Mathias Kiss

Article publié le 17 juin 2015

Art

S’ouvrant sur une pièce où est suspendue, impériale, une corniche dorée destituée de son emploi originel, l’exposition Ornementation Brutaliste ne se laisse pas facilement oublier. Tout comme son auteur, Mathias Kiss, qui sait comme personne transformer le brut en or. Et sans lui enlever de sa puissance.
Il faut dire que ses débuts remontent à loin. À 14 ans, il travaillait déjà de ses mains, comme apprenti de peintre vitrier. Très vite, il intègre les Compagnons. Pendant quinze ans, il participe activement à des chantiers sur des prestigieux monuments historiques tels l’Opéra Garnier ou le Louvre. Il acquiert de l’expérience, avec humilité et exaltation.
En 2000, nouvelle étape pour Mathias Kiss, dont la première exposition personnelle se tient à la galerie Teisso, à Paris. Deux ans plus tard, il fonde l’agence de design Attilalou avec le maître artisan Olivier Piel, qui se penche sur la décoration intérieure, ose des installations novatrices et des scénographies insolites. Collectionneurs d’art, musiciens, créateurs, designers… Ses clients ne jurent que par l’audace des propositions de ce studio.
En l’espace d’une décennie, Mathias Kiss s’est fait un nom en solo, grâce à l’engouement dont bénéficient certaines de ses créations comme le Miroir Froissé (qui détourne le concept de sculpture) ou les séries 90°Golden Snake. Doté d’une culture imparable, se moquant des tabous, il lie les expériences de l’art contemporain au respect des traditions architecturales. L’intime rencontre l’universel– en a témoigné La KissRoom en 2013, une chambre introspective créée pour durer 1000 nuits. Car Mathias Kiss connaît suffisamment bien le classicisme pour le twister, avec un sens aiguisé de la narration. Les ciels se peignent sur les murs, l’or est partout, les angles se jouent même du mobilier… Si le rendez-vous est à prendre cet été à la galerie NextLevel, mais une chose est sûre : il y en aura beaucoup d’autres à venir.

Jusqu’au 18 juillet, Ornementation Brutaliste à la NextLevel Galerie, 8 rue Charlot 75003 Paris.

Un texte de Sophie Rosemont

Les plus lus

Qui est la première artiste invitée par Antidote Curates, bientôt exposée à Paris ?

La première exposition Antidote Curates rassemblera des photographies de Mariette Pathy Allen du 27 janvier au 10 février 2022 (du mardi au dimanche, de 11h30 à 19h30), au 20 rue des Gravilliers, dans le 3ème arrondissement de Paris, avec le soutien de Gucci. Voici son interview, issue de la première édition d’Antidote Curates, parue en septembre dernier.

Lire la suite

Antidote organise la première exposition solo de la photographe Mariette Pathy Allen à Paris

Nous vous accueillerons du 27 janvier au 10 février 2022 (du mardi au dimanche, de 11h30 à 19h30) au 20 rue des Gravilliers, dans le troisième arrondissement de Paris, et espérons que vous serez nombreux·ses à venir découvrir l’œuvre de Mariette Pathy Allen à travers cette première exposition Antidote Curates, organisée avec le soutien de Gucci.

Lire la suite

Qui est Lev Khesin, l’artiste inspiré par la cosmologie qui a collaboré avec Berluti ?

Installé à Berlin depuis une vingtaine d’années, l’artiste russe Lev Khesin est le dernier à avoir été invité par la maison Berluti pour une collaboration. Dévoilée en avril 2021 à travers un film intitulé « Living Apart Together » et immortalisée par le photographe Lee Wei Swee dans notre dernier numéro, la collection automne-hiver 2021/2022 de la maison offrait une nouvelle dimension aux peintures abstraites de l’artiste russe, né en 1981, retranscrites par Kris Van Assche sur des chemises en soie, des pulls ou encore des costumes. 

Lire la suite

Antidote Box : la nouvelle formule éditoriale d’Antidote

Après avoir célébré les 10 ans d’Antidote, nous proposons désormais une nouvelle formule éditoriale contenue au sein de cette box eco-friendly et entièrement biodégradable.

Lire la suite

Pourquoi la figure du clown fascine le monde créatif ?

Des mèmes de Donald Trump déguisé aux blockbusters tels que Joker ou Ça, le personnage initialement comique du clown s’affirme désormais comme une figure dramatique, voire inquiétante. Une nouvelle stature qui inspire la mode, la musique et l’art contemporain, attirés par son aura sulfureuse.

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.