Qui sont les « Makers » de la campagne Aigle by Études ?

Article publié le 26 février 2022

Photo : David Zilber, photographié par Mathieu Richer.

À l’occasion du lancement de leur toute première collection conçue pour Aigle, pour la saison printemps-été 2022, les trois directeurs artistiques et co-fondateurs du label Études Aurélien Arbet, Jérémie Egry et José Lamali dévoilent une campagne mettant en scène six talents partageant les valeurs de la marque lancée en 1853. Évoluant dans un environnement urbain tout en restant en contact avec la nature, ces « Makers » arborent une collection de pièces intemporelles et durables, qui perpétue un long héritage.

Nommé·e·s en octobre 2020 à la tête du design d’Aigle, Aurélien Arbet, Jérémie Egry et José Lamali dévoilaient leur première collection pour la marque française en octobre dernier, à la Plantation, une ferme végétale centrée sur le local et le développement durable, aménagée sur un rooftop de 7000m2, en plein 18e arrondissement de Paris. Signal fort, le choix de ce lieu s’inscrit dans le prolongement des valeurs partagées par la marque et son trio créatif – également derrière le label parisien Études –, qui trouvent un nouvel écho à travers la campagne dédiée à cette toute première collection printemps-été 2022, baptisée « Explore », et via les talents qui l’incarnent.

Seungmin Jung. Photo : Studio Pebs.
Évoluant dans des sphères distinctes – de la floriculture à la céramique en passant par la cuisine, la musique, la danse ou le design –, les six « Makers », ces nouveaux·elles ambassadeur·rice·s choisi·e·s par les designers à la tête d’Aigle pour incarner la première page de ce nouveau chapitre, ont chacun·e des pratiques qui résonnent étroitement avec l’ADN de la marque, et son ambition de créer des pièces à la fois fonctionnelles, techniques et durables.
Parmi les premier·ère·s à être mis·e·s en avant à travers une série de portraits, la floricultrice Masami Charlotte Lavault est ainsi en dialogue constant avec l’extérieur depuis qu’elle en a fait son bureau il y a huit ans, en quittant son job dans le design industriel à Londres pour créer une ferme de fleurs, au cœur du cimetière de Belleville. « Scientifique culinaire » basé à Copenhague fasciné par la fermentation, le chef canadien David Zilber imagine quant à lui constamment de nouvelles recettes, animé par sa curiosité insatiable et son besoin de comprendre les aliments qu’il cuisine. Pour cette campagne, il·elle·s sont rejoint·e·s par la danseuse Jade Fehlmann, le designer sud-coréen Seungmin Jung, le musicien Thylacine, qui compose des sons en pleine nature dans sa caravane équipée de panneaux solaires, ou encore la céramiste japonaise Madoka Rindal, qui partage sa vie entre l’urbanité de Paris et la ruralité du petit village de Fåvang, en Norvège.

Madoka Rindal. Photo : Ola Rindal.

« En découvrant les archives, nous avons compris qu’Aigle était depuis longtemps en lien avec la ville, ce qui était inattendu pour nous. Le passé d’Aigle est assez étonnant par rapport à l’image outdoor que nous en avions », explique le trio créatif, qui s’est plongé dans les archives de la marque pour revisiter et moderniser ses pièces iconiques, afin d’en faire de nouveaux classiques intemporels, toujours fonctionnels. Proposant d’abord des sur-chaussures de protection à destination des citadin·e·s, Aigle s’est en effet ancrée dans l’imaginaire collectif grâce à ses accessoires parfaitement adaptés pour la campagne, à l’instar des fameuses bottes en caoutchouc naturel vulcanisé, qui se déclinent aujourd’hui dans une version noire minimaliste, pour plus de modernité.
Mêlant cet héritage bicéphale en fusionnant les inspirations à la fois urbaines et outdoor, la collection printemps-été 2022 se compose ainsi de pièces souvent techniques à l’esthétique sobre mais réfléchie, dont un trench et une saharienne imperméables, un bomber, une jupe, une veste oversized Gore-Tex en polyester recyclé ou encore un pull marin, une salopette et des chemises en coton bio. La marque réaffirme ainsi sa volonté de proposer des vêtements durables, après s’être engagée, à l’aube de ses 170 ans, à ce que 50 % de ses produits soient éco-conçus en 2022.
La première collection Aigle By Études est dès à présent disponible sur https://www.aigle.com/fr/fr et dans les boutiques de la marque.

Thylacine. Photo : Mathieu Richer.

Masami Charlotte Lavault. Photo : Mathieu Richer.


Jade Fehlmann. Photo : Mathieu Richer.

Les plus lus

Série Mode : la collection Gucci printemps-été 2022 photographiée par Anthony Arquier sur l’acteur Théo Christine

Issue du Newspaper contenant la traduction des articles et interviews du nouveau numéro d’Antidote, dont le thème est « Persona », cette série mode signée par le photographe Anthony Arquier célèbre la collection Gucci printemps-été 2022 conçue par Alessandro Michele et dévoilée en novembre 2021, lors d’un défilé à Hollywood.

Lire la suite

Série Mode : la collection printemps-été 2022 de Fendi photographiée en pleine montagne

Issue du nouveau numéro d’Antidote, dont le thème est « Persona », cette série mode signée par la photographe britannique Betsy Johnson met en scène la collection Fendi printemps-été 2022 conçue par Kim Jones et Silvia Venturini Fendi, dévoilée en septembre 2021, lors d’un défilé à Milan.

Lire la suite

Fashion’s conquest of the metaverse

Dystopia for some, El Dorado for others, the metaverse has become a societal phenomenon in just a few months. Crypto-pragmatically, luxury brands have set out to conquer this new territory: a world peopled with digital avatars but as yet ill-defined in its contours, for much remains to be discovered and imagined. Is it a speculative bubble? A paradigm shift in the way we consume and live fashion? Place your bets! 

Lire la suite

La mode à la conquête du métavers

Dystopie pour les un·e·s, eldorado pour les autres, le métavers est devenu, en quelques mois, un phénomène de société. Crypto-pragmatiques, des marques de luxe se lancent à l’assaut de ce nouveau monde peuplé d’avatars digitaux, dont les contours restent vagues, car tout reste à découvrir et à imaginer. Bulle spéculative ou changement de paradigme dans notre façon de consommer et de vivre la mode ? Les paris sont ouverts. 

Lire la suite

La Burberry Family

Ce n’était pas encore une Maison mais plutôt une Mansion. Une very British Mansion devenue le temple vestimentaire-mais-pas-que de la culture anglaise. Une sorte de monument dont la splendeur n’effraie plus tant on y est habitué. Puis soudain, en mars 2019, une arrivée a bousculé les traditions. Celle de Riccardo Tisci, nommé chief creative officer de Burberry, après 13 années passées à la direction artistique de Givenchy et un intermezzo de quelques mois au sein de sa famille, près du lac de Côme.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.