Lacoste’s street ski style  

Article publié le 14 février 2016

Share :

Texte : Jessica Michault
Crédit : Lacoste

Designer Felipe Oliveira Baptista, wearing a top with the words « un crocodile » emblazoned on it and a smile on his face, greeted a long line of well-wishers after his latest Lacoste show. « It’s kind of about futuristic ski, but also very cool, very upbeat and very wearable, » he said in a rush between warm embraces.

It’s that last bit that made this show such success: this collection was very wearable. It looked, with its long blanket dresses, quilted sleeping bag coats and overlong hoodie jacket hybrids, like it belonged on the streets of New York City, where the temperature is currently well below freezing. Who wouldn’t want to cozy up to a roomy knit sweater or dress with matching mittens zippered onto the sleeves or an azure velvet trackskirt and matching jacket? Even the scarves came with hoods built in.

One of the smartest embellishments the designer used was zippers. They raced down the back of coats, were left open on stripped tracksuit pants so the fabric would separate at the ankle, covering the footwear and skimming the floor, and they sectionalized outerwear, making it look versatile enough to evolve well over changing climates.

The slightly 70s color palette and the use of naughty PVC pieces added a bit of youthful rebellion to this winning wardrobe, as did the quirky retro pixelated video game embroideries of skiers, pine trees and snowmen that were so old school that they looked cool again.

Everything about this collection felt considered and highly appropriate for what people need, but also want right now. Lacoste should count on quite a few people signing up to become part of Oliveira Baptista’s crocodile clan come next winter.

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

> voir tout

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2020 ?

Des cols oversized aux hommes en talon en passant par le premier défilé du label sud-coréen Kimhékim au sein du calendrier officiel, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Paris printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2020 ?

De la première collection femme de Silvia Venturini Fendi, en solo depuis la disparition de Karl Lagerfeld, au final historique du défilé Versace avec Jennifer Lopez, en passant par l’avalanche de motifs naïfs et le retour à une certaine sobriété, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Milan printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2020 ?

Ouverture au grand public, trenchs retravaillés, poitrines soulignées ou silhouettes asymétriques, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Londres printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2019 ?

La diversité des inspirations continue de faire la force de Paris. La femme est élégante, mystique, goth, rock, et surtout, elle regarde vers le futur et refuse la binarité des genres.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2019 ?

Malgré le départ exceptionnel de Gucci et l’absence de Bottega Veneta, Milan a maintenu sa place grâce à ses poids lourds qui, entre l’athleisure et les années 90, ont aussi prôné le retour d’une silhouette ultra-sexy.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2019 ?

Alors que Riccardo Tisci y a présenté sa vision pour Burberry, Londres a encore prouvé qu’elle était l’un des épicentres d’une jeune création bouillonnante d’idées.

DéfilésMode

lire la suite

> voir tout

DéfilésMode

Les sons de la semaine : Christine and the Queens, Jorja Smith, Lolo Zouaï, Mahalia et JMSN