A lire : « Aurore », un texte d’Ariel Kenig
 

Article publié le 10 décembre 2015

Texte : Ariel Kenig

L’écrivain Ariel Kenig (La pause, Camping Atlantique, Quitter la France…) a mis ce texte en ligne lundi matin, en réaction aux récents évènements survenus en France. Il a accepté que nous le publiions.

AURORE

avec tous ces morts / Nathalie Dessay avait chanté / Perlimpinpin de Barbara / sous les drapeaux / François Hollande était président de la République / contre qui / comment / contre quoi / les adultes se réappropriaient la guerre / les magasins de jouets ne vendaient plus de pistolets / nous n’étions pas habitués / la presse titrait « et maintenant » / « vivre avec » / « on fait quoi » / à l’approche de Noël / les Français donnaient leur sang / les rues sentaient le sapin / le gouvernement achetait des bombes / les attentats semblaient déjà loin / 1 milliard d’euros avaient été débloqués / les frappes commençaient / le porte-avions Charles de Gaulle arrivait au large de la Syrie / je restais scotché aux informations / c’était l’inconvénient du chômage / on observait les mouvements de panique / sur tous les fils d’actualités / le Ministère de la Culture et de la Communication mettait à disposition le drapeau français / à télécharger en pdf / comme dans un film de science-fiction / les hackers annonçaient des attaques / par leur intermédiaire / la police accédait à des informations / les chiffres du chômage étaient mauvais / le djihadisme occupait à plein temps / les psychiatres l’expliquaient bien / l’armée recevait 1500 CV par jour / j’avais refait le mien / l’hiver commençait / le FN progressait dans les sondages / je n’avais plus d’argent / les touristes Airbnb annulaient leur voyage / Paris organisait la Cop21 / plus de 150 chefs d’État s’étaient donné rendez-vous / sous les hélicoptères / on reparlait du service militaire / les CRS dormaient debout / place de la République / le mobilier urbain volait en éclats / les SDF quittaient le quartier / les manifestations étaient interdites / sur le Canal / je me baladais / les distributions de soupes avait été déplacées / pendant un mois / deux mois / trois mois / le Premier Ministre n’était pas sûr / les jeunes faisaient du skate / l’État d’urgence serait peut-être prolongé / à l’approche de Noël / il y avait des perquisitions / dans le pays / les vendeurs de portiques de sécurité se frottaient les mains / les sirènes retentissaient / comme dans un jeu vidéo / j’avais beaucoup de mal / avec la réalité / les élections régionales approchaient / les blessés graves sortaient de l’hôpital / le chômage atteignait des records / les 10% les plus riches émettaient la moitié des émissions mondiales de CO2 / c’était l’Etat d’urgence / la vie reprenait dans les Grands Magasins / les ventes d’anxiolytiques augmentaient / au-dessus des oléoducs / Daech recrutait des kamikazes / les bateaux coulaient en Méditerranée / Dior ouvrait une boutique dans le Marais / quelques mois après le débat sur la suppression de l’enseignement du latin au collège / Palmyre détruite / on taguait la devise de Paris / fluctuat nec mergitur / sur les murs / « Il est battu par les flots mais ne sombre pas » / les enfants pleuraient en classe / nous n’étions pas habitués / le doigt sur la gâchette / Karim Benzema était pris dans une affaire de sextape / cela faisait partie du jeu / on n’osait plus rien jeter / les bougies s’éteignaient / les Parisiens surveillaient leur sac / sous les caméras de surveillance / les plus pauvres n’étaient pas protégés / les fleurs fanaient / des éboueurs avaient retrouvé une ceinture d’explosifs à Montrouge / les écologistes radicaux allaient en garde à vue / je souffrais de stress post-traumatique / depuis les attentats de l’Hyper Casher / Charlie Hebdo / il fallait tourner la page / Ernest Hemingway en vitrine / les libraires n’avaient jamais vu ça / Paris est une fête / face au Front National / dans la ville-lumière / où nous cherchions l’aurore.

L’auteur : Ariel Kenig, 32 ans, est écrivain. Il est l’auteur de plusieurs romans et pièces de théâtre. Son dernier roman, Le Miracle, a paru en 2012 aux éditions de l’Olivier. Il vit et travaille à Paris.

Avec l’aimable autorisation du magazine Faux Q#9, à paraître fin janvier 2016.
http://faux-q-magazine.blogspot.fr/

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

Commandez le numéro printemps-été 2024 d’Antidote

Commandez le numéro printemps-été 2024 d’Antidote.

Lire la suite

Nike réinvente son emblématique ensemble Tech Fleece pour ses dix ans

Lancée il y a tout juste dix ans, la gamme « Tech Fleece » de Nike, composée de survêtements chauds, légers et polyvalents, taillés dans un tissu technique ultra-doux, s’améliore et se réinvente dans une version plus respectueuse de l’environnement, plus chaude et plus légère, qui se décline dans des coloris inédits.

Lire la suite

Christian Louboutin s’inspire du basketball et des années 90 pour sa nouvelle sneaker « Astroloubi »

Dévoilée en juin dernier lors de la Fashion Week homme printemps-été 2024 de Paris et photographiée dans le dernier numéro d’Antidote « Now or Never », la nouvelle paire de sneakers « Astroloubi » fusionne l’esthétique de la chaussure de basket des années 1990 et les codes emblématiques de la maison Louboutin, tels que la semelle rouge carmin et les détails cloutés.

Lire la suite

La maison Fendi invite Stefano Pilati pour sa collection hiver 2023/2024 « Friends of Fendi »

Après avoir collaboré avec Donatella Versace, Marc Jacobs ou encore le label Skims de Kim Kardashian, le directeur artistique des collections féminines de la maison romaine Kim Jones a fait appel au designer Stefano Pilati, avec qui il est ami, pour concevoir une collection explorant la notion de liberté. Antidote l’a photographiée sur l’actrice et mannequin Hari Nef pour son numéro automne-hiver 2023/2024. 

Lire la suite

Rabanne x H&M : Julien Dossena et Ann-Sofie Johansson se livrent sur leur collaboration dans une interview exclusive pour Antidote

Après avoir fait appel à Stella McCartney, Donatella Versace ou plus récemment Casey Cadwallader de Mugler, le géant suédois H&M s’est associé à la maison Rabanne et à son directeur artistique, Julien Dossena, pour concevoir sa nouvelle collection capsule en collaboration avec un·e grand·e designer. En résulte des pièces à l’esthétique seventies audacieuses et festives, retranscrivant l’approche radicale et l’exploration des matières chères à Paco Rabanne.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.