Adidas organise une série d’événements à Paris célébrant la créativité

Article publié le 24 mai 2019

Photo : Adidas.
24/05/2019

Au programme : DJ sets, expositions, tournois de foot et de basket, battle de danse et ateliers participatifs.

Alors que la collection « Home of Classics » qui rend hommage à dix modèles de sneakers emblématiques d’Adidas réinterprétés en cuir blanc sortira le 1er juin, la marque célèbre la liberté d’expression et la créativité en organisant, ce week-end, une série d’évènements dans le cadre d’un vaste projet baptisé « Carte Blanche ». Ainsi, depuis le 17 mai, dans le 18ème arrondissement de Paris, c’est un espace immaculé de pas moins de 3000m2 qui a été mis à la disposition d’artistes émergents travaillant dans des domaines aussi divers que variés. « Artistes, DJs, skaters, designers, musiciens, danseurs, sportifs… Chacun pourra exprimer sa créativité à travers sa passion », explique la marque.

Après avoir évolué jour après jour pendant une semaine comme un work in progress, le lieu, situé au 102, rue des Poissonniers, ouvre ses portes au grand public qui pourra y accéder gratuitement à partir de ce vendredi 24 mai et jusqu’à dimanche. Ce soir, un DJ set de Endrixx lancera les festivités à 20h, suivi par un showcase du rappeur Dinos et d’un second DJ set de Twenty9. Outre le fait de pouvoir découvrir en avant-première la collection « Home of Classics », composée de modèles mythiques tels que la Stan Smith, la Superstar ou encore la Rivalry et la Torsion Comp, les visiteurs seront invités à découvrir le travail des artistes sélectionnés par Adidas pour rejoindre  cette « Carte Blanche » et pourront également assister à différents événements ou participer à des ateliers.

Photo : Adidas.

À 16h samedi, après un tournoi de foot et de basket, la chorégraphe gabonaise Carmel Loanga dévoilera le spectacle de danse hip-hop qu’elle a imaginé pour la compagnie The Dress, puis à 18h, la jeune peintre Léa Augereau exposera ses toiles célébrant les femmes dans toute leur diversité. Avec leurs larges aplats de couleurs et leurs formes naïves, ces oeuvres évoquent aussi bien le travail d’une Marie Laurencin que d’un Modigliani couplé à l’exotisme d’un Douannier Rousseau. Engagé dans l’upcycling, le label La Draft présentera quant à lui sa nouvelle collection de vêtements. Dimanche 26 mai enfin, pour clore cette « Carte Blanche », la journée sera principalement consacrée à une battle de hip-hop, organisée par la danseuse Nawel Nabu et qui aura lieu simultanément avec un second tournoi de basket. Enfin, ce sera au tour de Jeanne Briand, jeune plasticienne diplômée des Beaux-Arts de Paris d’exposer ses sculptures, composées de modules en verre soufflés agrémentés de tuyaux, de câbles et de ports jack ou USB.

Vendredi 24 mai de 20h à 22h

• 20h – 21h: DJ Endrixx (DJ set)
• 21h – 21h30 : Dinos (Showcase)
• 21h30 – 22h : Twenty9 (DJ set)

Samedi 25 mai de 10h à 20h

• 11h – 12h : tournoi de foot
• 14h – 20h : tournoi de basket
• 16h – 19h : performance de danse par la compagnie The Dress, dirigée par la chorégraphe hip-hop Carmel Loanga
• 18h : vernissage de la peintre Léa Augereau
• 18h : présentation de la collection upcyclée du label La Draft

Dimanche 26 mai de 10h à 20h

• 12h30 – 18h : show & battle de danse organisés par la danseuse hip-hop Nawel Nabu
• 18h : vernissage de l’artiste plasticienne Jeanne Briand
• 15h -19h : tournoi de basket

La « Carte Blanche » d’Adidas se tiendra du 24 au 26 mai au 102 rue des Poissoniers, Paris 18.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Pourquoi il ne fallait pas rater le dernier défilé Haute Couture de la maison Valentino

Pierpaolo Piccioli a présenté sa nouvelle collection de Haute Couture pour la maison romaine lors d’un défilé sur la place d’Espagne, à Rome, le vendredi 8 juillet. Pensée comme un dialogue avec Valentino Garavani, la collection-fleuve baptisée « The Beginning » faisait office de trait d’union entre le passé et le présent de la maison dans sa ville de naissance. 

Lire la suite

Antidote Fanzine x Burberry : Comment Riccardo Tisci refaçonne l’ADN de Burberry ?

Ce n’était pas encore une Maison mais plutôt une Mansion. Une very British Mansion devenue le temple vestimentaire-mais-pas-que de la culture anglaise. Une sorte de monument dont la splendeur n’effraie plus tant on y est habitué. Puis soudain, en mars 2019, une arrivée a bousculé les traditions. Celle de Riccardo Tisci, nommé chief creative officer de Burberry, après 13 années passées à la direction artistique de Givenchy et un intermezzo de quelques mois au sein de sa famille, près du lac de Côme.

Lire la suite

Retrouvez les photos de la soirée Antidote organisée durant la Fashion Week homme printemps-été 2023

Samedi 25 juin, Antidote organisait une nouvelle soirée au Silencio, à l’occasion de la Fashion Week masculine de Paris printemps-été 2023. Retour sur un événement qu’il ne fallait pas manquer, marqué par une série de DJ sets de Panteros666, Jeune Pouce et Housewife 9, entrecoupée d’une performance live du rappeur Michel.

Lire la suite

Rencontre avec le fondateur du label A-Cold-Wall* Samuel Ross, à l’occasion de la sortie de sa nouvelle sneaker

À l’occasion du lancement chez 3537 de la nouvelle Converse Sponge Crater, née de la collaboration entre le fondateur du label britannique A-Cold-Wall*, Samuel Ross, et la marque de chaussures américaine Converse, Antidote a rencontré le designer, en pleine Fashion Week masculine de Paris. À travers cet entretien, il revient sur son ambition pour le futur de Converse et de A-Cold-Wall*, évoque sa volonté d’être le plus sincère possible dans son travail quasi autobiographique et dépeint son désir d’allier approche utilitaire et esthétique conceptuelle.

Lire la suite

Mode, ego & psycho : quand l’habit fait le mood

Si l’intérêt de l’anthropologie, de la sociologie ou de la philosophie pour la mode et ses productions est documenté et relayé depuis de nombreuses années, celui que lui portent la psychologie, la psychanalyse ou encore la psychiatrie demeure étrangement dans l’ombre. Pourtant, pour peu que l’on s’y penche, force est de constater que la mode et les objets qu’elle produit pour permettre à chacun de composer sa propre « parure » – selon le terme d’usage en anthropologie – intéressent depuis plusieurs décennies les acteur·rice·s de ces disciplines. Entre la publication d’ouvrages sur les liens unissant mode et inconscient, la mise en place d’expérimentations analysant l’impact des vêtements sur nos capacités cognitives, l’intégration de vestiaires spécifiques dans le cadre de certaines thérapies, voire l’appropriation par les marques de luxe elles-mêmes de discours ayant recours au champ lexical de la psychologie, retour sur l’intérêt mutuel que se portent mode et sciences cognitives.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.