McCartney Doubles Down on Comfort  

Article publié le 7 mars 2016

Share :

Texte : Jessica Michault
Crédit : Stella McCartney

Last month at the Oscars one of the most buzzed about dresses on the red carpet was a streamlined tangerine one shoulder number worn by Olivia Munn. It was a Stella McCartney design — and it was fabulous.

Part of what made it so fabulous was how relaxed and comfortable Munn looked compared to all the other actresses who seemed like they had double-spanxed their way into their wardrobe. And this is the secret of McCartney’s sartorial sauce. Much in the same way sustainability is part of the brand’s DNA, she systematically incorporates a modicum of comfort into her creations.


That level was very high this season with a lineup filled with maxi sweater dresses with a ruffle bib, deluxe velvet puffer coats in substantial sizes and roomy harem pants or tops with wide double button cuffs left undone for an added sense of ease.


There is always a playfulness to McCartney’s work and this time it was a white swan print on jacquard garments that brought a smile to the lips. A smile that broadened even further with the appearance of some great 90s slip dress updates that beautifully blended lace details with a pleated skirt finish or one masterfully minimal navy dress that was a matte and shine split down the middle between silk and velvet fabric, left to flap open at the back. She even made tie dye denim relevant again as a boxy knee length coat or midi dress with lacing details at the waist.


This was a feel good / look good collection that will take any woman who invests in it to a very happy place.

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

> voir tout

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2020 ?

Des cols oversized aux hommes en talon en passant par le premier défilé du label sud-coréen Kimhékim au sein du calendrier officiel, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Paris printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2020 ?

De la première collection femme de Silvia Venturini Fendi, en solo depuis la disparition de Karl Lagerfeld, au final historique du défilé Versace avec Jennifer Lopez, en passant par l’avalanche de motifs naïfs et le retour à une certaine sobriété, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Milan printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2020 ?

Ouverture au grand public, trenchs retravaillés, poitrines soulignées ou silhouettes asymétriques, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Londres printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2019 ?

La diversité des inspirations continue de faire la force de Paris. La femme est élégante, mystique, goth, rock, et surtout, elle regarde vers le futur et refuse la binarité des genres.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2019 ?

Malgré le départ exceptionnel de Gucci et l’absence de Bottega Veneta, Milan a maintenu sa place grâce à ses poids lourds qui, entre l’athleisure et les années 90, ont aussi prôné le retour d’une silhouette ultra-sexy.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2019 ?

Alors que Riccardo Tisci y a présenté sa vision pour Burberry, Londres a encore prouvé qu’elle était l’un des épicentres d’une jeune création bouillonnante d’idées.

DéfilésMode

lire la suite

> voir tout

DéfilésMode

Les sons de la semaine : Christine and the Queens, Jorja Smith, Lolo Zouaï, Mahalia et JMSN