Olivier Saillard Performance Couture Essentielle Antidote

La mode est-elle de l’art ?

Photo : Anne Rohart

Du mardi 21 au jeudi 23 mars 2017, l’historien de mode et directeur du Palais Galliera présentera une performance autour des gestes de mode quotidiens, suggérant que notre rapport au vêtement est une forme d’art.

“Un S.O.S. au monde de la mode”. Voici la bouteille à la mer qu’envoie Olivier Saillard au sujet de Couture Essentielle, sa prochaine performance au Centre National de la Danse.

L’historien de mode et directeur du Palais Galliera est connu pour ses évènements d’arts vivants s’affairant à retracer des rouages de la mode, l’histoire et la fabrication du vêtement, le vécu intime de ses acteurs. Après avoir collaboré avec Tilda Swinton et Charlotte Rampling, ce nouveau spectacle placera l’expert et quatre anciens mannequins – Christine Bergstrom, Axelle Douée, Claudia Huidobro, Anne Rohart – dans un studio de danse.

Là, “hors circuit tracé et hors la mode”, dit-il, il propose un “un showroom-performance où ce qui est à vendre n’est peut-être pas le vêtement lui-même…mais fait appel à des mémoires de mode”. Par des gestes et de mouvements de danse, il conte fait appel à des souvenirs communs et sensoriels, prouvant que “l’histoire de la mode officielle mais aussi intime et quotidienne agit comme un matériau de création.”

Du fonctionel à l’esthétique, du pragmatique au sensuel, Olivier Saillard prouve qu’une beauté créative jaillit des gestes les plus simples.

“Couture Essentielle” d’Olivier Saillard est présenté au Centre National de la Danse du mardi 21 au jeudi 23 mars 2017

À lire aussi :

  • Mode

    Azzedine Alaïa était-il le dernier grand couturier ?

    Azzedine Alaïa est un modèle de liberté dans le monde de la mode. Autodidacte, il est l’un des créateurs les plus influents de l’industrie et a toujours tout fait a sa manière. Au fil d’une conversation candide, le plus petit des designers de mode nous a raconté pourquoi il n’a jamais passé une journée prive de liberté, comment la gentillesse de ses clients a lance sa carrière et pourquoi il n’aurait aucune envie de vivre jusqu’a 150 ans.
  • Art

    La photographe Dana Lixenberg expose 20 ans de photos d’un ghetto de Los Angeles

    À travers « Imperial Courts (1993-2015) » qu'elle présente au Centre photographique Rouen-Normandie, Dana Lixenberg retrace l’évolution d’une cité malfamée du sud de Los Angeles, où s’étaient déroulées les émeutes de Watts.
  • Société

    Reportage : au coeur d'Ocakli, un village turc menacé par le tourisme

    Les photographes Fora Norman et Aysegul Demirhan se sont rendus à Ocakli, près de la frontière Arménienne, alors que le gouvernement turc tente de chasser les locaux pour convertir les ruines environnantes en site touristique. Ils rapportent un témoignage visuel et écrit de leur voyage pour Antidote.