La nouvelle exposition de la galerie Vallois dénonce les clichés sur les femmes

Article publié le 26 mai 2018

Art

Photo : Pilar Albarracín, Saignante, 2018

La galerie parisienne présente « La Maman et la Putain », rassemblant une série d’œuvres féministes signées Niki De Saint Phalle, Cindy Sherman, Jeff Mills ou encore Michel Journiac.

La Galerie Vallois célèbre la femme héroïne à travers sa nouvelle exposition, organisée du 26 au 27 mai dans le cadre de la Paris Gallery Week. Elle revient sur des œuvres féministes ayant remis en question les stéréotypes genrés de leur époque, des années 1910 à nos jours. Niki De Saint Phalle, Pilar Albarracín, Gérard Deschamps, María Isabel Rueda ou encore Julia Wachtel : au total, l’exposition tirant son nom du plus célèbre film de Jean Eustache regroupe plus de 16 artistes phares, se jouant avec impertinence des représentations de la « Maman » et de la « Putain ».

Jacques Villeglé, Quartier Lorette, novembre 1989.

Ce sont les minitels roses des années 1980, lointains ancêtres des sites pornographiques d’aujourd’hui, qui ont inspiré les œuvres du peintre-plasticien français Jacques Villeglé, présentées dans la galerie. Elles ont été créées à partir d’une série d’affiches commerciales de femmes dénudées, que l’artiste a collectées puis réassemblées, tout en les accolant à l’emblématique numéro « 3615 » afin de pointer du doigt la « prostitution des images » dans la publicité.

L’exposition présente également l’une des sculptures de femmes géantes de Niki De Saint Phalle, Lady Sings the Blues, d’une hauteur de plus de deux mètres. Figure historique de l’art corporel, Michel Journiac a quant à lui ironiquement mis en scène des clichés sexistes dans sa série 24H de la vie d’une femme ordinaire, afin de les critiquer. L’artiste s’y est travesti dans les différentes photographies qu’elle rassemble, pour mieux moquer l’assignation arbitraire des rôles genrés dans le couple. Réalisée durant les années 2000, la vidéo The Dancer du pionnier de la techno Jeff Mills rend enfin hommage à la chanteuse, danseuse et activiste noire Joséphine Baker. Autant d’odes à la liberté de la femme, complétées par un autoportrait de Cindy Sherman intitulée « La Mère Noël », ou encore Saignante : une photographie bondage et dénonciatrice des différentes formes de coercition visant les femmes, prise par Pilar Albarracín.

L’exposition « La Maman et la Putain » se tiendra du 26 au 27 mai à la galerie Vallois, 36 Rue de Seine, Paris 6.

À lire aussi :

[ess_grid alias= »antidote-home2″]

Les plus lus

Shalva Nikvashvili : « La liberté de notre société est une utopie à laquelle je rêve encore »

Après avoir quitté l’ultra-orthodoxe Géorgie et s’être heurté à l’hostilité de la société occidentale face à sa condition d’immigré, l’artiste Shalva Nikvashvili explore la notion d’identité à travers une pluralité de médiums allant de la sculpture au dessin en passant la vidéo, la photographie ou encore la poésie. Ses créations plastiques tiennent d’un savoir artistique fait main et interpellent par les matières recyclées avec lesquelles elles sont exécutées et leur design hétéroclite. Elles traduisent par ailleurs une adresse manuelle que l’artiste tient de son éducation au milieu de la campagne géorgienne, à Sighnaghi, son village natal, où il a appris à faire œuvre de rien dès son plus jeune âge.

Lire la suite

Les photos des vernissages de l’exposition « Antidote Curates x Mariette Pathy Allen »

Merci d’avoir été aussi nombreux·ses aux vernissages de « Antidote Curates x Mariette Pathy Allen », la première exposition solo parisienne dédiée à l’artiste pionnière Mariette Pathy Allen. Ces événements se sont déroulés plusieurs soirs de suite afin de pouvoir accueillir un maximum de personnes, malgré les restrictions liées à la Covid-19 (pour précision, toutes les personnes présentes au sein de la galerie portaient un masque, mis à part lorsqu’elles étaient prises en photo). L’exposition, qui a démarré le 27 janvier, se tiendra jusqu’au 10 février 2022 (du mardi au dimanche, de 11h30 à 19h30, au 20 rue des Gravilliers, dans le troisième arrondissement de Paris), avec le soutien de Gucci.

Lire la suite

Qui est la première artiste invitée par Antidote Curates, bientôt exposée à Paris ?

La première exposition Antidote Curates rassemblera des photographies de Mariette Pathy Allen du 27 janvier au 10 février 2022 (du mardi au dimanche, de 11h30 à 19h30), au 20 rue des Gravilliers, dans le 3ème arrondissement de Paris, avec le soutien de Gucci. Voici son interview, issue de la première édition d’Antidote Curates, parue en septembre dernier.

Lire la suite

Antidote organise la première exposition solo de la photographe Mariette Pathy Allen à Paris

Nous vous accueillerons du 27 janvier au 10 février 2022 (du mardi au dimanche, de 11h30 à 19h30) au 20 rue des Gravilliers, dans le troisième arrondissement de Paris, et espérons que vous serez nombreux·ses à venir découvrir l’œuvre de Mariette Pathy Allen à travers cette première exposition Antidote Curates, organisée avec le soutien de Gucci.

Lire la suite

Qui est Lev Khesin, l’artiste inspiré par la cosmologie qui a collaboré avec Berluti ?

Installé à Berlin depuis une vingtaine d’années, l’artiste russe Lev Khesin est le dernier à avoir été invité par la maison Berluti pour une collaboration. Dévoilée en avril 2021 à travers un film intitulé « Living Apart Together » et immortalisée par le photographe Lee Wei Swee dans notre dernier numéro, la collection automne-hiver 2021/2022 de la maison offrait une nouvelle dimension aux peintures abstraites de l’artiste russe, né en 1981, retranscrites par Kris Van Assche sur des chemises en soie, des pulls ou encore des costumes. 

Lire la suite

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.