French Actress Mireille Darc On The Set Of Le Grand Blond Avec Une Chaussure Noire, Written And Directed By Yves Robert. (Photo By Sunset Boulevard/Corbis Via Getty Images)

« Back Side – Dos à la mode », l’exposition du Palais Galliera qui nous tourne le dos

Texte : Henri Delebarre.
Photo : Mireille Darc.
14/05/2019

Fermé pour travaux, le musée de la Mode de la ville de Paris présente une nouvelle exposition hors les murs au musée Bourdelle. Intitulée « Back Side – Dos à la mode », cette dernière se concentre sur une partie du corps trop souvent oubliée, bien que support d’une grande créativité.

Après « Balenciaga, l’œuvre au noir » en 2017, le Palais Galliera – en rénovation jusqu’au mois de décembre prochain – s’installe une nouvelle fois dans l’enceinte du musée consacré au sculpteur Antoine Bourdelle avec « Back Side – Dos à la mode ». Curatée par Alexandre Samson, responsable de la création contemporaine du Palais Galliera, et déjà présentée au Musée de la mode et de la dentelle de Bruxelles du 4 novembre 2018 au 14 avril dernier, cette exposition met en scène des créations vues de dos pour valoriser cette partie de l’anatomie du vêtement, souvent travaillée mais peu considérée, et renverse de manière inédite la vision communément frontale et biaisée que nous avons de la mode.

Car s’il est souvent dissimulé, notamment sur les photos de défilés, le dos n’en constitue pas moins un catalyseur de créativité. Et bien souvent, rien de l’avant d’un vêtement ne laisse prédire son arrière. Mis en valeur par de longues traines ou animé par des jeux de découpes, des broderies, des inscriptions ou des décolletés plongeants, le dos se fait tour à tour le support de sacs, de messages, d’éléments techniques tels que les zips ou les laçages et devient même parfois une source de fantasme à la charge érotique inexorable. Présentée parmi la centaine de silhouettes et d’accessoires exposés issus des archives du musée, la robe créée par Yves Saint Laurent pour l’hiver 1970-1971 au dos entièrement recouvert de dentelle en témoigne, tout comme celle dessinée par Guy Laroche et portée en 1972 par Mireille Darc dans « Le Grand Blond avec une chaussure noire », dont le vertigineux décolleté dévoilait non pas la naissance des seins mais celle des fesses.

dos-mode-palais-galliera-antidote

Photo : Jean Paul Gaultier, Robe, Automne-Hiver 1995-96 © Françoise Cochennec / Galliera / Roger-Viollet.

Sublimée par la mode comme par les arts, cette partie de l’anatomie vue de tous sauf de son propriétaire jouit d’un fort pouvoir de fascination. Camisole de force, robes de soirée ou treillis militaire revisité, les créations de grands couturiers ou de prêt-à-porter ici exposées dialoguent avec les sculptures de Bourdelle, que l’on redécouvre sous un nouvel angle. Elle s’y lisent en miroir avec des extraits de films et une série de photographies dont celles de Jeanloup Sieff, qui rappellent l’importance du dos dans la peinture et la photographie (on pense notamment au fameux « Violon d’Ingres » de Man Ray qui met en scène celui de Kiki de Montparnasse, nu et agrémenté d’ouïes). 

L’exposition « Back Side – Dos à la mode » se tiendra du 5 juillet au 17 novembre 2019 au musée Bourdelle, 18 Rue Antoine Bourdelle, Paris 15. 

À lire aussi :