Archimode à la Villa Noailles

Article publié le 9 février 2015

« Explorer les analogies entre le travail de créateurs de mode et celui des architectes pour qui la question du corps humain est au centre de tout projet » : tel est le but de cet événement à forte signification esthétique – voire sociale.

Zaha Hadid pour le Mobile Art de Chanel, Rem Koolhaas pour le Prada Transformer, Christian de Portzamparc pour la tour LVMH, Ciguë pour des boutiques Kriss Van Assche et Isabel Marant, Diplomate pour une boutique Damir Dona… l’espace de présentation et/ou de vente des maisons de mode ne peut se contenter d’une simple tringle posée là. Le futurisme de Zaha Hadid pour Chanel, le brut étrange et traditionnel à la fois d’un lieu estampillé Prada à Séoul, l’épure singulière de Diplomates déclinée via l’espace Damir Dona de Londres… Tout est beau, surprenant parfois, mais peu déstabilisant : n’oublions pas que l’important reste le vêtement. Il s’agit ici, comme écrit Audrey Teichmann dans le catalogue d’Archimode, d’une « considération en dialogue avec le sur-mesure de la mode, où il advient que chaque élément « tombe » parfaitement sur la silhouette ou le bâti qui l’accueillent, sans rien lui ôter de sa liberté de mouvement ou d’exploration. »

Du 22 février au 22 mars, Archimode, six architectures pour la mode à la
Villa Noailles d’Hyères

Un texte de Sophie Rosemont.

Les plus lus

Femmes politiques aux États-Unis : les nouveaux habits du pouvoir

Kamala Harris mais aussi Alexandria Ocasio-Cortez et les autres membres du Squad dont elle fait partie, rejointes par de nouvelles élues au Congrès, incarnent une nouvelle idée du soft power vestimentaire. Symboles d’une classe politique recomposée, qui n’a jamais autant compté de femmes afro-américaines et hispaniques dans ses rangs, elles prennent le contrôle sur leur apparence, dictant leurs propres critères de respectabilité et d’empowerment – tout en se distinguant de l’establishment, encore largement dominé par la culture masculine.

lire la suite

voir tout

Mode

La députée américaine Alexandria Ocasio-Cortez a récolté plus de 200 000$ en jouant à un jeu vidéo en streaming sur Twitch, pour venir en aide aux personnes touchées par le coronavirus

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.