Suno’s Glossy Finish  

Article publié le 14 février 2016

Share :

Texte : Jessica Michault
Crédit : Suno

The Suno collection that was shown on Saturday afternoon was a bit of a head scratcher. Designers Max Osterweis and Erin Beatty should always be applauded for their dedication to ethical fashion and their continued support of the artistic talents located in emerging markets. And as far as that goes their catwalk show worked.

The intriguing fabrics they sourced, the multicolored plaid mohair sweaters, the painterly pinstripe wool trousers and the lustrous damask jacquard and lace dresses were begging to be inspected close up. However the matronly ruffled peplum striped dresses that opened the show felt out of sync with current sartorial leanings and made it hard at first for this collection to resonate with the audience. One front row guest even described them as something that looked like they had stepped out of the M. Night Shyamalan film « The Village ». Better were a few looks in Lurex and the hearty denim workwear pieces looked like they could be put through their paces. But it was with the outerwear that this collection really found a firmer footing.

The arrival on the catwalk of the first shawl-collared plaid wool coat, which decadently came tied with a thick mink belt, was an original winner. As was the navy wool coat a model wore with its scarf collar worn up to mask the lower half of her face. It certainly felt perfect for the glacial temperatures in New York.

In the end this was a mixed bag of a show. But buyers will easily be able to cherry pick this collection’s stronger stuff. They couldn’t be missed on the runway.

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

> voir tout

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2020 ?

Des cols oversized aux hommes en talon en passant par le premier défilé du label sud-coréen Kimhékim au sein du calendrier officiel, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Paris printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2020 ?

De la première collection femme de Silvia Venturini Fendi, en solo depuis la disparition de Karl Lagerfeld, au final historique du défilé Versace avec Jennifer Lopez, en passant par l’avalanche de motifs naïfs et le retour à une certaine sobriété, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Milan printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2020 ?

Ouverture au grand public, trenchs retravaillés, poitrines soulignées ou silhouettes asymétriques, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Londres printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2019 ?

La diversité des inspirations continue de faire la force de Paris. La femme est élégante, mystique, goth, rock, et surtout, elle regarde vers le futur et refuse la binarité des genres.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2019 ?

Malgré le départ exceptionnel de Gucci et l’absence de Bottega Veneta, Milan a maintenu sa place grâce à ses poids lourds qui, entre l’athleisure et les années 90, ont aussi prôné le retour d’une silhouette ultra-sexy.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2019 ?

Alors que Riccardo Tisci y a présenté sa vision pour Burberry, Londres a encore prouvé qu’elle était l’un des épicentres d’une jeune création bouillonnante d’idées.

DéfilésMode

lire la suite

> voir tout

DéfilésMode

Les sons de la semaine : Christine and the Queens, Jorja Smith, Lolo Zouaï, Mahalia et JMSN