La collection printemps-été 2022 d’Alexander McQueen vue par Antidote

Article publié le 1 juin 2022

Texte : Henri Delebarre. Directeur de la création d’Antidote : Yann Weber. Photographe, styliste, casting et directrice de création invitée : Betsy Johnson. Modèles : Kim Ritta, Jahmal John Baptiste, Daniel Nikiforow, Laura Savy, Pacôme, Mayya Kuznetsova, Laurence Desbisschop, Chloé Barbier. Coiffure : Joséphine Brignon. Maquillage : Thierry Do Nascimento. Manucure : Magda Stachura. Set design : Thymiane Duchaufour. Assistant styliste : Brando Prizzon. Production : Caroline Helaine, Anne-Cécile Jemin, Hier Soir. Assistant photographe : Freddie Stisted. Consultant créatif de Betsy Johnson : Nathanael Sanna.

Issue du nouveau numéro d’Antidote, dont le thème est « Persona », cette série mode signée par la photographe britannique Betsy Johnson met en scène la collection Alexander McQueen printemps-été 2022 conçue par Sarah Burton, dévoilée en octobre 2021 lors d’un défilé sur un rooftop, à Londres.

Après vingt années de défilés organisés à Paris, la maison Alexander McQueen faisait son retour dans la capitale britannique pour le premier défilé en présentiel de Sarah Burton depuis le début de la pandémie de coronavirus. C’est sur un rooftop, au sommet d’un immeuble de l’est londonien, sous un toit transparent en forme de bulle géante, que la créatrice a présenté sa collection printemps-été 2022. Au plus près des nuages, que l’on retrouvait en imprimés sur un grand nombre de pièces de la collection, la directrice artistique faisait une nouvelle fois la preuve de sa maîtrise parfaite des coupes en poursuivant sa revisite du tailoring, devenu saison après saison l’une de ses zones d’expérimentation favorites.
Dans la lignée du savoir-faire des tailleurs de Savile Row, auprès desquels Alexander McQueen a beaucoup appris, les costumes, tantôt en prince-de-Galles, en cuir, fuchsia, noirs ou bleu marine à rayures craie, étaient cette saison fendus par des zips le long des jambes, de la taille ou des manches, déconstruits par des découpes laissant apparaître les épaules, hybridés par des manches de bombers ou brodés de cristaux évoquant des gouttes de pluie et le caractère indécis du ciel londonien, tantôt radieux tantôt orageux, à l’image des motifs sur les robes et jupes parachutes. Toutes aussi bouffantes et dans la continuité du jeu sur les volumes omniprésent dans la collection, les manches de certaines pièces immaculées n’étaient d’ailleurs par sans évoquer l’aspect cotonneux des cumulus et autres cumulonimbus, tandis que les couleurs, du jaune soleil au bleu ciel en passant par le gris, évoquaient quant à elles une météo polymorphe. 
Dans une tout autre ambiance, mais toujours en lien avec la ville de Londres, une autre partie de cette collection printemps-été 2022 rendait de son côté hommage à la culture punk, si chère au fondateur de la maison, à travers des silhouettes mêlant des vestes de bikers, des jupes et trenchs en cuir façon perfectos, des pièces de corsetterie ou encore des tutus en tulle, portés avec de grosses bottines crantées ou des escarpins au bout métallique et clouté.
Retrouvez ci-dessous toutes les photos de la série mode mettant en scène la collection Alexander McQueen printemps-été 2022.

Veste, pantalon et boucles d’oreilles, Alexander McQueen.

Robe, boucles d’oreilles, collier, bracelets et bagues, Alexander McQueen.

Trench et boucles d’oreilles, Alexander McQueen.

Veste en jean, blouson et top en cuir, boucles d’oreilles et lunettes, Alexander McQueen.

Veste, Alexander McQueen.

Veste et top en cuir, short, jupe et chaussures, Alexander McQueen.

Top, ceinture, short, bagues et sac, Alexander McQueen.

Robe, top, chaussures et bijoux, Alexander McQueen.

Les plus lus

À découvrir : la collection 7 Moncler FRGMT, entre technicité et streetwear

Issue du nouveau numéro d’Antidote, dont le thème est « Care », cette série mode signée par le photographe Anthony Arquier met en scène les pièces issues de la collaboration entre la maison Moncler et le label Fragment, du designer japonais Hiroshi Fujiwara, pour l’automne-hiver 2022/2023.

Lire la suite

L’horloger Jaeger-LeCoultre collabore avec le typographe star Alex Trochut dans le cadre de son projet de dialogues artistiques « Made of Makers »

Dans le cadre de son programme « Made of Makers », initié cette année, l’horloger a fait appel aux talents du graphiste catalan Alex Trochut. Célèbre pour son approche expérimentale de la typographie et créateur de textes-images, ce dernier a conçu un alphabet Art Déco pour la maison suisse qui vient compléter l’offre de personnalisation de la montre Reverso, modèle emblématique de Jaeger-LeCoultre dont le boîtier pivote et sur lequel il est possible de graver ses initiales.

Lire la suite

L’édito de Maxime Retailleau, rédacteur en chef du nouveau numéro d’Antidote

La révolution du Care

Lire la suite

Fecal Matter : « On espère pouvoir continuer à être nous-mêmes sans nous faire tuer »

Les designers, make-up artists et DJs Hannah Rose Dalton et Steven Raj Bhaskaran, plus connu·e·s sous le nom de leur duo pluridisciplinaire Fecal Matter, reviennent dans cet entretien sur les origines de l’esthétique « alien glamour » qu’il·elle·s arborent au quotidien – malgré les insultes, les menaces de mort et la violence physique auxquels il·elle·s se trouvent confronté·e·s –, racontent comment l’amour qu’il·elle·s se portent mutuellement leur a donné le courage de pleinement s’assumer, et expliquent pourquoi leurs looks provocateurs constituent un manifeste en faveur de la tolérance.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.