L’Homme Kenzo

Article publié le 27 mai 2015

Share :

Contrairement à ce que les origines de son créateur laisseraient croire, Kenzo, c’est Paris.
C’est ici qu’il a fondé sa maison en 1970, qu’il a organisé ses premiers défilés, qu’il s’est imposé comme le héraut d’une mode venue de l’Empire du Soleil Levant, à la fois folklorique et minimale. Aujourd’hui, le duo formé par Carol Lim et Humberto Leon se charge de prêcher la bonne parole de Kenzo Takada en ouvrant plus encore les portes sur la Ville avec un grand V, celle qui résume toutes celles qui nous inspirent.
Avec sa Tour Eiffel en guise de logo, des pois (incontournables de la marque), du noir, du blanc, de l’ampleur : l’urbanwear bat le bitume d’un pas conquérant et audacieux. Les motifs arty sont toujours de mise, et le XL, loin d’alourdir le propos, facilite la tâche : l’homme Kenzo impose son look. Pris en flagrant délit de suspension, il pourrait même réinventer le « Surf’s Up » des Beach Boys en version street 2.1. À la fois très européen et féru d’exotisme, chic et sportif, hip-hop et pop, l’homme Kenzo porte Paris pour toujours dans son cœur.

Un texte de Sophie Rosemont

LHOMME-KENZO

Les plus lus

> voir tout

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2020 ?

Des cols oversized aux hommes en talon en passant par le premier défilé du label sud-coréen Kimhékim au sein du calendrier officiel, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Paris printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2020 ?

De la première collection femme de Silvia Venturini Fendi, en solo depuis la disparition de Karl Lagerfeld, au final historique du défilé Versace avec Jennifer Lopez, en passant par l’avalanche de motifs naïfs et le retour à une certaine sobriété, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Milan printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2020 ?

Ouverture au grand public, trenchs retravaillés, poitrines soulignées ou silhouettes asymétriques, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Londres printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2019 ?

La diversité des inspirations continue de faire la force de Paris. La femme est élégante, mystique, goth, rock, et surtout, elle regarde vers le futur et refuse la binarité des genres.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2019 ?

Malgré le départ exceptionnel de Gucci et l’absence de Bottega Veneta, Milan a maintenu sa place grâce à ses poids lourds qui, entre l’athleisure et les années 90, ont aussi prôné le retour d’une silhouette ultra-sexy.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2019 ?

Alors que Riccardo Tisci y a présenté sa vision pour Burberry, Londres a encore prouvé qu’elle était l’un des épicentres d’une jeune création bouillonnante d’idées.

DéfilésMode

lire la suite

> voir tout

DéfilésMode

Les sons de la semaine : Christine and the Queens, Jorja Smith, Lolo Zouaï, Mahalia et JMSN