La playlist de la Fashion Week Homme de Londres

Article publié le 17 juin 2016

Share :

Texte : Astrid Faguer
Photo : courtesy of Coach

Entre nouvelle vague de designers et dernières maisons indéboulonnables, qu’est ce qui fait danser les acteurs de la mode londonienne cette saison côté podiums ? De (forcément) David Bowie aux dernières notes électro qui font rage, passage en revue des meilleurs morceaux entendus à la Fashion Week homme de Londres printemps-été 2017.

CRAIG GREEN, DU GRAND MIX

C’est un peu la tête d’affiche de cette nouvelle édition de la Fashion Week londonienne. Lauréat en mai dernier du grand prix du British Fashion Council-GQ 2016, Craig Green se voit offrir les moyens de ses ambitions – comprenez 150 000 £. Garant d’une mode conceptuelle à tendance romantique, le créateur soigne également sa playlist. Cette saison, il s’entoure du compositeur Frédéric Sanchez, qui a déjà signé les bandes son de défilés ultra pointus : Martin Margiela, Prada, Jil Sander ou Comme des Garçons. Une playlist aux petits oignons qui, murmure-t-on, aurait conquis Craig Green à la première écoute.

1. Oliver Coates, “Another Day (Bryce Hackford Remix)”, Another Fantasy
2. Colin Self, “Elation I”, Elation
3. Oliver Coates, “Another Day”, Towards The Blessed Islands
4. Kate Bush & Peter Gabriel, “Live in Europe 79 & 80”,Another Day
5. Vampillia, “Hope”,Some Nightmares Take You Aurora
6. Roy Harper, “Another Day”Songs of Love and Loss, Vol. 1 & 2

LA FABLE DE J.W.ANDERSON

Une intro de David Bowie, contant l’histoire de Pierre et le Loup de Prokofiev, qui préfigure un vestiaire déjanté entre notes bourgeoises et détails enfantins. Le tout entrecoupé de morceaux plus électro signés du héros techno français Vitalic. Du gros son. J.W. Anderson frappe fort.

1. David Bowie / Eugene Ormandy : Philadelphia Orchestra – Prokofiev: Peter& The Wolf, Op. 67 – Introduction
2. Vitalic / Film Noir
3. Hans Zimmer & Richard Harvey / Preparation
4. David Bowie / Eugene Ormandy: Philadelphia Orchestra – Prokofiev: Peter & The Wolf, Op. 67 – The Wolf Stalks The Bird & The Cat
5. Vitalic / Polkamatic
6. Jacques / Tout est Magnifique
7. David Bowie / Eugene Ormandy: Philadelphia Orchestra – Prokofiev: Peter & The Wolf, Op. 67 – Peter Prepares To Catch The Wolf
8. Vitalic / Film Noir

MARGARET HORWELL, VALEURS SÛRES

À ceux qui croient que le meilleur de la mode britannique a déserté, Margaret Howell répond sans faire de vague avec un défilé à l’élégance toute british, intemporelle. Rappelant par la même occasion qu’elle diffuse déjà sur les podiums depuis plus d’une vingtaine d’années son idée d’une mode simple twistée et toujours parfaitement chic. Même combat côté bande son, où l’élégance et les bons classiques priment, avec une version d’Hotel California chantée par Nancy Sinatra teintée de nostalgie qui alterne avec l’original des Eagles. Sans fausse note.

1. Hotel California – Nancy Sinatra
2. Hotel California – Eagles

COACH EN MODE HIP-HOP

Dix jours avant la Fashion Week de Londres s’éteignait John Berry, membre fondateur de The Beastie Boy, groupe new-yorkais pionnier de la scène hip hop. Hasard de la vie ou dédicace parfaitement calculée, le styliste anglais Stuart Vevers – ex Loewe – aux manettes du géant américain Coach lui rendait un dernier hommage en diffusant une playlist intégralement composée des succès du groupe américain pour son défilé printemps-été. A l’affiche : de la jeunesse rebelle côté garde-robe et côté son.

1. 33% God, The Beastie Boy
2. The Cousin of Death, The Beastie Boy
3. Jimmy James, The Beastie Boy
4. Biscuits and Batter, The Beastie Boy

AGI & SAM, ENTRE MODERNITE ET NOSTALGIE

C’est au son de Jolene, chanson à la fois sirupeuse et entêtante, tube de la chanteuse américaine Dolly Parton, que les hommes et les (quelques) femmes d’Agi Mdumulla et Sam Cotton s’élancent le long du catwalk. Une chanson des seventies dans laquelle la reine de la country (Miss Dolly donc) tente de convaincre une beauté fatale, Jolene, de ne pas séduire son mari – traduisez une histoire de cœur brisé pour ménagère. Parallèle étonnant entre le son et l’image, puisqu’ici la griffe Agi & Sam dévoile une collection printemps-été qui s’interroge sur l’évolution de la représentation des sexes en mode et dans la société actuelle, entre femme au foyer des seventies gantée de plastique (ceux du ménage) et fusion des styles masculins et féminins, ultra moderne. Décapant.

1. Jolene – Dolly Parton (Slowed down)
2. Choose me – James Blake
3. Burn the witches – Radio Head
4. Roads – Portishead
5. (Finale Song) Natural Blues – Moby.

TOPMAN DESIGN, HYMNE NATIONAL

Cette saison, le géant de la mode britannique met la scène musicale nationale à l’honneur. Au programme des icônes cent pour cent britanniques : du célèbre groupe de rock new wave from Manchester, New Order, au groupe indie pop Last Shadow Puppets formé par Alex Truner (membre des Arctic Monkeys) en passant par Shy Fx, le patron de la drum n’ bass londonienne. Un playlist léchée qui colle à la peau des garçons de Gordon Richardson, prêts à mettre la fièvre en short en éponge et sweats colorés le long des plages de la côte, de Blackpool à Margate.

1. Last Shadow Puppets “Bad Habits”
2. Spencer Davis Group “I’m a Man”
3. The Streets “Weak Become Heroes”
4. New Order “Tutti Frutti” Tom Rowland remix
5. Shy FX “Original Nuttah”
6. Ian Dury “Reasons To Be Cheerful”

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

> voir tout

Comment Patrick Cowley a reinventé le disco en inventant la sulfureuse Hi-NRG

Entre les années 1970 et 1980, les premiers pas de la libération homosexuelle et l’arrivée de la pandémie du VIH, la Hi-NRG, un dérivé électronique du disco inventé de toutes pièces par le producteur Patrick Cowley, fait danser les gays dans d’immenses clubs entre San Francisco, New York, Londres et Paris. Histoire d’un courant musical aux effluves de poppers, qui n’aura duré qu’une poignée d’années mais a complètement transformé la pop et la dance music.

Musique

Sound 83 : le nouvau mix de Vittos pour Antidote

L’artiste espagnol, dont le DJ set lors de la Desire Party d’Antidote a révélé tout le talent, est de retour avec un troisième mix exclusif pour MagazineAntidote.com. Listen to the beat.

Musique

Sound 82 : le nouvau mix de Vittos pour Antidote

Après avoir livré un DJ set incandescent lors de la dernière soirée d’Antidote (célébrant la sortie du numéro Desire), et dévoilé un premier mix composé en exclusivité pour notre site la semaine dernière, le jeune virtuose des platines Vittos est de retour cette semaine avec un second mix électronique inédit. Enjoy.

Musique

Sound 81 : le premier mix de Vittos pour Antidote

Après avoir livré un DJ set magnétique lors de la Desire Party célébrant la sortie de notre numéro printemps-été 2020, l’artiste espagnol Vittos s’apprête à dévoiler quatre mixes exclusifs sur Antidote (au rythme d’un par semaine), dont voici le tout premier. À écouter sans modération.

Musique

Bamao Yendé et Le Diouck explosent les frontières avec l’EP « 55 Degrees »

Le patron de Boukan Records dévoile un premier EP enregistré aux côtés de son acolyte Le Diouck, et s’impose définitivement comme le fervent défenseur d’une musique électronique brute, énergique et fiévreuse.

Musique

Interview : le rappeur emo-futuriste Laylow sort un album sur une intelligence artificielle

Persuadé à raison d’évoluer en marge d’un rap français obsédé par les streams, Laylow fait de son premier véritable album, « Trinity », une œuvre radicale où son verbe se fait économe, au service d’un univers extrêmement visuel. L’opus tire son nom d’une intelligence artificielle inventée, conseillant le rappeur dans sa vie émotionnelle. Rencontre.

Musique

lire la suite

> voir tout

Musique

Pourquoi il ne fallait pas rater la Desire Party d’Antidote