Rodin Antidote

Les plus belles sculptures de Rodin au Grand Palais

Photo : Auguste Rodin, Torse d’Adèle ; 1882 plâtre ; 13,3 x 44,6 x 18,9 cm (photo Christian Baraja)

Le Grand Palais célèbre, avec Rodin, l’exposition du centenaire, l’illustre sculpteur à l’occasion du centième anniversaire de sa mort.

Auguste Rodin compte indéniablement parmi les plus grands et influents sculpteurs de l’Histoire de l’art. Cent ans après sa mort, ses œuvres font encore aujourd’hui figure de références ultimes pour nombre d’artistes contemporains.

Né d’une famille modeste, le jeune Auguste Rodin parcourt l’Italie en 1875 où la beauté stendhalienne des œuvres de Donatello et Michel-Ange le frappe en plein cœur. Après une formation auprès de divers sculpteurs ornemanistes, il réalise en 1877 et à l’âge de 37 ans L’Âge d’airain, son premier travail d’envergure. En 1880, la ville de Paris lui commande Les Portes de l’Enfer, une œuvre monumentale destinée à servir d’entrée au Musée des Arts Décoratifs qui devait alors être construit. S’il ne l’acheva finalement jamais, le sculpteur y ajouta pendant près de 30 ans des nouvelles modifications qui compilent alors ses meilleurs travaux de l’époque, dont son célèbre Penseur dévoilé en 1888. Cinq années plus tard, il rencontre la jeune sculptrice Camille Claudel, l’amour de sa vie qui l’inspirera jusqu’à son dernier souffle en 1917, révélant le caractère indubitablement romantique de son travail, déjà largement aperçu lors de la réalisation du Baiser, révélé aux yeux du monde lors de l’exposition universelle de Paris de 1889. Figure incontournable du XIXe siècle, héritier des humanistes, il est l’un de ceux qui font basculer l’art dans l’ère moderne.

Le Grand Palais lui rend hommage – à lui et ses héritiers Pablo Picasso, Henri Matisse, Antoine Bourdelle, Constantin Brancusi ou Joseph Beuys – avec une exposition unique rassemblant 331 œuvres dont 169 pour le seul Auguste Rodin.

rodin-antidote-2

Auguste Rodin ; Masque de Camille Claudel et main gauche de Pierre de Wissant vers 1895 plâtre ; 32,1 x 26,5 x 27,7 cm

Rodin, l’exposition du centenaire est à découvrir au Grand Palais jusqu’au 22 juillet 2017.

À lire aussi :

  • Mode

    Azzedine Alaïa était-il le dernier grand couturier ?

    Azzedine Alaïa est un modèle de liberté dans le monde de la mode. Autodidacte, il est l’un des créateurs les plus influents de l’industrie et a toujours tout fait a sa manière. Au fil d’une conversation candide, le plus petit des designers de mode nous a raconté pourquoi il n’a jamais passé une journée prive de liberté, comment la gentillesse de ses clients a lance sa carrière et pourquoi il n’aurait aucune envie de vivre jusqu’a 150 ans.
  • Art

    La photographe Dana Lixenberg expose 20 ans de photos d’un ghetto de Los Angeles

    À travers « Imperial Courts (1993-2015) » qu'elle présente au Centre photographique Rouen-Normandie, Dana Lixenberg retrace l’évolution d’une cité malfamée du sud de Los Angeles, où s’étaient déroulées les émeutes de Watts.
  • Société

    Reportage : au coeur d'Ocakli, un village turc menacé par le tourisme

    Les photographes Fora Norman et Aysegul Demirhan se sont rendus à Ocakli, près de la frontière Arménienne, alors que le gouvernement turc tente de chasser les locaux pour convertir les ruines environnantes en site touristique. Ils rapportent un témoignage visuel et écrit de leur voyage pour Antidote.