Vera Wang’s Lithe Longings  

Article publié le 17 février 2016

Share :

Texte : Jessica Michault
Crédit : Vera Wang

The long and lean aesthetic of two 20th century artists gave Vera Wang a strong new direction this season. She turned to the haunting elongated faces in the paintings of Amedeo Modigliani and the stick figure bronzes by Alberto Giacometti to inspire her collection of reserved elegances.

In an delicate runway dance Wang had her models appear on the catwalk from two directions, making it possible to appreciate the front and back of ensembles, from flowing pleated skirts and stiff breastplate tops strapped to a naked back, which looked like fashion’s take on fencing attire.
Wang’s strong all black and white start to her show softened and sheered up about halfway through with gossamer translucent dresses in a lichen print and very apparent underpinnings. Thankfully this was a brief interlude before the designer returned to her tailored, slightly armatured silhouette in shades of olive green and muddy brown.

Also strong were a pair of caveman cool fur dresses. But then, inexplicably Wang once again returned to transparent tulle, a choice that felt misplaced alongside her other more structure designed. But when Wang added columns of sequins running down the body, a bit of a sartorial backbone solidified.


This collection wasn’t an unmitigated success. But when Wang got it right the results were impressive.

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

> voir tout

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2020 ?

Des cols oversized aux hommes en talon en passant par le premier défilé du label sud-coréen Kimhékim au sein du calendrier officiel, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Paris printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2020 ?

De la première collection femme de Silvia Venturini Fendi, en solo depuis la disparition de Karl Lagerfeld, au final historique du défilé Versace avec Jennifer Lopez, en passant par l’avalanche de motifs naïfs et le retour à une certaine sobriété, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Milan printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2020 ?

Ouverture au grand public, trenchs retravaillés, poitrines soulignées ou silhouettes asymétriques, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Londres printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2019 ?

La diversité des inspirations continue de faire la force de Paris. La femme est élégante, mystique, goth, rock, et surtout, elle regarde vers le futur et refuse la binarité des genres.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2019 ?

Malgré le départ exceptionnel de Gucci et l’absence de Bottega Veneta, Milan a maintenu sa place grâce à ses poids lourds qui, entre l’athleisure et les années 90, ont aussi prôné le retour d’une silhouette ultra-sexy.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2019 ?

Alors que Riccardo Tisci y a présenté sa vision pour Burberry, Londres a encore prouvé qu’elle était l’un des épicentres d’une jeune création bouillonnante d’idées.

DéfilésMode

lire la suite

> voir tout

DéfilésMode

Les sons de la semaine : Christine and the Queens, Jorja Smith, Lolo Zouaï, Mahalia et JMSN