The Row’s Long and Lean Luxe  

Article publié le 17 février 2016

Share :

Texte : Jessica Michault
Crédit : Arno Frugier for The Row

win designers Mary-Kate and Ashley Olsen invited the fashion set to their New York headquarters bright and early on Monday morning for a friendly get together to present their latest ultra-minimalistic über-luxe collection. The diminutive duo mingled with guests as their discrete staff pointed out that all of the vintage 1940s and 1950s furniture, by the likes of Edward Wormley, Ernest Lichtblau and Finn Juhl, that beautifully decorated the space — about 50 pieces in all — was also for sale right alongside the clothing and accessories. Prices upon request, bien sûr.

How chic to be such agreeable hosts that they are willing to sell the chairs right out from under them to those who want to truly buy into their curated aesthetic? As it was, the duo did end up sitting relaxed on the floor to watch their presentation when it became apparent that there were more guests than seats to accommodate everyone.

This simple gesture really seemed to personify the ethos of The Row. Nothing here is forced, everything is made for comfort, ease of movement and a zen-like approach to fashion. The style, in the form of long and lean jackets, slim silk dresses, easy cut high-waisted trousers and cashmere turtleneck sweaters, spoke to a rarefied clientele that doesn’t need any outward approval. They clearly know who they are, what they want and will look to The Row to give it to them.

I am betting that many of them will have this season’s stunning lavender astrakhan overcoat at the top of their order list. It was the pinnacle of a collection that took chic understatement to new heights.

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

> voir tout

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2020 ?

Des cols oversized aux hommes en talon en passant par le premier défilé du label sud-coréen Kimhékim au sein du calendrier officiel, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Paris printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2020 ?

De la première collection femme de Silvia Venturini Fendi, en solo depuis la disparition de Karl Lagerfeld, au final historique du défilé Versace avec Jennifer Lopez, en passant par l’avalanche de motifs naïfs et le retour à une certaine sobriété, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Milan printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2020 ?

Ouverture au grand public, trenchs retravaillés, poitrines soulignées ou silhouettes asymétriques, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Londres printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2019 ?

La diversité des inspirations continue de faire la force de Paris. La femme est élégante, mystique, goth, rock, et surtout, elle regarde vers le futur et refuse la binarité des genres.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2019 ?

Malgré le départ exceptionnel de Gucci et l’absence de Bottega Veneta, Milan a maintenu sa place grâce à ses poids lourds qui, entre l’athleisure et les années 90, ont aussi prôné le retour d’une silhouette ultra-sexy.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2019 ?

Alors que Riccardo Tisci y a présenté sa vision pour Burberry, Londres a encore prouvé qu’elle était l’un des épicentres d’une jeune création bouillonnante d’idées.

DéfilésMode

lire la suite

> voir tout

DéfilésMode

Les sons de la semaine : Christine and the Queens, Jorja Smith, Lolo Zouaï, Mahalia et JMSN