Roberto Cavalli’s Roots  

Article publié le 25 février 2016

Share :

Texte : Jessica Michault
Crédit : Cavalli

After last season’s debut, which was met with a lukewarm reception at best, designer Peter Dundas went back to Roberto Cavalli’s roots with a collection that oozed rock and roll glamour and after-dark allure.

 

The perfect equal to his menswear offering in January, this lineup was all about eye-catching pieces with a rich bohemian gypsy soul. Think Stevie Nicks meets Steven Tyler, meaning long and lean looks with a good dose of sequins, some bell sleeves and an abundance of shimmering, almost floor-skimming, scarves.

There was a strong Art Nouveau element to the show, the dramatic intarsia furs and the denim embellished with colorful abstract graphics appliqué made a nice counterpoint to the shimmering beaded sheer gowns and the purple velvet pieces finished off with gold accents. All of it working seamlessly together in a comfortable way that proved Dundas knows this style inside and out.

It is great that the Cavalli brand has someone like Dundas at the helm. His aesthetic is a modern day extension of the founder’s style. And this time by embracing that fact whole-heartedly, instead of pulling away from it, Dundas tuned in a solid show. It is from this place of strength that he can now begin, much like as he did at Pucci, to make the brand his own.

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

> voir tout

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2020 ?

Des cols oversized aux hommes en talon en passant par le premier défilé du label sud-coréen Kimhékim au sein du calendrier officiel, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Paris printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2020 ?

De la première collection femme de Silvia Venturini Fendi, en solo depuis la disparition de Karl Lagerfeld, au final historique du défilé Versace avec Jennifer Lopez, en passant par l’avalanche de motifs naïfs et le retour à une certaine sobriété, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Milan printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2020 ?

Ouverture au grand public, trenchs retravaillés, poitrines soulignées ou silhouettes asymétriques, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Londres printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2019 ?

La diversité des inspirations continue de faire la force de Paris. La femme est élégante, mystique, goth, rock, et surtout, elle regarde vers le futur et refuse la binarité des genres.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2019 ?

Malgré le départ exceptionnel de Gucci et l’absence de Bottega Veneta, Milan a maintenu sa place grâce à ses poids lourds qui, entre l’athleisure et les années 90, ont aussi prôné le retour d’une silhouette ultra-sexy.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2019 ?

Alors que Riccardo Tisci y a présenté sa vision pour Burberry, Londres a encore prouvé qu’elle était l’un des épicentres d’une jeune création bouillonnante d’idées.

DéfilésMode

lire la suite

> voir tout

DéfilésMode

Les sons de la semaine : Christine and the Queens, Jorja Smith, Lolo Zouaï, Mahalia et JMSN