Carolina Herrera is in Full Bloom  

Article publié le 16 février 2016

Share :

Texte : Jessica Michault
Crédit : Carolina Herrera

There is something to be said for being able to never put a sartorial foot wrong. And for wealthy women looking for exactly that then Carolina Herrera has, season after season and year after year, come to their aid. Like a best friend who has got your back Herrera continues to faithfully serve women who want to look chic and sophisticated with just the appropriate dash of sartorial intrigue.

This season was no exception. Shown in the refined enclosed central courtyard of The Frick museum, Herrera’s collection proved once again that the designer knows how to make beautiful, feminine dresses and gowns. But more then that, she achieves those goals while continuing to challenge herself as a designer.


That pursuit of originality and innovative techniques was most apparent this season in the way she was able to create a three dimensional floral motif on her designs. She actually constructed her blooming skirts and dresses so that cut out fabric flowers stood raised up against their cloth backdrop through the use of vertical bugle beadwork. This created a space between the blooms and the underlying garments which gave the pieces a particular sense of volume.


Other then those fascination pieces it was hard not to swoon over a classic white silk shirt that just happened to have sleeves crafted from shaved mink. Or appreciate the understated yet smart touch of adding notched lapel feature to a gray tweed print knee length dress worn by Karlie Kloss to open the show. It pulled in the strength of menswear staples and topped it off with feminine grace. It was a blend that seemed perfectly in tune with the times.

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

> voir tout

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2020 ?

Des cols oversized aux hommes en talon en passant par le premier défilé du label sud-coréen Kimhékim au sein du calendrier officiel, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Paris printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2020 ?

De la première collection femme de Silvia Venturini Fendi, en solo depuis la disparition de Karl Lagerfeld, au final historique du défilé Versace avec Jennifer Lopez, en passant par l’avalanche de motifs naïfs et le retour à une certaine sobriété, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Milan printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2020 ?

Ouverture au grand public, trenchs retravaillés, poitrines soulignées ou silhouettes asymétriques, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Londres printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2019 ?

La diversité des inspirations continue de faire la force de Paris. La femme est élégante, mystique, goth, rock, et surtout, elle regarde vers le futur et refuse la binarité des genres.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2019 ?

Malgré le départ exceptionnel de Gucci et l’absence de Bottega Veneta, Milan a maintenu sa place grâce à ses poids lourds qui, entre l’athleisure et les années 90, ont aussi prôné le retour d’une silhouette ultra-sexy.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2019 ?

Alors que Riccardo Tisci y a présenté sa vision pour Burberry, Londres a encore prouvé qu’elle était l’un des épicentres d’une jeune création bouillonnante d’idées.

DéfilésMode

lire la suite

> voir tout

DéfilésMode

Les sons de la semaine : Christine and the Queens, Jorja Smith, Lolo Zouaï, Mahalia et JMSN