Comment Louis Vuitton s’est mis à la photographie

Article publié le 30 janvier 2017

Share :

Photo : Los Angeles vu par Kourtney Roy, extrait du livre Fashion Eye

De Miami à Paris en passant par Shanghai, la Californie ou l’Inde, Louis Vuitton célèbre le voyage avec Fashion Eye : une collection de livres de clichés des quatre coins du globe à travers l’œil d’un photographe de mode.

Gravé dans son ADN depuis 1854, Louis Vuitton est passé maître dans l’art d’ériger le voyage en mode de vie. L’année dernière, la maison française célébrait déjà cet héritage avec l’exposition Volez, Voguez, Voyagez au Grand Palais de Paris. Après ses City Guides et ses Travel Books, c’est maintenant par le biais de livres de photographie que Louis Vuitton nous invite à l’évasion.

Pour inaugurer les cinq premiers volets de la collection, autant de photographes et d’endroits sont mis à l’honneur. Chacun des titres donne à voir une centaine de photographies en grand format, accompagnées de notes biographiques et d’un entretien avec le photographe.

Ainsi, la canadienne Kourtney Roy s’en est allée capturer le flegme californien, le chinois Wing Shya sort de ses archives personnelles une vision de Shanghai nuancée, le regretté américain Henry Clarke verra ses travaux réalisés en Inde dans les années 1960 pour Vogue réunis pour la toute première fois, idem pour le français Guy Bourdin qui avait lui capturé l’effervescence de Miami dans les années 1970 pour Vogue et Charles Jourdan. Quant à feu Jeanloup Sieff, ses clichés en noir et blanc révèlent un Paris des 30 glorieuses mystérieux et onirique.

À la croisée du livre et du testament, Fashion Eye fait converser les lieux et les époques, les talents émergents et les mythes de la photographie ; et livre un regard singulier sur ces villes, ces régions ou ces pays que l’on redécouvre sous une esthétique unique. Déjà une référence.

DANS L’ŒIL DE LOUIS VUITTON

Fashion Eye est disponible en boutique et sur le site officiel de Louis Vuitton.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

> voir tout

Comment les mythiques Blitz Kids ont réinventé la mode et la musique

En deux petites années, entre 1979 et 1980, du côté du quartier de Covent Garden à Londres, une soirée organisée tous les mardis soir au sein du minuscule Club Blitz a changé la face de Londres, de la mode, de la pop music, lancé la vague baroque et fière des Nouveaux Romantiques, et renvoyé définitivement l’uniforme des punks au rayon vintage. Retour vers le futur.

Neith Nyer reverse tous les bénéfices de sa nouvelle collection en faveur des trans noirs brésiliens

Fondé en 2015 par Francisco Terra, le label Neith Nyer fait son retour en grande pompe avec « Globe of Death ». Une collection inaugurant le projet « Neith Nyer Artisanal », né d’une collaboration entre le designer brésilien et une flopée de créatifs, dont la totalité des bénéfices sera reversée à Casa Chama, une association brésilienne qui lutte pour faire valoir les droits des personnes noires et transgenres.

Les algorithmes peuvent-ils prévoir la mode du futur ?

Avec le basculement vers le tout-digital, la data et les prédictions s’apprêtent à jouer un rôle décisif dans la relance des secteurs de la mode et du luxe. Comme dans chaque crise, les rapports de force évoluent et le recours aux algorithmes, bien qu’encore perçus comme opposés à la création, s’intensifie. D’abord pour rassurer, ensuite pour tenter de prévoir l’avenir.

Série mode : 2 Moncler 1952, Issue d’Antidote : DESIRE

Découvrez les pièces parmi les plus marquantes de l’été 2020 dans cette série mode inédite issue du nouveau numéro d’Antidote photographié par Ferry van der Nat, avec Chanel, Balenciaga, Versace, Lacoste, Ann Demeulemeester, Rombaut. Commandez dès maintenant Antidote : DESIRE sur notre eshop au prix de 15€.

Série mode : les looks de Richard Gallo reconstitués en exclusivité pour Antidote

Publiée dans le numéro printemps-été 2020 d’Antidote, cette fashion story dédiée à Richard Gallo mêle pièces d’archives issues de son vestiaire et looks reconstitués à partir de photographies, arborés par Tyrone Dylan.

Qui est Richard Gallo, pionnier de la performance artistique et sex symbol ?

Sex-symbol de l’underground new-yorkais dans les années 1970, le performeur Richard Gallo a fait de sa manière d’être une œuvre d’art à part entière. Au croisement de la mode, du bodybuilding et du théâtre, sa pratique subversive a transformé la rue en une scène expérimentale, où il exhibait sa musculature parfaite et son vestiaire licencieux mêlant esthétique camp, sado-masochisme et glamour hollywoodien.

lire la suite

> voir tout

Art

Jusqu’au 21 juin, le photographe Ilyes Griyeb vend ses clichés en ligne au profit du comité La Vérité pour Adama