50 nuances de gris

Article publié le 14 avril 2015

C’est la nouvelle marotte des coiffeurs du moment. Réputé pour adoucir davantage que le platine et avoir plus de caractère que le cheveu blanc, le cheveu gris réussit à convaincre des jeunes femmes (qui n’en ont pas encore un seul !) de se décolorer les cheveux pour arriver, à force de toners bien choisis, à cette couleur souris de nos grand-mères.
Etonnant ? Pas vraiment. Tout d’abord, cette tendance est utile au vu des cheveux gris qui fleurissent dès la vingtaine – désignons coupable le stress. D’autre part, la course au jeunisme effréné des années 2000 passe de mode, et les actrices qui ne n’ont pas cédé à l’appel du bistouri sont considérées comme les plus sexys. Les physiques improbables font fureur, et les récentes campagnes de Céline ou Lanvin ont prouvé que les modèles seniors n’étaient pas encore enterrés, loin de là. Rihanna, Daphne Guiness ou Lady Gaga ont opté pour la chevelure grise – qu’il faut, cependant, impérativement soignée et lumineuse. Elle ne tolère aucun relâchement.
Car cette étrange couleur, perdu entre le bleu, le gris et le noir, confère immédiatement une certaine allure. Et si c’était le nouveau moyen d’affirmer sa féminité ? Comme disait Goethe, « Châtie le chien, fouette le loup, si tu veux ; mais ne provoque pas les cheveux gris. »

Un texte de Sophie Rosemont

Les plus lus

> voir tout

Mode

La lingerie féminine s’émancipe des diktats

Une nouvelle vague de designers remet en question les standards corporels de beauté à travers leurs pièces de lingerie avant-gardistes, défaites des impératifs patriarcaux liés au male gaze.

Mode

Rencontre avec les photographes de la nouvelle campagne CK One

La campagne one future #ckone rassemble un casting de jeunes Américain·e·s aux profils variés, reflétant toute la diversité des États-Unis, immortalisé·e·s par sept étoiles montantes de la photographie. Antidote s’est entretenu avec deux d’entre elles, dont l’œuvre s’inscrit au croisement de la quête esthétique et de l’activisme : Elliot Ross et Shan Wallace.

Mode

Femmes politiques aux États-Unis : les nouveaux habits du pouvoir

Kamala Harris mais aussi Alexandria Ocasio-Cortez et les autres membres du Squad dont elle fait partie, rejointes par de nouvelles élues au Congrès, incarnent une nouvelle idée du soft power vestimentaire. Symboles d’une classe politique recomposée, qui n’a jamais autant compté de femmes afro-américaines et hispaniques dans ses rangs, elles prennent le contrôle sur leur apparence, dictant leurs propres critères de respectabilité et d’empowerment – tout en se distinguant de l’establishment, encore largement dominé par la culture masculine.

Mode

À quand un enseignement décolonial de la mode ?

Loin d’être universel, le concept de mode renvoie à une pluralité d’imaginaires, d’esthétiques et de vécus invisibilisés par une histoire coloniale qu’une nouvelle génération appelle aujourd’hui à déconstruire – notamment via l’enseignement.

Mode

Découvrez la nouvelle collection d’Antidote automne-hiver 2020/2021

Antidote présente sa nouvelle collection de vêtements, comme toujours genderfree et entièrement vegan.

Mode

Pourquoi la mode investit-elle dans l’agriculture régénérative ?

Déconnectée des enjeux de développement durable pendant des années, la mode est poussée à agir par un nombre croissant de consommateur·rice·s qui exigent transparence et responsabilité éthique. L’agriculture régénérative (ou régénératrice), qui permet de préserver la biodiversité des sols et de lutter contre le réchauffement climatique, s’inscrit dès lors de plus en plus au cœur des débats liés à la mode responsable.

lire la suite

> voir tout

Mode

Réclamant un arrêt du décompte des votes à mesure que les chances de Donald Trump d’être réélu s’amenuisent, des républicain·e·s parfois armé·e·s ont essayé de s’introduire dans des centres de dépouillement

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.