Ports 1961’s New Chapter  

Article publié le 29 février 2016

Share :

Texte : Jessica Michault
Crédit : Fashion GPS

In her runway debut at Ports 1961, designer Natasa Cagali seemed to be exploring the concepts of movement and containment.

Going with a minimalistic approach, she broke up her outsized garments by leaving panels of fabric that could only be fastened down via long hanging ties free to fly about the body. Alternatively this idea of attachment would be telegraphed via impotent straps that lined the outside length of pant legs or boxy coats held together with industrial-size side snaps.

A sense of liberty was beautifully expressed in the way Cagali let a crisp white shirt spill forth from behind the front panel of a double-breasted jacket that she had purposefully left unfinished, or how she attached an unlined trench to the back of ensembles which could not be perceived from the front so that the wearer looked unburdened by the need to carry her coat.

The deconstructed style of the collection had kinship to the work of Martin Margiela in his heyday. It’s an comparison that should be taken as a compliment. He was a innovative artist and Cagali too looks to have that same cutting edge spirit.

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

> voir tout

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2020 ?

Des cols oversized aux hommes en talon en passant par le premier défilé du label sud-coréen Kimhékim au sein du calendrier officiel, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Paris printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2020 ?

De la première collection femme de Silvia Venturini Fendi, en solo depuis la disparition de Karl Lagerfeld, au final historique du défilé Versace avec Jennifer Lopez, en passant par l’avalanche de motifs naïfs et le retour à une certaine sobriété, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Milan printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2020 ?

Ouverture au grand public, trenchs retravaillés, poitrines soulignées ou silhouettes asymétriques, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Londres printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2019 ?

La diversité des inspirations continue de faire la force de Paris. La femme est élégante, mystique, goth, rock, et surtout, elle regarde vers le futur et refuse la binarité des genres.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2019 ?

Malgré le départ exceptionnel de Gucci et l’absence de Bottega Veneta, Milan a maintenu sa place grâce à ses poids lourds qui, entre l’athleisure et les années 90, ont aussi prôné le retour d’une silhouette ultra-sexy.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2019 ?

Alors que Riccardo Tisci y a présenté sa vision pour Burberry, Londres a encore prouvé qu’elle était l’un des épicentres d’une jeune création bouillonnante d’idées.

DéfilésMode

lire la suite

> voir tout

DéfilésMode

Les sons de la semaine : Christine and the Queens, Jorja Smith, Lolo Zouaï, Mahalia et JMSN