Culte : « Ma philosophie de A à B et vice versa » d’Andy Warhol

Article publié le 27 octobre 2015

Art

Pourquoi le lexique de roi du pop art est un livre que nous devrions tous laisser traîner sur notre table basse. Par Violaine Schütz.

On ne lit pas « Ma philosophie de A à B et vice versa » du pape du pop art, de A à Z et dans l’ordre. Comme un recueil de poèmes qui trône sur la table de chevet, on en lit quelques lignes au hasard et on laisse agir les mots. Exposant différentes anecdotes du peintre à la fois drôles et profondes, cet essai donne en effet beaucoup à penser.  Composé de conversations enregistrées sur magnétophone (qu’il considérait comme sa femme), il nous fait part de ses réflexions sur l’Amérique des années soixante et soixante-dix, la société en général, la télévision, les stars et l’art. Au fil des pages, se dessine une véritable vision (philosophie) de la vie qu’on pourrait se résumer par « rien et son contraire », soit la vie est rien. Rien n’est rien. Tout est rien. « A » représente en fait un individu (l’artiste) qui entretient avec les autres (les « B ») des rapports qui lui permettent de faire passer le temps. « B est n’importe qui et je ne suis personne ». Andy nous dit ni oui, ni non en somme.

La phrase à ressortir dans un dîner : Ou bien : « Quand les gens découvraient le sexe à quinze ans et mouraient à trente-cinq, ils avaient évidemment moins de problèmes que ceux d’aujourd’hui, qui découvrent le sexe vers huit ans et vivent jusqu’à quatre-vingts ans. C’est bien long pour manier un seul concept. »

Le trait de génie : « B : Est-ce qu’il pleut ?
A : Je crois qu’on nous crache dessus.

Ma philosophie de A à B et vice-versa (1975)
D’Andy Warhol
217 pages
Aux éditions Flammarion

Les plus lus

> voir tout

ArtCulture

Pourquoi la figure du clown fascine le monde créatif ?

Des mèmes de Donald Trump déguisé aux blockbusters tels que Joker ou Ça, le personnage initialement comique du clown s’affirme désormais comme une figure dramatique, voire inquiétante. Une nouvelle stature qui inspire la mode, la musique et l’art contemporain, attirés par son aura sulfureuse.

Art

Qui est Richard Gallo, pionnier de la performance artistique et sex symbol ?

Sex-symbol de l’underground new-yorkais dans les années 1970, le performeur Richard Gallo a fait de sa manière d’être une œuvre d’art à part entière. Au croisement de la mode, du bodybuilding et du théâtre, sa pratique subversive a transformé la rue en une scène expérimentale, où il exhibait sa musculature parfaite et son vestiaire licencieux mêlant esthétique camp, sado-masochisme et glamour hollywoodien.

Art

Rencontre avec Juan Alvear, le nail artist favori des popstars

Il a réalisé des ongles pour Charli XCX, FKA Twigs, Lil Nas X, Arca, Kelsey Lu ou encore Kim Petras. Juan Alvear, alias @nailsbyjuan.nyc sur Instagram, repousse les limites du nail art et remet en cause les normes policées de la beauté en nous plongeant dans un univers de conte de fée sous acide. Rencontre.

Art

Les algorithmes ont-ils mauvais goût ?

Canal de diffusion essentiel pour les artistes contemporains, le réseau social Instagram est en quelque sorte devenu la première galerie virtuelle internationale. S’affranchissant des intermédiaires traditionnels du marché tels que les commissaires d’expositions ou encore les critiques, l’art 2.0 y prospère. Mais n’est-ce pas au risque de sa propre banalisation ?

Art

Tahar Rahim : « On est en train de foutre en l’air la Terre »

Tahar Rahim a débarqué, il y a dix ans, avec la force et l’évidence d’un uppercut. C’est la révélation d’Un Prophète de Jacques Audiard, qui fait sensation à Cannes en 2009, repartant avec le Grand Prix du Jury, et qui décroche, l’année suivante, neuf Césars dont deux pour son jeune acteur (meilleur acteur et meilleur espoir masculin), ce qui n’était jamais arrivé jusqu’alors. Depuis, Tahar Rahim a multiplié les collaborations, en France comme à l’international. Il est aujourd’hui à l’affiche de The Eddy de Damien Chazelle, une série musicale signée Netflix, sortie le 8 mai 2020, où il joue au côté de sa compagne Leïla Bekhti. Retour sur le parcours, les désirs et les rêves d’un comédien exceptionnel.

Art

Rencontre avec l’artiste Will Benedict, dont l’œuvre reflète l’absurdité du monde contemporain

Il a réalisé une vidéo sur une livreuse Uber Eats dominatrice, un mockumentary (« documentaire parodique », en français) dans lequel des humains nus tombent du ciel, une campagne vidéo apocalyptique pour Balenciaga ou encore des émissions culinaires surnaturelles. Fasciné par l’absurdité humaine, l’artiste américain Will Benedict infiltre la médiasphère et décrypte les codes de l’infotainment avec son humour débridé. Rencontre.

lire la suite

> voir tout

Art

Printemps.com : enfin un espace e-commerce inclusif dédié à la mode

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.