Costume National’s Easy New Attitude  

Article publié le 26 février 2016

Share :

Texte : Jessica Michault
Crédit : Fashion GPS

Designer Ennio Capasa was full of surprises on Thursday afternoon. His Costume National show took his brand in a pleasing new direction that reenergized the house with color, new proportions and tailored movement.


Backstage after the show, Capasa talked about the need to listen to your gut and not blindly following the guidelines that marketing and commercial teams suggest. « If the designer tries to just follow what they think a collection needs, we lose the sense of fashion, which is to be visionary, to inspire people,  » said the designer, adding that « this really damages the industry’s creativity. Because if we go in this direction the new generation will be very flat ».

His collection was definitely not flat — far from it. He moved away from his stricter tailoring to give a layered movement to roomy silk pieces. A generous use of big buttons, dotting the outside of pant legs or left open all the way up the back of outerwear, was another astute way in which he added dynamism to his designs. Meanwhile, the inclusion of strong yet restful colors like forest green,midnight blue and burgundy was a welcome break from the designer’s signature black offerings.

In a collection filled with memorable pieces, it was the outerwear that finally stole the show. Great trench/perfecto hybrid coats were beautifully executed and the introduction of a bit of shimmer, via metallic dots on a wide lapeled coat or the use of Lurex in an emerald green long coat, was done with expert restraint.

With this collection Capasa proved that he still knows how to give his customers what they really want, even before they know it themselves.

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

> voir tout

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2020 ?

Des cols oversized aux hommes en talon en passant par le premier défilé du label sud-coréen Kimhékim au sein du calendrier officiel, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Paris printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2020 ?

De la première collection femme de Silvia Venturini Fendi, en solo depuis la disparition de Karl Lagerfeld, au final historique du défilé Versace avec Jennifer Lopez, en passant par l’avalanche de motifs naïfs et le retour à une certaine sobriété, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Milan printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2020 ?

Ouverture au grand public, trenchs retravaillés, poitrines soulignées ou silhouettes asymétriques, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Londres printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2019 ?

La diversité des inspirations continue de faire la force de Paris. La femme est élégante, mystique, goth, rock, et surtout, elle regarde vers le futur et refuse la binarité des genres.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2019 ?

Malgré le départ exceptionnel de Gucci et l’absence de Bottega Veneta, Milan a maintenu sa place grâce à ses poids lourds qui, entre l’athleisure et les années 90, ont aussi prôné le retour d’une silhouette ultra-sexy.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2019 ?

Alors que Riccardo Tisci y a présenté sa vision pour Burberry, Londres a encore prouvé qu’elle était l’un des épicentres d’une jeune création bouillonnante d’idées.

DéfilésMode

lire la suite

> voir tout

DéfilésMode

Les sons de la semaine : Christine and the Queens, Jorja Smith, Lolo Zouaï, Mahalia et JMSN