Homecoming at Hermès  

Article publié le 8 mars 2016

Share :

Texte : Jessica Michault
Crédit : Hermès

The third time was the charm for Nadege Vanhee-Cybulski at Hermes today. After two seasons of such quiet, contemplative luxury that the clothing was almost slumberous in the shows, the creative director finally found her groove at the prestigious house. This collection had the newfound energy of a designer willing to put herself out there — if ever so slightly.

The audience, lulled by good champagne and almost a month of non-stop fashion shows, sat up straight in their seats as soon as the first look appeared out of the sunset gold box backdrop. It was a stiff, boxy, brass yellow ensemble crafted from cotton and silk satin, completely embroidered with the finest of lines, almost as if a comb had been run across the fabric to leave a delicate graphic shadow. It was unusual and very interesting.
Here was something unexpected and fresh, reminiscent of the good old days when Martin Margiela had the head design duties at the house. It made some sense considering Vanhee-Cybulski spent some of her formative years working at his signature label. There was that same mix of quiet grace and subtle intrigue in this collection. Just the clever way she embedded the brand’s iconic silk scarves in a bell curve wave across the front of a cashmere and mohair knit sweater or how she used a tone-on-tone bandana motif silk jacquard set diagonally across half of a long-sleeved, fitted double-face silk knit gown instantly made both pieces look sporty and sophisticated with a youthful élan.

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

> voir tout

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2020 ?

Des cols oversized aux hommes en talon en passant par le premier défilé du label sud-coréen Kimhékim au sein du calendrier officiel, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Paris printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2020 ?

De la première collection femme de Silvia Venturini Fendi, en solo depuis la disparition de Karl Lagerfeld, au final historique du défilé Versace avec Jennifer Lopez, en passant par l’avalanche de motifs naïfs et le retour à une certaine sobriété, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Milan printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2020 ?

Ouverture au grand public, trenchs retravaillés, poitrines soulignées ou silhouettes asymétriques, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Londres printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2019 ?

La diversité des inspirations continue de faire la force de Paris. La femme est élégante, mystique, goth, rock, et surtout, elle regarde vers le futur et refuse la binarité des genres.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2019 ?

Malgré le départ exceptionnel de Gucci et l’absence de Bottega Veneta, Milan a maintenu sa place grâce à ses poids lourds qui, entre l’athleisure et les années 90, ont aussi prôné le retour d’une silhouette ultra-sexy.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2019 ?

Alors que Riccardo Tisci y a présenté sa vision pour Burberry, Londres a encore prouvé qu’elle était l’un des épicentres d’une jeune création bouillonnante d’idées.

DéfilésMode

lire la suite

> voir tout

DéfilésMode

Les sons de la semaine : Christine and the Queens, Jorja Smith, Lolo Zouaï, Mahalia et JMSN