La Haute Couture Automne Hiver 2015

Article publié le 13 juillet 2015

Share :

Un texte de Sophie Rosemont

Qui a dit que la Haute Couture tournait en rond et n’était utile qu’à faire de très belles robes de soirées occidentales ? Certainement pas nous. Aussitôt terminée, cette Fashion Week nous laisse le doux souvenir d’un voyage dans le temps et dans l’espace.

On plonge dans les tableaux des maîtres flamands avec Dior (guère étonnant de la part de Raf Simons !), on s’offre une virée dans la Bretagne profonde avec Jean Paul Gaultier (la plus sublime des robes de mariées, mi bête, mi papillon), une nuit de folie dans les casinos luxueux de la Normandie bien née avec Chanel, une cérémonie avec des princesses toute d’or revêtues grâce à Elie Saab – au son de Nirvana et de Air, quel bonheur ! On participe à l’accrochage d’une exposition inclassable avec Viktor & Rolf, qui (ré)inventent la femme-tableau, on danse avec les promeneuses discoïdes sous influences 80’s d’Armani Privé, on se rêve riche dame romaine chez Valentino, ou aristocrate russe du plus bel âge de Saint-Petersbourg avec Ulyana Sergeenko. On part même dans une autre dimension imaginée par Galliano chez Maison Margiela

Oui, tout est possible, et si la Haute couture est réputée pour ne pas être portable, elle n’en est pas moins voyageuse, audacieuse, excessive et, surtout, désirable.

 

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

> voir tout

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2020 ?

Des cols oversized aux hommes en talon en passant par le premier défilé du label sud-coréen Kimhékim au sein du calendrier officiel, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Paris printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2020 ?

De la première collection femme de Silvia Venturini Fendi, en solo depuis la disparition de Karl Lagerfeld, au final historique du défilé Versace avec Jennifer Lopez, en passant par l’avalanche de motifs naïfs et le retour à une certaine sobriété, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Milan printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2020 ?

Ouverture au grand public, trenchs retravaillés, poitrines soulignées ou silhouettes asymétriques, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Londres printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2019 ?

La diversité des inspirations continue de faire la force de Paris. La femme est élégante, mystique, goth, rock, et surtout, elle regarde vers le futur et refuse la binarité des genres.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2019 ?

Malgré le départ exceptionnel de Gucci et l’absence de Bottega Veneta, Milan a maintenu sa place grâce à ses poids lourds qui, entre l’athleisure et les années 90, ont aussi prôné le retour d’une silhouette ultra-sexy.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2019 ?

Alors que Riccardo Tisci y a présenté sa vision pour Burberry, Londres a encore prouvé qu’elle était l’un des épicentres d’une jeune création bouillonnante d’idées.

DéfilésMode

lire la suite

> voir tout

DéfilésMode

Les sons de la semaine : Christine and the Queens, Jorja Smith, Lolo Zouaï, Mahalia et JMSN