Derek Lam’s Contemporary Cool  

Article publié le 15 février 2016

Share :

Texte : Jessica Michault
Crédit : Derek Lam

In the show notes of his Fall 16 collection, Derek Lam namechecked Richard Avedon and Alexander Calder as masters in « capturing graphic movement » and Penelope Tree as his stylistic muse. It made for a great combo that produced a strong collection filled with covetable outerwear and original yet tasteful pieces designed to make a girl feel instantly special when she slips them on.

Lam continued to mine his favorite decades (the late 60s and early 70s) this season but he did it in a featherlight way. Only the Victorian —by way of the 70s — blouses, the knee-high leather boots and the earthy color palette really pointed a strong finger at his retro leanings. Otherwise the collection had a sophisticated contemporary vibe.

The graphic delineation on fur coats and knit dresses made for some eye-catching looks. Elsewhere, the duffle coat toggle closures on sleek outerwear, from capes to jackets, deftly broke up the sharp lines of the designs. The finale of beaded dresses, along with a pair of fluid cream and white silk jersey numbers, featuring smocked or pleated bodices, were modern classics in the making.

This was a fine show from a designer who looks as if he is hitting his stride.

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

> voir tout

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2020 ?

Des cols oversized aux hommes en talon en passant par le premier défilé du label sud-coréen Kimhékim au sein du calendrier officiel, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Paris printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2020 ?

De la première collection femme de Silvia Venturini Fendi, en solo depuis la disparition de Karl Lagerfeld, au final historique du défilé Versace avec Jennifer Lopez, en passant par l’avalanche de motifs naïfs et le retour à une certaine sobriété, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Milan printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2020 ?

Ouverture au grand public, trenchs retravaillés, poitrines soulignées ou silhouettes asymétriques, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Londres printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2019 ?

La diversité des inspirations continue de faire la force de Paris. La femme est élégante, mystique, goth, rock, et surtout, elle regarde vers le futur et refuse la binarité des genres.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2019 ?

Malgré le départ exceptionnel de Gucci et l’absence de Bottega Veneta, Milan a maintenu sa place grâce à ses poids lourds qui, entre l’athleisure et les années 90, ont aussi prôné le retour d’une silhouette ultra-sexy.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2019 ?

Alors que Riccardo Tisci y a présenté sa vision pour Burberry, Londres a encore prouvé qu’elle était l’un des épicentres d’une jeune création bouillonnante d’idées.

DéfilésMode

lire la suite

> voir tout

DéfilésMode

Les sons de la semaine : Christine and the Queens, Jorja Smith, Lolo Zouaï, Mahalia et JMSN