Qui était le·a plus effrayant·e à la Antidote Halloween Party ?

Article publié le 5 novembre 2021

Photos : Yann Weber.

Après une pause de deux ans – restrictions sanitaires obligent – la soirée Halloween d’Antidote faisait son grand retour le samedi 30 octobre dernier. Organisée une nouvelle fois au Silencio, elle rassemblait une horde de créatures aussi flamboyantes qu’effrayantes. 

Le visage planté de cornes, recouvert de faux sang comme Carrie dans le film de Brian de Palma, de paillettes, d’une dizaine d’yeux ou dissimulé derrière des perruques en hommage à Martin Margiela ; sapées en diablotins, en cowboy ou en Catwoman S&M, des créatures en tout genre, parfois terrifiantes et souvent extravagantes, ont réinvesti les couloirs du Silencio le temps d’une monstrueuse soirée. Parmi eux·elles, les chanteuses Crystal Murray et Joanna, les designers Nix Lecourt Mansion et Ludovic de Saint Sernin, le photographe Kito Muñoz ou encore Louis Pisano, Lisa Bouteldja. 
Après avoir ouvert le bal (des vampires), la DJ Urumi a cédé sa place à la voix autotunée et aux vibes R’n’B de la chanteuse Lalla Rami, avant que le producteur Croate Only Fire ne prenne les commandes des platines pour enflammer la salle en parsemant ses propres morceaux – marqués par des incantations salaces, prononcées par une intelligence artificielle – au sein de son mix. Yasmine Lefort, aka Samantha Deep, a ensuite repris le contrôle des CDJ, parfois accompagnée sur scène par la chanteuse Thee Dian, qui a interprété plusieurs titres avec une sensualité explosive aux côtés de Le Diouck. Puis le DJ Boston Bun a pris le relai pour délivrer la touche finale de la soirée, en enchaînant une série de morceaux house. 
Retrouvez toutes les photos de la Antidote Halloween Party ci-dessous.

Les plus lus

Gaspar Noé : « J’ai fait presque tous mes films par effraction »

Le réalisateur culte Gaspar Noé est de retour sur grand écran avec Vortex, son sixième long-métrage, en salles depuis la mi-avril. Celui-ci nous plonge dans les affres de la maladie d’Alzheimer dont souffre le personnage incarné par Françoise Lebrun, à travers un split screen qui la suit dans son quotidien aux côtés de son mari, joué par le maître du giallo Dario Argento. Dédié « à tous ceux dont le cerveau se décomposera avant le cœur », ce film marque un tournant dans la carrière du réalisateur, tout en revisitant ses obsessions. « Le temps détruit tout », avertissait déjà le détenu interprété par Philippe Nahon au début d’Irréversible.

Lire la suite

Gaspar Noé : « I’ve made almost all my films by breaking and entering »

Cult director Gaspar Noé is back with Vortex. His sixth feature film plunges us into the throes of Alzheimer’s disease, which Françoise Lebrun’s character suffers from, through a split screen that follows her day-to-day life with her husband, played by the master of giallo, Dario Argento. The movie marks a turning point in the director’s career, while revisiting his obsessions. As Philippe Nahon’s character declared at the beginning of Irreversible, “Time destroys everything.”

Lire la suite

« Chaque mort est une naissance » : découvrez la nouvelle exclusive de Simon Johannin pour Antidote

Simon Johannin, auteur français de 28 ans remarqué pour ses romans L’Été des charognes (2017) et surtout Nino dans la nuit (2019) – cosigné avec sa femme, Capucine Johannin –, ainsi que pour son recueil de poésie Nous sommes maintenant nos êtres chers (2020), signe ici un texte inédit et très personnel, qui retrace le surgissement brutal d’un traumatisme oublié aux lisières de sa conscience. Le point de départ d’une réflexion aux accents spirituels, qui l’amène à dépasser le cadre de la rationalité pour mieux appréhender l’âme humaine et le monde sous toutes leurs formes, y compris les plus noires.

Lire la suite

« Every Death is a Birth »: discover Simon Johannin’s exclusive short story for Antidote

Simon Johannin, the 28-year-old French author known for his novels L’Été des charognes [The Summer of carrions] (2017) and Nino dans la nuit [Nino at night] (2019) – co-authored with his wife, Capucine Johannin – as well as for his collection of poetry, Nous sommes maintenant nos êtres chers [We are now our loved ones] (2020), pens an unpublished and very personal text, which recounts the sudden resurgence of a forgotten trauma at the edges of his consciousness. This serves as the starting point for a spiritual reflection, which leads him to push beyond the framework of rationality in order to better apprehend both the human soul and the world in all their forms, including their darkest ones.

Lire la suite

Découvrez l’écrin en édition limitée dessiné par Olivier Rousteing pour le whisky Chivas XV

Olivier Rousteing apporte un nouveau regard sur la bouteille de whisky Chivas XV et la réinvente en imaginant un écrin au design exclusif destiné à mettre en avant ce blend de 15 ans d’âge. Une édition vendue en quantité ultra-limitée dans un pop-up store dédié qui ouvrira ses portes du 6 au 16 décembre 2021 dans l’atrium des Galeries Lafayette Champs-Elysées.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.