Dsquared 2 Fall Winter 2016 Mert And Marcus Antidote

Dsquared2 a-t-il inventé le maximalisme punk ?

Photo : Campagne Dsquared2 Fall-Winter 2016

Alors qu’ils s’apprêtent à ouvrir Ceresio 7, leur concept de gym et spa milanais, les jumeaux Dean et Dan continuent d’incarner une Dolce Vita alternative, mélange d’opulence et de revendications.

Du léopard superposé à du jean lacéré, du tailoring déstructuré paré des cristaux Swarovski à n’en plus finir : sur le catwalk estival 2017 de DSquared2, les références s’entrechoquent et fusionnent dans une harmonie insoupçonnée. Cette ode à la complexité de chaque individu annonce une autre tendance lourde : la fin d’une épuration minimale, vers un maximalisme aussi opulent que punk.

Cela fait près de 20 ans que DSquared2 met à mal les clichés traditionnels féminins, à commencer par ceux de la mode milanaise, où la marque voit le jour. Dès leurs premières heures, le label refuse de céder à la dualité locale et ancienne entre figure maternelle ou frivole, Mamma Italiana ou Cicciolina, sage et modeste ou ultra-provocante et objectifiée.

FIÈREMENT POP

madonna-dsquared-antidote

En 2001, les jumeaux Caten signent les costumes du Drowned World Tour de Madonna.

Ses jumeaux fondateurs, Dean et Dan Caten, choisissent d’échapper aux mythologies anciennes en s’inspirant de chanteuses pop et provoc’, au style hétéroclite et flamboyant. Après leur lancement dans la mode masculine en 1995, ils se font remarquer pour leurs costumes de scène de Madonna en 2000, puis Christina Aguilera, et Beyoncé. Que partagent-elles ? Peu, sauf peut-être un profond sens d’empowerment, d’acceptation de soi et de refus d’une tribu fermée.

En 2002, cette vision donne naissance à leur ligne femme, pour une élégance reflétant une féminité à la fois forte et sexy, urbaine et raffinée. Cette accumulation de références à priori opposées, on la retrouve aussi chez l’homme – pour l’été 2017, le défilé juxtaposait notes streetwear, disco, rock et queer. Le message ? Une fluidité sans frontières où se rencontrent toutes les identités, les passions, les fétiches, dans un maximalisme-melting pot audacieux.

Le tout s’accompagne d’une relecture spectaculaire du format de défilé de mode, à la croisée de performance, du théâtre, et du cabaret. Quand ils ne sont pas occupés à recréer de faux bals de fin d’année façon High School américaine ou une soirée au Studio 54, ils demandent à Christina de déshabiller de mannequins en live, ou Rihanna de faire son entrée sur scène en supercar.

dsquared-spring-2017-antidote

Dsquared2 printemps-été 2017

UN SAVOIR-FAIRE ALTERNATIF

Ce foisonnement remet également à jour – tout en détournant – la tradition italienne de savoir-faire haute couture. En détachant ces symboles de richesse élitistes et proposant plutôt des pièces destinées à la rue, DSquared2 promet un réalisme et une contemporanéité qui ne passe pas par l’épure. Serait-ce la fin d’une ère unisexe et pudique, vers une acceptation de toutes les différences ? Aujourd’hui, le chic ultra-explosif de Dean&Dan apporte à la mode italienne une ribambelle de néo-punks et punkettes rebelles, qui revisitent leur propre héritage pour mieux le réinventer. En montrant plus qu’en ne cachant, en brillant de mille feux, on n’en sort que plus libre et plus unifié, semblent chuchoter les deux frères, sequin après sequin.

À lire aussi :

  • Défilés, Mode, Video

    Qui est Dimitri Arvanitis, le jeune créateur allemand à suivre ?

    Ce créateur né en Allemagne de parents grecs et diplômé de l'Académie Royale des Beaux Arts d'Anvers présente sa deuxième collection de prêt-à-porter masculin. Entre Berlin et Athènes, Martin Margiela et Glenn Martens, la fin des années 1970 et le début des années 2000, les sept looks de l'automne-hiver 2017 de Dimitri Arvanitis le placent parmi les créateurs à suivre de très près cette année.
  • Art

    L'esprit du Bauhaus s'empare des Arts Décoratifs

    Le Musée des Arts Décoratifs de Paris fait revivre « l'Esprit du Bauhaus » dans une exposition retraçant les 14 ans d'histoire de l'école fondée par Walter Gropius.
  • Art, Mode

    Ren Hang, électron libre

    C'est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès de Ren Hang. Il laisse derrière lui une œuvre majeure composée de centaines de clichés argentiques d'une beauté pure et bouleversante. Considéré parmi les plus grands photographes contemporains, il avait accepté de réaliser le numéro hiver 2016 d'Antidote. À cette occasion, nous interrogions sa vision de la liberté. Tout comme lui, elle était sublime et radicale.