Mykki Blanco, le hip-hop version queer

Il s’appelle Michael Quattlebaum, elle s’appelle Mykki Blanco. Depuis quatre ans, cet artiste performeur américain au double visage a mis en lumière l’existence d’une prolifique scène hip-hop queer qui dynamite avec son rap musclé les clichés du genre. À l’occasion de la sortie de son premier album éponyme, le rappeur raconte la genèse de cet opus très personnel, dévoile les surprenantes réactions à la suite de l’annonce de sa séropositivité et révèle pourquoi Mykki Blanco se transformera bientôt en un grand cabaret. Rencontre.

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.