Armani’s Day to Celebrate  

Article publié le 29 février 2016

Share :

Texte : Jessica Michault
Crédit : Fashion GPS

Giorgio Armani was all smiles when he took his bow on Monday morning. The man certainly had a lot to be happy about. While Europe slept, in Hollywood Armani was the designer that couldn’t be beat on the red carpet. He dressed not only Best Actor winner Leonardo Di Caprio and the adorable child actor Jacob Tremblay but he also nabbed Cate Blanchett and Naomi Watts, whose iridescent chevron patterned navy and purple column gown was considered by many to be the Oscar’s runway winner.

Back in Milan on his own personal runway, Armani presented a signature collection that honored one of the designer’s most beloved materials — black velvet. It’s pretty much impossible to think of an Armani show that hasn’t in one way or another, incorporate at least a bit of black velvet. And he is right, there is just something about this particular fabric that is forever elegant and refined.


Into familiar Armani tailored silhouettes and a few more uncommon relaxed shapes, he wove black velvet into almost every look, sometimes simply as an accent on jacket pockets or as a stripe down the outside length of a blazer’s sleeves. But it was more often used to create head-to-toe ensembles that incorporated feminine pastel shades for floral prints or abstract textural jacquard garments as a counterpoint to the inky hue.


One thing is for sure, Armani is a shrewd businessman. He might love black velvet for its tactile and mysterious appeal but the fabric is also a solid seller in stores. You don’t get to be where Armani is without knowing how to play to your audience.

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

> voir tout

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2020 ?

Des cols oversized aux hommes en talon en passant par le premier défilé du label sud-coréen Kimhékim au sein du calendrier officiel, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Paris printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2020 ?

De la première collection femme de Silvia Venturini Fendi, en solo depuis la disparition de Karl Lagerfeld, au final historique du défilé Versace avec Jennifer Lopez, en passant par l’avalanche de motifs naïfs et le retour à une certaine sobriété, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Milan printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2020 ?

Ouverture au grand public, trenchs retravaillés, poitrines soulignées ou silhouettes asymétriques, voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de la dernière Fashion Week de Londres printemps-été 2020.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Paris été 2019 ?

La diversité des inspirations continue de faire la force de Paris. La femme est élégante, mystique, goth, rock, et surtout, elle regarde vers le futur et refuse la binarité des genres.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Milan été 2019 ?

Malgré le départ exceptionnel de Gucci et l’absence de Bottega Veneta, Milan a maintenu sa place grâce à ses poids lourds qui, entre l’athleisure et les années 90, ont aussi prôné le retour d’une silhouette ultra-sexy.

DéfilésMode

Que faut-il retenir de la Fashion Week de Londres été 2019 ?

Alors que Riccardo Tisci y a présenté sa vision pour Burberry, Londres a encore prouvé qu’elle était l’un des épicentres d’une jeune création bouillonnante d’idées.

DéfilésMode

lire la suite

> voir tout

DéfilésMode

Les sons de la semaine : Christine and the Queens, Jorja Smith, Lolo Zouaï, Mahalia et JMSN