portes et où le monde commence à revivre.
Née au début des années 90 aux Pays-Bas avant d’essaimer dans le monde entier, la musique gabber, sorte d’électro radicale dérivée du hardcore au rythme agressif et aux beats corrosifs ultra-rapides a inspiré à Antidote la création de pièces racées telles qu’un top et une mini-robe en cuir vegan reprenant le vocabulaire de la corsetterie et dont le décolleté s’inspire de la ligne des BpM qui dessine déjà la silhouette du KissKiss Bag, le premier sac d’Antidote sorti en mai 2021 et qui se pare cette saison d’un effet croco, décliné en jaune et vert fluos ou encore en noir ou en argenté.
Complétée par un bomber, un pantalon mais aussi par un large manteau en cuir vegan avec cape intégrée également disponible dans une fausse fourrure rose bonbon tout aussi cruelty-free, la bien nommée collection « Baby Don’t Hurt Me » s’appuie une fois de plus sur les valeurs chères à Antidote, telles que le respect de la vie animale, l’inclusivité et la sustainability. Reprenant l’imagerie gabber et portée dans un court-métrage par des mannequins enchaînant des pas de danses parfois empruntés au hakken, la nouvelle collection Antidote Studio reprend également sur certaines de ses pièces en coton un imprimé kitsch à l’effigie d’un chaton ailé inscrit dans un cœur surmonté de l’inscription « Baby Don’t Hurt Me » dans une typographie régressive évoquant l’âge d’or des réseaux sociaux des années 2000. Une esthétique juvénile que l’on retrouve ailleurs sur un pantalon loose en fausse fourrure couleur chewing-gum et qui contrebalance avec le brutalisme des entrelacs de chaînes métalliques imprimés sur une chemise, un pantalon et une robe à manches bouffantes en satin ou avec la violence exprimée sur un hoodie et un pantalon de jogging lacérés au niveau du cœur et de la cuisse. Autant de pièces à arborer sur le bitume ou sur la piste de danse de clubs perpétuant l’héritage des boîtes de nuit désaffectées autrefois prisées prisées par les communautés de Gabbers.



Les plus lus

Pourquoi il ne fallait pas manquer l’événement spectaculaire célébrant les 70 ans de Moncler ?

Afin de célébrer son jubilé de platine, la maison Moncler, dont la doudoune est devenue une pièce emblématique du vestiaire contemporain, organisait une performance monumentale sur la Piazza del Duomo de Milan, samedi 24 septembre, à 21h. Retour sur un événement hors du commun lors duquel 1952 performeur·se·s – en écho à la date de naissance de la marque – ont donné vie à un spectacle nocturne à couper le souffle, inaugurant un programme d’événements internationaux s’étalant sur 70 jours.

Lire la suite

Pourquoi il ne fallait pas rater le grand retour de Puma à la Fashion Week de New York ?

L’équipementier sportif allemand Puma faisait son grand retour dans le calendrier de la Fashion Week de New York avec son défilé « FUTROGRADE », ce mardi 13 septembre. Couplé à une expérience digitale immersive sur la plateforme « Black Station » de la marque, l’événement réaffirmait son identité mode à travers plusieurs collaborations, de Palomo Spain à Dapper Dan en passant par Koché ou encore P.A.M. (Perks and Mini).

Lire la suite

Découvrez la nouvelle collection « Night Walker » d’Antidote Studio, pour l’automne-hiver 2022/2023

Antidote présente en see-now buy-now sa nouvelle collection Studio, comme toujours genderfree et 100% vegan. Rendez-vous dès à présent sur notre e-shop pour la pré-commander.

Lire la suite

Peut-on porter des claquettes ou des tongs en ville ?

Pièces incontournables des vacances à la mer, tongs et claquettes s’immiscent aussi de plus en plus sur le bitume, à l’instar de la nouvelle paire de slides d’Havaianas, ou encore de son modèle Tradi Zori, inspiré de la culture vestimentaire japonaise.

Lire la suite

Pourquoi il ne fallait pas rater le dernier défilé Haute Couture de la maison Valentino

Pierpaolo Piccioli a présenté sa nouvelle collection de Haute Couture pour la maison romaine lors d’un défilé sur la place d’Espagne, à Rome, le vendredi 8 juillet. Pensée comme un dialogue avec Valentino Garavani, la collection-fleuve baptisée « The Beginning » faisait office de trait d’union entre le passé et le présent de la maison dans sa ville de naissance. 

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.