L’agenda Antidote de février
 

Article publié le 28 janvier 2016

Texte : Laurence Vély et Violaine Schütz

Que faire en février ? On fait le tri.

Revoir Showgirls

Le 7 février, à 14h, au cinéma des Fauvettes et en présence du réalisateur, Paul Verhoeven, on pourra revoir l’un de ses meilleurs films, sorti en 1995, le mésestimé Showgirls. Derrière le sujet racoleur (une strip-teaseuse tente de percer comme danseuse à Las Vegas), il s’agit là d’une fable brillante sur l’esprit de compétition et l’individualisme qui gangrène nos sociétés modernes, quelque soit les milieux de compétence. On y retrouve une Elizabeth Berkley torride très loin de son rôle de Saved by the bell…ainsi que les parfaits Kyle MacLachlan et Gina Gershon.

Voir les séances ici

Retomber amoureux des nus de Mapplethorpe

Personne n’a photographié le corps masculin comme lui. Deux ans après la grande exposition au Grand Palais, on retrouvera les obsessions de Robert Mapplethorpe pour le nu musclé, les natures mortes florales et le SM. Mais d’un autre point de vue puisque la Galerie Thaddaeus Ropac a invité l’architecte et designer Peter Marino, ancien copain de soirées de Mapplethorpe, à sélectionner ses clichés fétiches. En résulte un choix de plus de quatre vingt clichés intenses signés par l’ancien amant de Patti Smith.

XYZ. Robert Mapplethorpe curated by Peter Marino
Du 26 janvier au 5 mars à la galerie Thaddaeus Ropac à Paris.
photo © Robert Mapplethorpe Foundation

Découvrir le nouveau film des frères Coen

Le 17 février sortira le très attendu nouveau film des frères Coen. Aussi ambitieux que le laisse présager son titre pompier (Avé, César!), le long métrage réunit un casting cinq étoiles (Scarlett Johansson, George Clooney, Channing Tatum, Tilda Swinton, Ralph Fiennes), pour conter une histoire plus glamour que loufoque. On y suit les tribulations d’Eddie Mannix, un homme engagé par les studios d’Hollywood des années 50 pour régler les problèmes des stars…Ou quand les Coen flirtent du côté de Woody Allen…

Déguster épicé chez Manko

Dès le 1er février, on pourra -enfin- se délecter des plats du grand chef péruvien Gaston Acurio. La star mondiale de la cuisine sud-américaine a inventé un cabaret « fantasmagorique » avenue Montaigne qui alliera plaisirs des yeux à ceux des papilles. On salive.

15 avenue Montaigne, 75008 paris
Tél : 01 82 28 00 15

S’éblouir devant les photos de Daido Moriyama

Après sa première grande exposition en France (en 2003), la Fondation Cartier pour l’art contemporain consacre une nouvelle exposition à Daido Moriyama, photographe culte japonais.

Daido Tokyo (le nom de l’événement) montre de récents clichés couleur, ainsi qu’une œuvre nouvelle : un diaporama réalisé avec des images en noir et blanc et projeté sur plusieurs écrans, reflet du tumulte de la vie urbaine.

A la Fondation Cartier, du 6 février au 5 juin
Plus de détails ici

Se faire un rendez-vous mythique

Après une sévère remise en forme au début des années 90 par Sir Conran, l’Alcazar – le cabaret mythique de la Rive Gauche (temple des plumes, des jambes en l’air et des transformistes dans les soixante-dix) – avait perdu de sa superbe, englué dans un lifestyle devenu un poil trop bling et m’as-tu-vu. Après trois mois de travaux, une nouvelle déco en forme de jungle luxuriante, une carte repensée aux goûts du jour et une programmation musicale confiée aux bons soins du Dj et musicien Patrick Vidal, tout l’esprit décalé, mixé et chic du lieu semble bien parti pour refaire un nouveau tour de manège.

L’Alcazar, 62 rue Mazarine 75006
Plus de détails ici

Ecouter Chamfort en boucle

On pensait, à tort, Alain Chamfort relégué dans le cimetière des éléphants pop, ou éternelle survivance du chanteur pour midinettes juste bon pour les tournées revival 80. Heureusement, l’agitateur nocturne Marco Dos Santos a décidé de réparer cette injustice, confiant des titres inscrits dans l’imaginaire collectif comme « Géant », « Manureva », « Paradis » ou « Bambou » à la fine fleur de l’électro contemporaine (Ivan Smagghe, Scratch Massive, Superpitcher…) qui remixent le tout et donnent une nouvelle vie, plus dancefloor et mélancolique, à ce bon vieil Alain.

Alain Chamfort : « Le meilleur d’Alain Chamfort (versions revisitées) » (PIAS)

[ess_grid alias= »antidote »]

Les plus lus

lire la suite

voir tout

Hotspots

Sound 09 : La playlist piscine d’Antidote

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.