Raf Simons va-t-il sauver New York ?

Photo : Raf Simons automne-hiver 2017-2018

À quelques jours de ses grands débuts avec Calvin Klein, Raf Simons a déclaré sa flamme à New York lors du défilé Homme automne-hiver 2017 de sa maison, son premier aux Etats-Unis.

« Je voulais vivre dans un seul endroit, une ville, une maison, un immeuble où je travaille, donc mon équipe m’a rejoint pour venir travailler avec moi ». Dans un entretien accordé au Wall Street Journal, Raf Simons expliquait les raisons de son départ définitif à New York, où se trouve le siège social de Calvin Klein dont il occupe désormais le poste de directeur artistique.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le créateur n’a pas mis longtemps avant de s’éprendre pour sa nouvelle ville. Des pulls en maille « I <3 NY » aux ceintures en ruban adhésif aux motifs de l’horizon new yorkais, c’est tout l’imaginaire de la ville qui est détourné dans son défilé printemps-été 2017 qui sonne déjà comme une ode à la Big Apple. Le créateur d’origine belge a également tenu à réagir à l’élection de Donald Trump avec des slogans comme « Out of this Nightmare », « Youth Project » ou « Walk With » en référence à la Women’s March du 21 janvier qui avait vu plusieurs centaines de milliers de manifestants descendre dans la rue pour protester en faveur du droit des femmes et faire front au nouveau président républicain.

L’arrivée de Raf Simons a tout d’une aubaine pour la très jeune fashion week homme new-yorkaise qui peinait à se faire un nom face à sa concurrence européenne de Londres, Paris ou Milan. « Je n’avais jamais vraiment pensé que je pouvais être vu comme le sauveur de la Fashion Week Homme de New York, ajoutera-t-il, mais je serai plus qu’heureux si je peux aider ».

RAF SIMONS AUTOMNE-HIVER 2017

À lire aussi :