Comment @Pam_Boy renouvelle la critique de mode ?

À seulement 25 ans, Pierre A. M’Pelé a lancé le magazine de mode SCRNSHT, après s’être fait un nom en postant des reviews de défilés incisives et sans langue de bois sur son compte Instagram @pam_boy. Antidote l’a rencontré pour l’interroger sur sa vision de la mode contemporaine, les mutations de la critique à l’ère des réseaux sociaux et les réformes nécessaires à mener au sein de l’industrie.

Photos : la dérive de King Princess dans les rues de Los Angeles

Issue de notre numéro SURVIVAL shooté par Davit Giorgadze, cette série mode met en scène la collection printemps-été 2019 de Celine par Hedi Slimane, à Los Angeles. Elle y est arborée par la chanteuse, multi-instrumentiste surdouée et lesbienne revendiquée Mikaela Straus alias King Princess, dont revoici également l’interview que nous avions réalisée en octobre dernier. À seulement 19 ans, elle a déjà conquis le cœur d’Harry Styles et de Mark Ronson, et pourrait bientôt mettre le monde de la pop à ses pieds.

Que signifie le come-back du tailoring ?

Alors que la déferlante streetwear qui a marqué la mode ces dernières années commence à s’essouffler, le tailoring opère un retour en force chez bon nombre de designers. Sans cesse retravaillé, le costume se réinvente pour mieux refléter les évolutions de notre société.

Assiste-t-on à une nouvelle ère des critiques mode ?

Avec la remise en question progressive des sacro-saints critiques de presse magazine, on pensait les fashion reviews désuètes en 2018. C’était sans compter sur une nouvelle génération connectée qui offre une vision inédite et commente avec succès les dernières tendances et collections.

Les nouveaux slashers : pourquoi l’idée d’une vocation unique est une invention

Si les études poussent au choix et au développement d’une seule profession, une génération d’artistes aux multiples casquettes refuse cet idéal monolithique aux marqueurs de succès traditionnels.

ModeSociété

Le rock est-il fini ?

À l’heure de la disparition de ses icônes, de l’hégémonie du sportswear et des paquets de Marlboro marron, le rock semble arriver à obsolescence.

ModeMusique

Le costume est-il définitivement mort ?

Méprisé, transgressé et abandonné, le costume n’a plus les épaules suffisamment larges pour encaisser les coups que lui ont portés créateurs, figures de la Silicon Valley et rappeurs reconvertis. Entre instabilité au sein des maisons traditionnelles et chiffres d’affaires en berne, le vestiaire formel en voie d’extinction cherche de nouveaux moyens d’expression.

Comment le mauvais goût est devenu hype

Crocs légitimées, peau de pêche déterrée et fringues d’équipementier revisitées : le mauvais
goût s’immisce des podiums jusqu’au sommet de la hype. Entre éloge du moche et
réhabilitation du démodé, sociologie d’un mouvement de défiance devenu tendance.

Le costume du pouvoir en 2016

A l’aube des élections américaines, les deux candidats se mènent une guerre renforcée par un arsenal non-conventionnel : celle du vêtement, acteur silencieux mais radical.

La gloire du néo-pauvre

Robes calcinées, pulls élimés, bottes fixées au scotch marron et maquillage à la suie, la tendance clochard scandaleusement initiée une quinzaine d’années plus tôt par John Galliano revient en force mais ne semble plus choquer personne. Ni les créateurs que rien n’arrête ni le public qui en a vu d’autres. Véritable parti-pris créatif ou immorale esthétisation du paupérisme ?

La résurrection du gothique

Fini le temps où, souffre-douleur marginalisé, le gothique longeait les couloirs du lycée en quête de pom-pom girls à traumatiser. Il s’exhibe désormais avec fierté des podiums aux tapis rouges jusqu’aux sempiternelles campagnes de pub, dans un élan de rédemption aussi saisissant qu’innovant. Moins dentelle de Calais que sportswear molletonné, le style Emo s’offre en effet une “street cred” insoupçonnée, sans pour autant saccager les codes qui ont fait son identité. Démonstration.

Les créateurs de mode sont-ils tout puissants ?

Le rythme de l’industrie est tel que les créateurs ne restent rarement plus de trois ans dans leurs maisons. Les designers à l’instar de Nicolas Ghesquière, Riccardo Tisci ou Hedi Slimane n’ont pourtant rien à craindre. Leur seul nom est une marque surpuissante, qui fidélise une clientèle dont le mode de consommation évolue. Le retour du designer star, c’est maintenant.

The second coming of the star designer

The breakneck pace of the modern fashion industry now has designers sticking with brands rarely longer then a few seasons. But designers like Nicolas Ghesquière or Hedi Slimane have nothing to fear. They have become brand names that today are just as powerful as the houses they represent. They have their own devoted, media savvy clientele who will follow them wherever they go. The world is facing the second coming of the star designer.

English

Fluidité des genres : n’existe-t-il vraiment que deux sexes ?

De Caitlyn Jenner et Laverne Cox aux vêtements unisexes, la question du genre agite plus que jamais nos sociétés. Malgré un mouvement vers l’acceptation, les personnes concernées et notamment les jeunes ont toujours du mal à assumer qui ils sont réellement. La théorie américaine de la Licorne du Genre décompose le « sexe » et discrédite la bipolarisation manichéenne des rôles. Le début d’une nouvelle ère.