Artistes et robots fusionnent au Grand Palais

L’intelligence artificielle n’a jamais autant passionné et inquiété nos sociétés qui voient en elle une voie infinie vers le progrès mais aussi le chemin vers l’obsolescence de l’homme. Si l’on soupçonnait ses enjeux sociaux, politiques, économiques et mêmes écologiques, les maîtres de l’art mesurent sa contribution déjà majeure à leur discipline. La nouvelle grande exposition du Grand Palais mêle robots, art visuel et réalité virtuelle.

« Le Baiser de l’artiste » raconté par ORLAN

J’avais créé une sculpture qui était une sorte de piédestal noir de 2,50 m de long. D’un côté, une photo de moi grandeur nature en madone, collée sur bois, de l’autre « ORLAN-Corps », qui était une photographie de mon buste nu, là aussi collée sur bois, détourée, derrière laquelle je me glissais. Entre les deux, j’avais disposé des lys, les fleurs du mariage, des cierges, et il y avait écrit : « Au choix ». Les spectateurs pouvaient soit mettre des cierges à « Sainte ORLAN », soit échanger un baiser avec « ORLAN-Corps » contre une pièce de cinq francs. Un vrai baiser ! Un vrai de vrai ! Pas un bisou enfantin ; un baiser avec la langue, d’ailleurs ce « Baiser de l’artiste » se donnait au Grand Palais, ça tombait bien.

Newsletter

Soyez le premier informé de toute l'actualité du magazine Antidote.