2016 : oubliez le sport, regardez des films et passez au bouillon

Article publié le 5 janvier 2016

Share :

Texte : Laurence Vély

Passé 30 ans, on sait tous que « les bonnes résolutions »,  ce contrat absurde acté avec soi-même les premiers jours de janvier ne tient pas. Soit, vous avez peut-être pris 2 kilos pendant les fêtes, mais il serait naïf de croire que vous allez les perdre en allant à la salle de sport trois fois par semaine, d’autant plus si vous ne le faisiez pas avant. Antidote vous propose une option à la fois plus raisonnable et plus gourmande, qui aura le mérite de réconcilier vos neurones et votre estomac.

En novembre dernier, un des projets les plus excitants du web moderne a vu le jour, sans faire trop de bruit. Son origine remonte à deux ans, sur un bout de trottoir parisien : les réalisateurs Pascale Ferran, Cédric Klapisch et Laurent Cantet ainsi qu’Alain Rocca,  président d’UniversCiné (première plateforme de vidéo à la demande de films d’auteur) déplorent ensemble le déficit de transmission et d’exposition de films dits « de patrimoine ». Ils se mettent à rêver d’un site de vidéo à la demande dédié au cinéma du XXème siècle, où les films seraient choisis et présentés par des réalisateurs du monde entier.
Quelques semaines plus tard le projet, aussi complexe qu’excitant, est lancé et à la fin de l’année 2015, Lacinetek.com, sorte de cinémathèque des réalisateurs, voit le jour, en partenariat avec Arte, l’Ina, Studio canal et d’autres organismes. A ce jour, 26 réalisateurs s’y sont associés et recommandent chacun une cinquantaine de films, avec parmis eux les Français Agnès Varda et Jacques Audiard mais aussi l’Américain James Gray ou le Thaïlandais Apichatpong Weerasethakul.
On peut donc apprendre qu’Olivier Assayas recommande entre autres Prince des ténèbres de John Carpenter, Casino, L’Histoire d’Adèle H ou Les damnés de Visconti, que Bonello s’est construit avec L’Abécédaire de Gilles Deleuze, Showgirls et Twin Peaks ou que la réalisatrice militante Céline Sciamma cite aussi bien Belle de jour de Luis Buñuel, que Carrie au bal du diable, Les Gremlins ou Point Break. Chacun de ces films sera disponible à location entre 2,99 et 3,99 euros et à l’achat entre 7,99 et 9,99 euros.

Maintenant que vous avez prévu que 2016 serait dédié à un rattrapage cinéphilique intensif, ne reste plus qu’à rétablir votre indice de masse corporelle. Pour ce faire, oubliez un peu le quinoa et le kale, qui sont so 2015, et misez tout sur le bouillon. Cela tombe bien, William Ledeuil chef étoilé de Ze Kitchen Galerie lui consacre cet hiver 224 pages dans un beau livre sobrement intitulé Les bouillons (aux éditions La Martinière). Vous y apprendrez ses vertus détox et purifiantes, qui mettront au repos toutes vos fonctions digestives sur-sollicitées durant l’hiver et vous assureront un teint clair et un sommeil de qualité, tout en flattant vos papilles gustatives.

Lacinetek.com

Les bouillons
ÉditionsLa Martinière

35 euros

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

> voir tout

Une exposition signée Virgil Abloh II

Alors qu’il dévoilait il y a quelques jours les pièces nées de sa collaboration avec le label californien de Carol Lim et Humberto Leon Opening Ceremony, l’ancien Club Kid Walt Cassidy, mieux connu dans les années 90 sous le pseudonyme « Waltpaper », publie aujourd’hui un beau livre dédié à la sous-culture qui a secoué la […]

ArtBeautéFresh News

Pourquoi les hommes sont la nouvelle cible de l’industrie du maquillage

Face à une nouvelle génération d’influenceurs brisant le tabou du make-up au masculin, l’industrie de la beauté fait voler en éclats les frontières du genre à coups de cosmétiques 100% mixtes. Une façon de réinventer, à grand renfort de marketing, le maquillage comme un outil d’expression personnelle, loin des stigmates d’une féminité standardisée.

Beauté

Qui se cache derrière les premiers parfums Louis Vuitton ?

Pour la première fois de son histoire, la maison Louis Vuitton a décidé d’explorer l’univers des parfums. Ses sept nouvelles fragrances signatures incarnées par Léa Seydoux sont l’œuvre de Jacques Cavallier-Belletrud, maître parfumeur et créateur des iconiques L’Eau d’Issey et Dior Addict. Le nez de la maison dévoile pour Antidote les secrets dont il a hérité de ses pères et raconte le long et passionnant processus de conception d’un parfum.

Beauté

Le maquillage est-il passé de mode ?

Teint brillant, bouche nue, regard épuré : le no make-up déboulonne les standards beauté, aussi bien sur les podiums que les comptes Instagram des célébrités. Entre tendance stylistique et statement naturaliste, anatomie d’une rébellion devenue révolution.

Beauté

RuPaul, l’avant garde transgenre

Alors qu’un beau livre sera bientôt dédicacé à la drag queen touche à tout, géniale et haute en couleurs chez Rizzoli, 3 raisons qui ont fait de RuPaul une icône en avance sur son temps et toujours à la page.

BeautéModeMusique

Contouring, DIY, gender fluidity : et si Boy George avait tout inventé ?

Bien avant l’ère du gender fluid, Boy George était l’icône beauté ultime. Symbolisant à merveille l’art flamboyant de l’androgynie dans la pop des années 80, la new wave et le mouvement néo-romantique, son manuel de « maquillage et de look » sorti en 1984 n’a pas pris une ride.

BeautéMusique

lire la suite

> voir tout

BeautéMusique

NOW GENERATION : la nouvelle série mode issue du magazine