Mouret’s Matte and Shine  

Article publié le 6 mars 2016

Share :

Texte : Jessica Michault
Crédit : Roland Mouret

Roland Mouret is a designer of two cities. One is London, where he lives and works and the other is Paris, where he shows his figure-hugging feminine collection each season. This dichotomy was plainto see in his most recent collection when he blended together a retro 70s boho vibe that touched on both the London cool and the Parisian chic of that era.

Two icons of that time were Stevie Nicks and Kate Bush (whose music played on the show’s soundtrack). Their gypsy magpie style, which wasbuilt from vintage Victorian and Art Nouveau finds, was revised by Mouret into something sleeker that still maintained that sartorial essence of witchy romance.

The designer’s body-con dresses became pretty patchworks of matte and shine as velvet was used to highlight the graphic forms Mouret was crafting across his clothing. One particularly interesting offering was a dress with a red velvet top that cascaded down into a matte black skirt, its rich undulating fabric leaving crescent-shaped bits of bare skin apparent. A highly embellished honeycomb lace used as sleeves on dresses produced a dappled pattern that had an organic beauty to it. And the introduction of multicolored piping that curved down anddelineated sections on a white skirt was a fresh idea.

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

> voir tout

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2020 ?

Des cols oversized aux hommes en talon en passant par le premier défilé du label sud-coréen Kimhékim au sein du calendrier officiel, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Paris printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2020 ?

De la première collection femme de Silvia Venturini Fendi, en solo depuis la disparition de Karl Lagerfeld, au final historique du défilé Versace avec Jennifer Lopez, en passant par l’avalanche de motifs naïfs et le retour à une certaine sobriété, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Milan printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2020 ?

Ouverture au grand public, trenchs retravaillés, poitrines soulignées ou silhouettes asymétriques, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Londres printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2019 ?

La diversité des inspirations continue de faire la force de Paris. La femme est élégante, mystique, goth, rock, et surtout, elle regarde vers le futur et refuse la binarité des genres.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2019 ?

Malgré le départ exceptionnel de Gucci et l’absence de Bottega Veneta, Milan a maintenu sa place grâce à ses poids lourds qui, entre l’athleisure et les années 90, ont aussi prôné le retour d’une silhouette ultra-sexy.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2019 ?

Alors que Riccardo Tisci y a présenté sa vision pour Burberry, Londres a encore prouvé qu’elle était l’un des épicentres d’une jeune création bouillonnante d’idées.

DéfilésMode

lire la suite

> voir tout

DéfilésMode

Les sons de la semaine : Christine and the Queens, Jorja Smith, Lolo Zouaï, Mahalia et JMSN